Fuel du générateur
État du filtre à air

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Eye of the Tiger [PV PIERROT]
le Ven 23 Déc - 18:03
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
détails
Eye of the Tiger
"Je deviendrais le meilleur, quoi qu'il m'en coûte"
ft. Pierrot ♥
Ʃkaemp はは ™

- Tu sais Roman ? C'est bientôt le jour de l'examen !

Il y avait dans la froide chambre du malade un éclat de vie en ce début de soirée. Il y avait dans cette pièce, si silencieuse d'habitude, des rires, une voix enjouée. Oh, c'était, bien sûr, une conversation à sens unique. Allen n'avait plus eu de réponse de la part de Roman depuis l'accident. Pourtant, ça ne l'empêchait pas de venir lui rendre visite chaque jour et de rester ainsi, plusieurs heures à son chevet, à papoter de tout et de rien. Beaucoup le pensaient fou ou désespérer, sans doute l'était-il un peu. Beaucoup le regardaient de travers aussi, mais quoi de plus normal ? N'était-ce pas lui qui parlait à un légume ? À un homme dont on doutait du rétablissement ? Pour beaucoup, l'inspecteur Rings était déjà mort. Pour Allen, il faisait simplement une pause, une sieste bien méritée avant de remonter sur scène et de changer le monde, comme il l'avait toujours fait.

- Je dois avouer que je suis curieux... Je me demande ce qu'on réserve aux outsiders... Tu penses que ce sera une sortie à l'extérieur ? Ce serait G-R-A-N-D-I-O-S-E et tellement cool ! J'espère juste que ce ne sera pas trop long... Je ne veux surtout pas manquer ma sieste de 14h et puis, j'aimerais bien pouvoir te rapporter de la tarte qu'on aura à la cantine ce jour-là. Parait que ce sera une des seules qu'on aura dans l'année. Parait que c'est rare de nos jours les fruits.

Allen battait des pieds, l'air gai. Il discuta de divers sujets pendant plusieurs heures, encore. Jusqu'à qu'on vienne l'arracher de ses longs monologues en lui signalant que le couvre-feu sonnerait bientôt et qu'il devrait regagner sous peu ses quartiers. Bof, il n'en avait pas tellement l'envie mais obtempéra, bien gentiment, saluant de sa façon si unique son père d'adoption avant de tourner gracieusement des talons et de quitter la pièce.

Il resta sage, jusqu'au moment où il quitta définitivement le champ de vision du rabat-joie de service, venu faire la police. À la place de continuer un peu plus loin dans le long couloir pour regagner sa chambre en descendant au niveau -3, Allen bifurqua sur la droite en sautillant. Il ne passait pas inaperçu, mais s'en fichait bien. Il bouscula dans son empressement une jolie demoiselle qu'il releva galamment avant de continuer son chemin, toujours sautillant. Sa ballade interdite ne prit fin qu'en n'arrivant devant l'objet de son envie : les salles d'entraînements. C'était pour lui une sorte de rituel. Si le Cirque des Bois Sombres lui avait apprit la discipline et la rigueur, Roman, lui, lui avait apprit le zèle. Allen avait prit l'habitude de s’entraîner, plus souvent et longtemps que beaucoup d'autre de ses camarades. Il tirait une immense satisfaction a se défoncer plus que les autres. Allen visait l’excellence. Et l'excellence avait un prix. Je serais le meilleur, quoi qu'il m'en coûte. s'était-il juré en s'embarquant chez les outsiders. Je serais le meilleur. Le plus fort. Pour que, jamais plus Roman ne soit blessé. Pour que, plus jamais, je ne me sente aussi impuissant que ce jour là. Il avait dans l'idée, qu'avec ses capacités, l'examen serait une formalité, il s'en enchantait plus qu'il n'en stressait. Mais il y avait une différence majeur entre réussir et exploser les compteurs. Ce qu'Allen voulait, c'était briller. Il ne laisserait personne d'autre lui voler la vedette. Il serait l'étoile montante du bunker. Monsieur Loyal était toujours sur le devant de la scène, il ne quittait la piste, qu'une fois le rideau tombé.

