Fuel du générateur
État du filtre à air

"And at this precise moment, this frame beyond times, i'm feeling alive"
avatar
Expérience :
175 / 250175 / 250

Points de vie :
90 / 15090 / 150

Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/12
Gilet Tactique : N/A
Composants électroniques : Filtre à Air de niveau 1
Sacs : N/A
Précision :
0 / 100 / 10

Médicaments : N/A
Métal réutilisable : N/A
Objet Secondaire :
Equipement 1 : Bandage
Quantité Equipement 1 : x1
Equipement 2 : Toolbox
Quantité Equipement 2 : x1
Equipement 3 : Lampe Torche
Quantité Equipement 3 : x1
Equipement 4 : N/A
Equipement 5 : N/A
Equipement 6 : N/A
Equipement 7 : N/A
Equipement 8 : N/A
Equipement 9 : N/A
Equipement 10 : N/A
Equipement 11 : N/A
Equipement 12 : N/A
Arme primaire en main : M- Diplomatie
Mod : Skin : test
Mod : Optique : ACC - Aucun
Mod : Chargeur : ACC- Aucun
Mod : Poignée : POIGNÉE- Aucune
Mod : Bouche : DEVANT- Aucun
Mod : Autre : SOUS- Aucun
Arme au corps à corps : M- Machette
Arme secondaire en main : S- AUCUNE ARME
Arme dans l'inventaire : I- AUCUNE ARME
Munitions 1 :
Munitions 2 :
Munitions 3 :
Competence 1 : N/A
Competence 2 : N/A
Competence 3 : Aucune Compétence Active
Compétence 4 :
Crédits avatar/images :
Messages : 17
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 03/09/2017
Age : 17
Localisation : Dijon
Survivant du bunker
le Dim 3 Sep - 19:51

Identité
Personnage:
Spécialité: Mécanicien
175 / 250175 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 10/12N/AFiltre à Air de niveau 1N/A
0 / 100 / 10
N/AN/ABandagex1Toolboxx1Lampe Torchex1N/AN/AN/AN/AN/AN/AN/AN/AN/AM- DiplomatietestACC - AucunACC- AucunPOIGNÉE- AucuneDEVANT- AucunSOUS- AucunM- MachetteS- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEN/AN/AAucune Compétence Active 17Masculin03/09/201717Dijon
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Ddraig Vladimir
Mécanicien
Nom: Ddraig
Prénom : Vladimir
Date et lieu de naissance : 5 janvier 1993, Varsovie

Taille : 2m02

Poids : 101 kilos

Peau : Basanée et cicatrisée presque partout

Cheveux : Noirs

Yeux : Verts émeraude

Signe particulier : Il est particulièrement grand et a tendance à attirer l’attention. Ses yeux sont extrêmement expressifs par rapport au reste de son corps.

Description physique (facultative) :
Vladimir est le genre de personne qui ne fait ni plus ni moins que son âge. Il est difficile de le définir comme plus vieux malgré son physique de par ses réactions assez bizarres, mais le simple fait de sa taille et de son regard vous rappellent directement à l’ordre. Il est plus expérimenté qu’il n’en a l’air.

Il mesure 2m02, une taille plus que respectable qui l’empêche de passer inaperçu très longtemps, de toute façon ce n’est pas son style de se cacher. Il pèse une bonne centaine de kilos, vu le poids de ses équipements et la surcharge de muscles. Ses cheveux sont noirs de jais et les pointes arrivent jusqu’aux épaules. Il a les yeux d’un vert très clair, un vert émeraude purement beau. Son visage est carré, basané et affiche souvent un sourire assez macabre. Ses dents sont blanches et parfaitement alignées, sa langue est étonnamment pointue et son nez est un peu épaté.

De manière générale, il suffit de lui jeter un coup d’œil pour comprendre que vous allez passer un sale quart d’heure si vous vous approchez de lui, mais au cas où vous voudriez regarder de plus près, ses bras comportent de multiples cicatrices, des balafres, ainsi qu’une cicatrice au niveau du cou. Ce type a un passé en tant que combattant à main nues ou à armes blanches, mieux vaut l’éviter sur ce terrain.


