Fuel du générateur
État du filtre à air

Au terminus des prétentieux (Ashly)
le Lun 28 Nov - 14:27
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Je crois que depuis que je suis arrivé à Twenty-One, c’est bien dans la bibliothèque que j’ai passé le plus de temps. Plus que les consultations, le libre-accès à la bibliothèque m’est indispensable. Il me permet de me concentrer sur mes recherches, des recherches sur les traumatismes psychologique et ce que l’on appelle plus particulièrement le syndrome post-traumatique. Un sujet passionnant s’il en est, dont la bibliothèque ne dispose que de peu de livres avec des informations sur ce sujet, mais tout est bon à prendre.

Avec la mort du monde civilisé tel que nous l’avons connu depuis notre naissance, il faut bien admettre qu’il ne reste plus grand chose des millénaires de savoirs et de réflexions. Aujourd’hui plus que jamais, c’est à nous d’assurer cette continuité. De récupérer ce que nous pouvons récupérer, et de reprendre nos connaissances, nos pensées pour établir de nouvelles réflexions, de nouvelles théories.

Je me suis parfois demandé si, au final, cette catastrophe qui a décimé ce que l’Homme avait pu bâtir au fil de son histoire n’était pas une aubaine, une manière de tout recommencer. Je me le suis demandé.. Avant de balayer ses mauvaises idées de ma tête. Après tout ce que nous avons vécu, toutes les horreurs que nous avons pu faire et dont nous avons pu participer, non, je ne pense pas que ce soit une chance. Au contraire même, il s’agit là plus d’une punition que d’une chance.

Mais il est humain d’essayer de se rassurer, de penser que tout va s’arranger. Le pessimisme n’est pas tant une notion que l’homme a adopté. L’être humain, depuis l’Homo Sapiens, a toujours été optimiste et persévérant pour lutter contre les défis de mère nature. Mais aujourd’hui.. Le défi, c’est nous-même. C’est notre propre évolution qui s’est retourné contre nous et nous a décimé. Nous n’évoluons plus, nous en avons été privés. Nous survivons, tels des animaux en voix d’extinctions. Le sort nous punit peut-être d’avoir tant détruit, tant exterminé pour le seul et unique compte du profit. Ah le profit !

L’être humain n’était peut-être pas fait pour survivre et pour être bon. L’avarice est quelque chose de très humain, de tout temps et dans toutes cultures. Il n’y a jamais eu d’égalité autrement que dans les utopies. Même dans le système communiste que mes parents ont bien plus connu que moi, l’égalité n’a jamais existé, au saint nom de la Nomenklatura. Une façon hypocrite et déguisée d’instaurer de nouvelles classes. Je n’y avais jamais réfléchi mais au final, ce qui a provoqué la chute du système communiste et de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques, c’est exactement la même chose qui avait provoqué sa naissance : la lutte des classes. Des classes qui n’existent plus que dans la mort et la désolation du monde civilisé. Quoique.

Une petite chose aux cheveux longs m’extirpe de mes profondes pensées et de ma lecture, un des derniers exemplaires de La République de Platon. Pas grand chose à voir avec les syndromes post-traumatiques, c’est certain, mais j’aime puiser dans les sources originelles de la pensée civilisée, pour en extirper toute la force. Cette même force qui m’aide dans mes travaux et qui me permet de continuer, de réfléchir, d’esquisser des théories. Qui s’avèrent pour le moment toutes fausses et infondées.

Mon regard fatigué et froid se tourne vers la jeune fille. Une enfant, d’une dizaine d’années tout au plus je dirais, qui me tire la manche. Voyons-voir ce qu’elle me veut.
avatar
Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/18
0 RATION
EAU 0
KIT SOINS 0
BANDAGE 0
MÉDICAMENTS 0
PAPIERS 0
BOIS 0
MÉTAUX 0
PLASTIQUE 0
COTON 0
LAINE 0
CUIR 0
SABLE 0
CORDE 0
M- AUCUNE ARME
CROSSE- Aucune
VISEUR- Aucun
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
S- AUCUNE ARME
M- AUCUNE ARME
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 0
TOOLBOX 0
Aucun objet de quête obtenu
Sexe : Féminin
Messages : 154
Date d'inscription : 12/11/2016
Age : 20
Localisation : Entre quatre murs de béton... Mais je le vis bien.
Crédits avatar/images : Kirishima Touka/Tokyo Ghoul
102 / 250102 / 250

90 / 17590 / 175

0 / 100 / 10

Survivant du bunker
le Lun 28 Nov - 21:40

Identité
Personnage:
Spécialité: Cuisinier
Niv. 10/180 RATIONEAU 0KIT SOINS 0BANDAGE 0MÉDICAMENTS 0PAPIERS 0BOIS 0MÉTAUX 0PLASTIQUE 0COTON 0LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- AUCUNE ARMECROSSE- AucuneVISEUR- AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunS- AUCUNE ARMEM- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenuFéminin15412/11/201620Entre quatre murs de béton... Mais je le vis bien.Kirishima Touka/Tokyo Ghoul
102 / 250102 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.