Il méditait ses entraînements nocturnes de longue date, sans trop savoir à quoi s'attendre de l'examen. Ce soir-là, Monsieur Loyal portait un pantalon kaki de l'armée avec un débardeur rose fluo qui lui avait tapé dans l’œil. Étrangement, personne dans son compartiment n'en avait voulu. Il avait, après ça, soigneusement coincé ses mèches rebelles avec une grosse barrette rouge. Puis, s'armant de ses petits couteaux, avait commencé à viser quelques cibles au hasard. Pour enfin se mettre dans l'ambiance, Allen avait foutu à fond sa playlist "epicness", entament ses exercices sur Eye of the Tiger de Survivor.

- Rising up, back on the street
Did my time, took my chances
Went the distance, now I'm back on my feet
Just a man and his will to survive


Il y a une section HRP dans ce code ? C'est cool ! *w*

RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
avatar
Expérience :
67 / 25067 / 250

Points de vie :
90 / 15090 / 150

Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/12
Gilet Tactique : N/A
Composants électroniques : COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Sacs : VETEMENT 0
Précision :
0 / 100 / 10

Médicaments : MÉDICAMENTS 0
Métal réutilisable : Métal réutilisable 0
Objet Secondaire :
Equipement 1 : N/A
Equipement 2 : VISION NOCTURNE 0
Equipement 3 : APPAREIL PHOTO 0
Equipement 4 : PEINTURE 0
Equipement 5 : LEURRES 0
Equipement 6 : MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
Equipement 7 : TORCHE 0
Equipement 8 : BANDAGES 0
Equipement 9 : Corde 0
Equipement 10 : N/A
Equipement 11 : N/A
Equipement 12 : N/A
Arme primaire en main : M- AKM
Mod : Skin : test
Mod : Optique : VISEUR- Red dot
Mod : Chargeur : ACC- Aucun
Mod : Poignée : POIGNÉE- Aucune
Mod : Bouche : DEVANT- Silencieux N2
Mod : Autre : SOUS- Aucun
Arme au corps à corps : M- Poing Américain
Arme secondaire en main : S- Berreta M9
Arme dans l'inventaire : I- AUCUNE ARME
Munitions 1 :
Munitions 2 :
Munitions 3 :
Competence 1 : JERRICAN 2E
Competence 2 : CIGARETTE 0
Competence 3 : Aucune Compétence Active
Compétence 4 :
Crédits avatar/images : Elena Nekrasova (DeviantArt)
Messages : 710
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 02/06/2016
Age : 19
Localisation : Stras'
Escouade Alpha
le Ven 23 Déc - 22:12

Identité
Personnage:
Spécialité: Messager
67 / 25067 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 10/12N/ACOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0VETEMENT 0
0 / 100 / 10
MÉDICAMENTS 0Métal réutilisable 0N/AVISION NOCTURNE 0APPAREIL PHOTO 0PEINTURE 0LEURRES 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0TORCHE 0BANDAGES 0Corde 0N/AN/AN/AM- AKMtestVISEUR- Red dotACC- AucunPOIGNÉE- AucuneDEVANT- Silencieux N2SOUS- AucunM- Poing AméricainS- Berreta M9I- AUCUNE ARMEJERRICAN 2ECIGARETTE 0Aucune Compétence ActiveElena Nekrasova (DeviantArt)710Féminin02/06/201619Stras'
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Pierrot est serein. Il s'est réveillé ce matin comme un beau cheveux sur la soupe, profitant de la fatigue de Nikolas pour se frayer un chemin dans sa petite vie parfaite. Le leader a simplement fait un cauchemar. Cauchemar, qui, en mettant Nikolas mal à l'aise, a profondément apaisé Pierrot. Pierrot n'est pas le seul à faire des cauchemars. Nikolas aussi. Nikolas est faible aussi. D'habitude c'est Pierrot qui s'épuise avec les cauchemars, mais cette fois, ça a été différent. Nikolas s'est laissé avoir. Nikolas est faible.