Fonction : Outsider

Remarque : Sa détermination n’a fait que croitre au fur et à mesure de sa réclusion dans le bunker, il désire ardemment devenir une personne capable de recréer l’humanité.
PSYCHOLOGIE :
Concernant son attitude et ses tics comportementaux, Vladimir est remarquable concernant son self contrôle. Même si au fond sa personne apparait comme quelqu’un de torturé par ce qu’il n’a pas pu accomplir et ce qu’il ne pourra plus jamais accomplir, il reste calme en toutes circonstances. Son visage et ses mouvements sont parfaitement inexpressifs, il s’est entrainé pour cela. Cependant si vous regardez ses yeux, ses petits rictus de bouche, vous saurez rapidement ce qu’il pense. Vladimir s’emporte rarement, c’est un homme qui aime prendre son temps, mais s’il se met en rogne c’est que vous méritez la raclée que vous allez prendre.

Sa grande taille lui a toujours donné l’avantage de voir loin et de ne pas avoir à trop bouger pour établir des plans de bataille, donc il n’a pas forcément le réflexe de bouger, jugeant souvent cette action inutile. Il n’est ni flemmard, ni spécialement impotent cependant. Il ne bougera pas tant qu’il ne verra pas de raisons particulières à son mouvement, mais il est bien conscient que dans ce monde de chaos il ne pourra pas tout le temps faire comme il le souhaite. C’est un homme réfléchi, et qui sait quoi faire dans des situations de panique. Son expérience est comparable à celle d’un militaire dans une certaine mesure. Il ne maitrise pas toutes les armes, son corps à corps laissera légèrement à désirer s’il se retrouve face à un véritable professionnel et ses stratégies ne sont pas des stratégies de batailles incroyable. Cependant par rapport à une personne normale, il n’est pas comparable.

Il a tendance à naturellement attirer l’attention sur lui, que ce soit pour son bien ou pour son mal. Il fait ceci de manière totalement involontaire et s’énerve des fois de le faire, mais il a fini par s’y accoutumer. C’est un homme encore plein d’espoir et de détermination, l’arrêter ne sera pas simple.



HISTOIRE :
Vladimir n’aimait pas spécialement les faibles, ni même les puissants d’ailleurs. Non pas qu’il n’aimait personne ou que les gens qui l’entouraient étaient haïssables, mais les gens le dérangeaient. Vladimir aimait le calme, réfléchir devant une partie d’échecs, établir une stratégie fiable et à laquelle il pouvait se cantonner. Les gens le dérangeaient parce qu’ils étaient imprévisibles, parce qu’il ne les connaissait pas. Parce qu’il ne les comprenait pas.

Malgré tout, il ne pouvait pas s’empêcher de grandir dans la lumière. La tribu qui l’avait recueilli ne lui avait pas donné de nom spécial, il le choisit de lui-même, tiré d’un livre qu’il avait bien aimé et d’un manga douteux. Vladimir Ddraig. L’homme de la tribu qui était parmi les plus prédestinés à devenir chef, tout du moins aux vues de son caractère. Deux personnes se démarquaient alors dans les cours que prodiguait l’ancien du village. Un jeune homme lumineux, mais généralement seul et plus entouré par les bêtes que les hommes, et un jeune homme discret, souvent entouré par la masse, en retrait, personne ne se souvenait exactement de son visage et ce malgré ses étonnantes capacités.

Un médecin et un dirigeant, deux extrêmes qui ne se croisaient que très rarement, mais un respect mutuel s’était développé entre eux, un respect simple entre deux jeunes hommes de valeur équivalente. Le premier rêvait de partir explorer le monde seul, le second rêvait de s’établir et de réussir, ce qu’ils firent. La vie est parfois capricieuse, mais ces deux-là pouvaient passer outre, ils en avaient la capacité, et la volonté. Arcan et Vladimir étaient deux membres d’une ancienne tribu ayant perdu contact depuis bien des années, et malgré le souvenir impérissable de leur passé, rien ne semblait pouvoir les remettre l’un et l’autre dans le même chemin.

Mais la vie est bien souvent capricieuse, et le destin ne se maitrise pas. Vladimir avait passé sa vie à se construire une réputation, à essayer de gravir les échelons. La réussite avait été mitigée, entre des places toujours plus dures à atteindre et une motivation qui s’envolait au fur et à mesure que la corruption était découverte, Vladimir se fatiguait des hautes sphères. Désabusé ? Absolument pas, le mot le plus correct serait « ennuyé ». Vladimir était ennuyé de la nature humaine, des magouilles toujours plus foireuses qui s’étendaient devant lui, que ce soit pour l’empêcher d’avancer ou le faire avancer, en fonction de ce que ses associés désiraient. Le monde des affaires de la ville de New-York était un repère à requins, et un animal paisible et puissant tel que Vladimir avait du mal à y trouver sa place. Il n’avait pas cette intelligence de magouille, cette science des coups fourrés, il semblait fait pour autre chose. C’est dire si son talent était tel, il réussissait dans un milieu qui n’était pas fait pour lui, mais peinait encore et toujours.