❝Vision au 1er degré

et

espoirs deux degrés plus hauts.❞


Episode 1 : Au terminus des prétentieux

Ash & Luka


"Pour les enfants, le monde - et tout ce qui s'y trouve - est quelque chose de radicalement neuf, ils n'en reviennent pas. Il n'en va pas de même pour tous les adultes, puisque la plupart d'entre eux trouvent que le monde n'a rien d'extraordinaire."

Alors que mes yeux dévorent les lignes, que mon esprit analyse chacun des mots et leurs sens quelque chose frappa. Un écho. Une petite voix qui dit ce n'est pas faux. Me voilà plongée, depuis tout au plus une semaine dans la lecture de ce roman. Une ouverture à la philosophie à en croire la quatrième de couverture. Ce bouquin, le monde de Sophie de Jostein Gaarder, je l'ai trouvé en farfouillant dans les rayons de la bibliothèque entre deux services. Au départ, je n'avais absolument pas dans l'idée de m'y pencher avec sérieux. J'ai pris ce bouquin... Par hasard dirons-nous, j'en ai lu quelques pages, sans en être transportée, puis, aux fils des chapitres, l'envie d'en savoir... ? Non d'en apprendre plus est arrivée. Et, au final, je n'ai pas décroché de ce foutu pavé depuis sa première ouverture. Pourtant, la philo, c'est loin d'être ma tasse de thé. Je préfère me plonger dans des lectures plus féeriques, imaginaires... Enfin, vous voyez le genre. La fantaisie, c'est mon dada. Stephen King, c'est mon dada. Mais ça... Ce bouquin-là, je n'y aurais jamais cru.

"Pour les enfants, le monde - et tout ce qui s'y trouve - est quelque chose de radicalement neuf, ils n'en reviennent pas. Il n'en va pas de même pour tous les adultes, puisque la plupart d'entre eux trouvent que le monde n'a rien d'extraordinaire."

Dans ce cas, ai-je seulement été une enfant un jour ? Moi qui ai toujours vu le monde tel qu'il était, froid et terne ? Moi qui n'avais que le mot "responsabilité" et "adulte" à la bouche ai-je au moins une fois vu le monde de façon extraordinaire ? Comme Lou le voit ? En parlant du loup... Elle est là, toujours souriante comme à son habitude, toujours gaie... Voir même plus ces derniers temps. Il n'y a pas longtemps la formidable annonce de l'anniversaire du "sauveur" de mon cul était tombée. Depuis, Lou me casse les pieds pour qu'on puisse s'y rendre ensemble et qu'on passe une bonne soirée. Et j'ai eu beau lui expliquer que je n'en avais, globalement, pas grand chose à foutre et que même si je m'y rendais, je ne pourrais pas m'amuser (l'avantage de bosser aux cuisines voyez-vous) elle n'avait pas lâché l'affaire. Même pire, elle s'était mise en tête de me trouver un cavalier et une belle brochette de vainqueur pour me tenir compagnie. Son obsession pour me trouver des amis ne datait pas d'hier. Petite déjà, elle déplorait le fait que je n'avais personne autour de moi, personne de mon âge. Je m'en suis jamais préoccupé. Et encore moins aujourd'hui. A quoi bon s'encombrer ? Puis, soyons honnête trente secondes... Je foutrais tôt ou tard ces amitiés en l'air. Je me connais. Mon caractère c'est un caractère de merde et j'aurais tôt fait de faire une bourde ou foutre la délicatesse et le savoir être aux oubliettes. Alors à quoi bon ? Pourtant, Lou n'abandonnait pas. Mais moi non plus, je ne compte pas lui laisser le dernier mot. Ce serait une bourde une bien belle et grosse bourde que de m'investir dans une relation quelconque autre que celle que j'ai avec ma famille. Je suis là pour garder Lou en vie, pas pour jouer à la petite maison dans la prairie.

- Alors, alors... Tu veux ? Puis, il y aura du monde et je te présenterais aux grands frères et grandes sœurs de mes copains et...

- Laisse tomber. J'ai pas envie. Parce que tu penses sincèrement que j'ai le temps entre le boulot et toi d'avoir une vie sociale ? Puis entre nous, j'ai pas envie de me prendre le chou avec toi. La discussion est close.

- Pas d'accord. C'est pas normal que tu sois seule. Tout le monde a des amis. Tout le monde !