C'est donc avec un calme inhabituel que Pierrot se dirige discrètement vers le premier sous-sol. Sa cape ondule doucement dans son dos, il flotte presque entre les néons qui déchargent sur lui leur lumière acide. Il est plus calme qu'un leader d'escouade qui désobéit aux ordres en sortant de son compartiment après le couvre-feu. Son maquillage légèrement coloré ne laisse pas paraître la grimace crispée qu'il abhorre en temps normal. Il a cette maturité qui le caractérise lorsqu'il est dans son élément, dans sa solitude, dans la nuit noire, lorsqu'il est inébranlable. Pierrot est facilement stressé, paniqué et rendu instable par la frénésie incessante d'une vie sociale qui le dépasse. Mais lorsqu'il peut s'aménager quelques heures, comme aujourd'hui, loin du monde, loin de la vie, à regarder le flot grouillant de ces êtres perdus, dans le divan confortable de son haut-gradé de père, depuis un petit écran de vidéosurveillance, alors il va mieux. Si l'on exclue son fard blanchâtre, ses lèvres sanglantes, ses yeux charbonneux et son habit d'outre-temps, il est presque normal. Presque normal. La référence le fait légèrement sautiller. Pierrot aime être ce Pierrot-. Plus que toutes les autres choses qu'il puisse être.

Cette nuit-là se prête parfaitement à une détente à laquelle il ne s'était pas adonné depuis trop longtemps. Depuis trop longtemps, il n'a pas laissé de musique fiévreuse prendre la possession de son corps et de son esprit. Il veut renouer très vite avec son amour de la chorégraphie, regrette de l'avoir relégué au second plan après avoir découvert l'amphithéâtre. Pierrot n'a pas compté les heures qu'il a passé sur les planches de cette scène improvisée, seul face aux dossiers vides des sièges de moyenne facture, à réciter entièrement ses monologues préférés et cela au détriment de la danse. C'est une des raisons pour lesquelles il gravit dans le silence le plus complet les dernières marches qui le séparent du fameux niveau -1 et de ces immenses salles inoccupées à cette heure tardive. , il pourra emprunter le poste radio de la salle des tatamis, et danser. Danser, danser. Il veut danser.

Mais en passant devant une des salles d'entraînement, Pierrot entend de la musique. Ça l'intrigue. De la musique, est-ce que quelqu'un danse ? Il se faufile dans la salle sans un bruit. Personne ne danse. Enfin pas vraiment. La jeune créature qu'il a face à lui s'entraîne, mais elle danse aussi un peu. Elle est gracieuse, danse sans le vouloir. Au delà de ça, Pierrot est fasciné par son apparence. Pendant quelques secondes, il se plait à imaginer que ce qui se tient devant lui n'est pas un homme. Mais c'est un homme. C'est juste que Pierrot le trouve si différent qu'il a du mal à le situer. Il aurait aimé que ce ne soit pas un homme. Parce que Pierrot est touché par sa différence mais qu'il n'aime pas les hommes. Il est influencé à chaque fois par cette enveloppe de chair humaine, il se met à haïr les hommes avant même de les connaître, simplement parce qu'ils sont des hommes et qu'ils sont mauvais. Cette créature est différente. Il aurait aimé l'approcher sans être entravé dans ses préjugés.

Mais c'est trop tard. Pierrot sent son cœur battre un peu plus fort. Plus fort. Quelle que soit la grâce avec laquelle il s'entraîne, quelle que soit la différence qui attire tant Pierrot, c'est un homme et il ne lui plait déjà plus.