Sa première réaction en étant arrivé aux Etats-Unis avait été de ne pas comprendre leur culture. Comment maintenir efficacement l’ordre dans un pays où la police avait potentiellement de moins bonnes armes et/ou capacités que les malfrats ou même que les habitants lambdas ? Bien évidemment tout le monde n’était pas diabolique ou un tueur sanguinaire, mais pour ceux qui le voulaient, il y avait possibilité de devenir une véritable machine de guerre sans même voir un combat. C’est d’ailleurs ce à quoi il s’attela. Bien évidemment, il ne comptait pas aller perdre son temps dans un service militaire, son corps était déjà entrainé durement par ses activités dans la tribu, et faisait plusieurs séances de musculation par jour pour s’améliorer encore. En parallèle, il avait décidé d’apprendre le combat rapproché pour en devenir un expert, les armes ne lui importaient que peu.

A 21 ans lorsqu’il était arrivé à New-York, il n’était qu’un jeune homme des tribus comme les autres, certes plus fort que la population habituelle, mais sans atout particulier lui permettant de devenir une personne à craindre.

A 24 ans, il possédait une musculature désormais bien plus imposante qu’un homme dit « normal » et une maitrise de son corps que beaucoup auraient pu lui envier. Ceci couplé à ses précédentes activités de tribu, il était devenu bien plus fort que la moyenne.

La vie prenait des proportions très habituelles, la routine prenait le dessus, et encombrait les nouvelles possibilités. Cependant une petite pépite arriva un jour, une sorte d’éclat de lumière qui n’arrive qu’une fois dans une vie. Quelque chose qui changea une partie de sa vie. La rencontre avec une jeune femme dans un bar… enfin jeune femme, jeune lionne dangereuse plutôt. Le bar était presque vide, une seule personne se tenait debout devant le comptoir tandis que Vladimir continuait à commander les consommations depuis sa table. Sauf qu’au bout d’un moment, la jeune femme fut visiblement dérangée par le fait qu’il hurle à travers la salle régulièrement pour demander une nouvelle chope et commença à s’emporter. Visiblement une femme au sang chaud… qui se heurta à un sang aussi chaud que le sien. La bagarre mit un temps record de 3 minutes à éclater, lorsque Vladimir en eut marre et lui lança une table. Et comme cela ne suffisait pas… il finit par tirer une hache enfermée dans une issue de secours et lui trancha le bras droit d’un coup sec, net. Le bras fut tranché au niveau du milieu du biceps et elle s’effondra dans un horrible cri.

Ce qui ne manqua pas de forcer Vladimir à se rendre compte qu’il venait d’estropier une femme parce qu’elle parlait trop fort. Mais la colère était encore fraiche et il oublia rapidement en rentrant chez lui. La routine recommença, mais cette fois s’arrêta encore, laissa un espace de temps entre les deux évènements encore plus courts que la dernière fois. Une tentative d’assassinat le visant. L’assassin était visiblement très expérimenté, une pointure dans le domaine, rien n’avait été laissé au hasard. Contre tout homme différent de Vladimir cela aurait été mortel, pour la simple et bonne raison que cet homme était visé au corps à corps direct, et que tous les américains se basaient sur leurs armes pour se défendre. L’entrainement au corps à corps de Vlad avait payé, et il avait pu le tenir en respect malgré le fait de s’être pris plusieurs coups de couteaux rapides, à la gorge, sur les bras et au flanc gauche. Cependant il avait également réussi à projeter son adversaire au sol, avec violence, et avait eu le temps de prononcer ces simples mots.

« J’ai plus d’argent que ton employeur, je peux te payer le double, Arcan. »

L’homme s’était arrêté ostensiblement, et avait relevé sa capuche dans un sourire narquois.

« Tue le pour moi. »

« Et pourquoi je ferais ça ? »

« Parce que j’ai de l’argent. »

« Logique »

Et il avait posé son arme au sol, avancé en ouvrant les mains, et proposé de soigner son nouvel employeur. Aussi simple que ça. Arcan, vénale ? Vous avez mal vu, s’ils ne se connaissaient pas avant, jamais Vladimir n’aurait eu ne serait-ce que le temps de prononcer ses mots, et sans ses capacités imposantes au corps à corps, il serait mort avant de pouvoir se rendre compte de la personne qui l’attaquait. Ainsi avait commencé une longue période où Vladimir montait les échelons sans même avoir besoin de se salir les mains où de tremper dans des magouilles douteuses.