- Ouais, mais je suis unique. La discussion est close. Je ne compte pas poiroter à la bibliothèque le reste de la journée alors si tu veux que je corrige ta page d'exercice dépêche toi de la finir.


Il n'y a pas longtemps, nous avions trouvés des restes de vieux manuels scolaires. Pas de toutes premières jeunesses mais assez récents pour rester un tant soit peu cohérents avec le programme actuel... Enfin l'ancien programme actuel. Ce fut une dure bataille mais j'ai finalement réussit à convaincre Lou de continuer sa scolarité. Enfin, ce n'était pas toujours de tout repos. Exactement comme aujourd'hui. Exactement comme là, maintenant. Alors que, de nouveau plongée dans ma lecture, la chipie en profita pour me fausser compagnie. Et prestement, silencieusement, elle disparue de mon champ de vision.

Quand elle réapparut, ce fut au bras d'un homme, un homme assez grand, barbe apparente, plutôt bien foutu à mon humble avis. Je lâchais mon bouquin, un peu désappointée.

- Mais qu'est-ce que...

- C'est un docteur ! Tu sais, un de ces médecins, le même genre avec qui j'ai des rendez-vous pour mes crises d'angoisse. Tu devrais lui parler ! Je te jure, tu devrais, ce n'est pas normal que tu repousses tout le temps les autres comme ça. Et, si tu ne m'écoutes pas, peut être que tu écouteras plus sérieusement un professionnel.


Sur ce, elle lâcha la manche du médecin et triomphante me planta là, en prenant tout de même le temps de prendre son manuel et son cahier de brouillon. J'étais sur le cul.

- Je... Excusez là, elle n'est pas aussi... Enfin, elle ne prend pas autant d'initiatives d'habitude. Franchement, déranger les gens comme ça. Elle va m'entendre !

[ HRP : Alors je t'avoue que je ne sais pas DU TOUT si le monde de Sophie a été traduit en anglais (je pense vu la popularité du machin) auquel cas on peut dire que twenty-one se passe dans un univers parallèle où ce livre a bien été traduit en anglais ? XD

Ps: Désolé pour la qualité @w@ Je ne savais pas trop comment engager la conversation avec Ashly j’espère juste que ça vas pas te foutre dans la mouise pour la suite x) ]



Code pour Nagisa

Niv. 10/180 RATIONEAU 0KIT SOINS 0BANDAGE 0MÉDICAMENTS 0PAPIERS 0BOIS 0MÉTAUX 0PLASTIQUE 0COTON 0LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- AUCUNE ARMECROSSE- AucuneVISEUR- AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunS- AUCUNE ARMEM- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenuFéminin15412/11/201620Entre quatre murs de béton... Mais je le vis bien.Kirishima Touka/Tokyo Ghoul
102 / 250102 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
avatar
Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 17/18
0 RATION
EAU 0
KIT SOINS 2
BANDAGES 3
MÉDICAMENTS 0
PAPIERS 0
BOIS 0
MÉTAUX 0
PLASTIQUE 0
COTON 5
LAINE 0
CUIR 0
SABLE 0
CORDE 0
M- HK416
CROSSE- Standard
VISEUR- ACOG
POIGNÉE- Courte
SOUS- Lampe tactique
DEVANT- Silencieux N2
S- AUCUNE ARME
T- BATTE
I- FUSIL-A-P
JERRICAN 0
TOOLBOX 0
Aucun objet de quête obtenu
Sexe : Masculin
Messages : 1746
Date d'inscription : 02/06/2016
220 / 250220 / 250

90 / 17590 / 175

0 / 100 / 10

Escouade Bravo
le Sam 3 Déc - 16:42

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 117/180 RATIONEAU 0KIT SOINS 2BANDAGES 3MÉDICAMENTS 0PAPIERS 0BOIS 0MÉTAUX 0PLASTIQUE 0COTON 5LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- HK416CROSSE- StandardVISEUR- ACOGPOIGNÉE- CourteSOUS- Lampe tactiqueDEVANT- Silencieux N2S- AUCUNE ARMET- BATTEI- FUSIL-A-PJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenuMasculin174602/06/2016
220 / 250220 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
7



All the survivors
Singing in the rain

Niv. 117/180 RATIONEAU 0KIT SOINS 2BANDAGES 3MÉDICAMENTS 0PAPIERS 0BOIS 0MÉTAUX 0PLASTIQUE 0COTON 5LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- HK416CROSSE- StandardVISEUR- ACOGPOIGNÉE- CourteSOUS- Lampe tactiqueDEVANT- Silencieux N2S- AUCUNE ARMET- BATTEI- FUSIL-A-PJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenuMasculin174602/06/2016
220 / 250220 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.

CLIQUER POUR AFFICHER/CACHER LA RÉPONSE RAPIDE