Pierrot marche lourdement. Il entame doucement un tour de salle, lourd comme un vieillard fatigué de vivre la même scène tous les jours. Fatigué des hommes. Il ne s'arrête que lorsque l'autre homme croise son regard. Son regard qui le fixe maintenant.
RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
67 / 25067 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 1
0/12
N/A
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
VETEMENT 0
0 / 100 / 10
MÉDICAMENTS 0
Métal réutilisable 0
N/A
VISION NOCTURNE 0
APPAREIL PHOTO 0
PEINTURE 0
LEURRES 0
MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
TORCHE 0
BANDAGES 0
Corde 0
N/A
N/A
N/A
M- AKM
test
VISEUR- Red dot
ACC- Aucun
POIGNÉE- Aucune
DEVANT- Silencieux N2
SOUS- Aucun
M- Poing Américain
S- Berreta M9
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 2E
CIGARETTE 0
Aucune Compétence Active
Elena Nekrasova (DeviantArt)
710
Féminin
02/06/2016
19
Stras'
le Ven 23 Déc - 23:27
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
détails
Eye of the Tiger
"Moulin Rouge"
ft. Pierrot ♥
Ʃkaemp はは ™

Il était léger, il lui semblait danser avec le vent. C'était comme cela à chaque fois qu'il se retrouvait dans son élément, le spectacle. Comme beaucoup d'autres choses en ce monde, Allen considérait le combat comme un art. Un homme qui se contentait de frapper n'avait, pour ainsi dire, aucunement son respect. Un combat, c'était une chorégraphie, une série de gestes qui devaient être exécutés au millimètre prêt. Un combat, devait être beau à voir. Pour combattre, on devait connaître son corps, savoir le mouvoir de toutes les façons possibles. Même la mort, chose horrible en temps normal, pouvait être appréciée si elle était correctement mise en scène. Quitte à tuer, ce dont il se destinait, autant le faire avec classe. Et puis, Monsieur Loyal ne marquerait que plus les esprits s'il se battait de cette façon-là. Il savait qu'une de ses meilleures chances pour parfaitement réussir son examen était de taper dans l’œil de l'examinateur. C'était pour lui, du gâteau. Allen était un artiste, un enfant de la scène. Personne, non-personne, ne pouvait que mieux briller que lui.

Ses petits couteaux volaient de tout coté dans la pièce. Ses instruments dont il avait l'habitude du maniement glissaient et se mouvaient entre ses doigts comme une extension de son propre corps. La plupart de ces lames atteignirent leurs cibles sans grandes difficultés. Pendant ce temps, la musique défilait et Allen continuait son numéro, comme si sa vie en dépendait. Maintenant, c'était une musique d'un tout autre registre qui passait. Il s'agissait de Come What May du Moulin Rouge. Une chanson d'amour, magnifique performance vocale. S'il s'en abusait, c'était la version de cette vieille série... Comment s’appelait-elle déjà ? Glee. Cette chanson glissée par erreur dans sa playlist n'avait tellement rien à y faire qu'elle arrêta Allen. Monsieur Loyal regarda quelques secondes la radio avant de sourire et de rejoindre la voix émanant de l'appareil pour chanter.

- Never Knew I could feel like this
Like I've never seen the sky before
Want to vanish inside your kiss

Il avait une voix magnifique Allen. Une voix grave mais qui pouvait se moduler de temps de façon qu'on pouvait par moment croire qu'une demoiselle chantait.

- Season may change, winter to spring
But I love you until the end of time


Il tournait, tournait sur lui même, étrangement, toujours ses couteaux en main. Il était comme cela Allen, par moment, son esprit voguait ailleurs et soudainement il se m'était à faire tout autre chose.