Mais le problème dans les périodes de grâce, c’est qu’elles ne durent jamais très longtemps, et bientôt lui aussi eu besoin de se salir les mains, sauf que lui ne savait pas maquiller un crime comme Arcan, ni nettoyer efficacement derrière lui. Et l’assassin ne pouvait pas faire trente-six choses en même temps. Bref il fallait employer un nettoyeur. Quelle ne fut pas sa surprise quand Arcan lui présenta la fille du bar, qui avait alors une prothèse mécanique à la place du bras coupé. La haine était encore vivace dans ses yeux, mais l’argent arrangerait le reste.

Ainsi commença la grande carrière du trio de tueurs et d’assassins le plus discret et riche du New-York, et bizarrement Vlad s’y trouvait bien. Non pas qu’il était fait pour cette vie ou quoi que ce soit, mais ses acolytes lui plaisaient et son rythme de vie également, il était là où il voulait être. A 27 ans Vladimir Ddraig continuait ses entrainements réguliers, s’améliorait de plus en plus et avait désormais appris l’utilisation des armes blanches ainsi que des mitrailleuses lourdes et fusils à pompe. Le fusil de précision était également dans ses cordes, mais il préférait ne pas l’utiliser, réservant ce truc compliqué et minutieux à Arcan.

Puis le gaz s’est répandu, à une vitesse défiant tout ce que l’on aurait pu imaginer. Vladimir avait, bien entendu, entendu parler de ce gaz, mais n’avait pas relevé l’information, trop occupé. Il s’était cependant fait construire un bunker, et s’était rapidement réfugié dedans en y invitant ses deux compagnons. 6 mois d’entrainement et de rationnement passèrent, pour finalement arriver à la conclusion inévitable = il n’y avait plus de vivres.

Chacun prit donc un masque à gaz et quelques armes, avant de s’engouffrer vers l’extérieur. Le trio était rôdé, parfaitement rôdé, chacun savait ce que pensait les autres et Vladimir savait comment tirer parti un maximum des capacités de ses acolytes. Kago était efficace, mais plutôt axée sur le bourrinage, donnez-lui un fusil d’assaut dans les mains et une bonne position et elle pouvait rapidement vous faire un carnage. Arcan était un spécialiste médical, ses connaissances du corps humain étaient impressionnantes mais surtout sa discrétion était à toute épreuve. Quant à Vladimir lui-même, il s’occupait d’attirer l’attention pour que ces deux-là puissent faire ce qu’ils voulaient.

Ils finirent par arriver au Bunker 21, le seul encore en action visiblement. L’humanité commençait sa lente déchéance. Pendant 1 ans et demi, ils s’entrainèrent encore. Ils essayèrent de se rendre utile, de comprendre le fonctionnement du bunker, de voir ce qu’ils pourraient faire s’ils décidaient de devenir outsiders encore une fois. Vladimir devint mécanicien, ses compétences s’améliorèrent rapidement au fil du temps, jusqu’à ce qu’il soit pleinement satisfait de ses capacités. Il était soldat d’assaut dans l’âme, mais endossait le rôle de mécanicien car c’était ce dont son groupe avait besoin. Arcan endossa naturellement la responsabilité du médecin, Kago celle de l’assaut. Chacun parti de son côté parfaire ses habilités, jusqu’à l’inévitable moment où ils se retrouveraient tous et formeraient une équipe, de nouveau.
Prénom/surnom :
Âge :
Expérience dans le RPG forum :
Où as-tu trouvé le forum ?
Autre(s) : Vous me connaissez déjà





I'm not mad, I'm determined. That's why I still believe in you.
RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
175 / 250175 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 1
0/12
N/A
Filtre à Air de niveau 1
N/A
0 / 100 / 10
N/A
N/A
Bandage
x1
Toolbox
x1
Lampe Torche
x1
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
M- Diplomatie
test
ACC - Aucun
ACC- Aucun
POIGNÉE- Aucune
DEVANT- Aucun
SOUS- Aucun
M- Machette
S- AUCUNE ARME
I- AUCUNE ARME
N/A
N/A
Aucune Compétence Active
17
Masculin
03/09/2017
17
Dijon

CLIQUER POUR AFFICHER/CACHER LA RÉPONSE RAPIDE