- Come what may
Come what may
I will love you until my dying day


Il tourna, tourna encore, jusqu'à ce que ses yeux de feux rencontrent ceux d'un autre être humain. Étrange être humain. Il émanait de cet être quelque chose de... D'unique. Monsieur Loyal ne saurait dire quoi. Mais cette chose était là. En face de lui, il n'avait pas un homme commun comme ceux qu'on trouve au coin de la rue. Non, il y avait un artiste. Un être comme lui. Étrange personnage, étrange rencontre qui m'était Allen en joie. Le prochain couplet se faisait en duo, il le savait. Alors, sans se poser de question, Monsieur Loyal sautilla vers cet étrange artiste entré sans invitation sur la piste. Et comme son rôle lui imposait, Monsieur Loyal mit cet artiste sous les projecteurs, l'invitant à exécuter son numéro. Sans doute l'artiste le prenait-il pour un fou. Sans doute était-il de ce bord là, dans le fond. Dans tout les cas Allen continua. Continua sa chanson grossièrement mise en scène, improvisée de toute pièce. Puis, quand la fin de la chanson sonna et que la radio fit le choix de passer Smooth Criminal Allen s'arrêta et d'un grand sourire, simplement, fit.

- Hé ! T'es qui au juste ?

I wiiiiiill loooooove youuuu until the eeeeend of tiiiiiimeuuuuh

RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
avatar
Expérience :
67 / 25067 / 250

Points de vie :
90 / 15090 / 150

Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/12
Gilet Tactique : N/A
Composants électroniques : COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Sacs : VETEMENT 0
Précision :
0 / 100 / 10

Médicaments : MÉDICAMENTS 0
Métal réutilisable : Métal réutilisable 0
Objet Secondaire :
Equipement 1 : N/A
Equipement 2 : VISION NOCTURNE 0
Equipement 3 : APPAREIL PHOTO 0
Equipement 4 : PEINTURE 0
Equipement 5 : LEURRES 0
Equipement 6 : MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
Equipement 7 : TORCHE 0
Equipement 8 : BANDAGES 0
Equipement 9 : Corde 0
Equipement 10 : N/A
Equipement 11 : N/A
Equipement 12 : N/A
Arme primaire en main : M- AKM
Mod : Skin : test
Mod : Optique : VISEUR- Red dot
Mod : Chargeur : ACC- Aucun
Mod : Poignée : POIGNÉE- Aucune
Mod : Bouche : DEVANT- Silencieux N2
Mod : Autre : SOUS- Aucun
Arme au corps à corps : M- Poing Américain
Arme secondaire en main : S- Berreta M9
Arme dans l'inventaire : I- AUCUNE ARME
Munitions 1 :
Munitions 2 :
Munitions 3 :
Competence 1 : JERRICAN 2E
Competence 2 : CIGARETTE 0
Competence 3 : Aucune Compétence Active
Compétence 4 :
Crédits avatar/images : Elena Nekrasova (DeviantArt)
Messages : 710
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 02/06/2016
Age : 19
Localisation : Stras'
Escouade Alpha
le Lun 26 Déc - 23:04

Identité
Personnage:
Spécialité: Messager
67 / 25067 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 10/12N/ACOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0VETEMENT 0
0 / 100 / 10
MÉDICAMENTS 0Métal réutilisable 0N/AVISION NOCTURNE 0APPAREIL PHOTO 0PEINTURE 0LEURRES 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0TORCHE 0BANDAGES 0Corde 0N/AN/AN/AM- AKMtestVISEUR- Red dotACC- AucunPOIGNÉE- AucuneDEVANT- Silencieux N2SOUS- AucunM- Poing AméricainS- Berreta M9I- AUCUNE ARMEJERRICAN 2ECIGARETTE 0Aucune Compétence ActiveElena Nekrasova (DeviantArt)710Féminin02/06/201619Stras'
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
S'il a eu l'intention, comme d'habitude, de faire payer à un seul homme toute la haine qui le pèse en entamant ce tour de salle, Pierrot a réalisé après seulement quelques pas qu'il n'en serait rien. Son pas d'abord lourd et déterminé se fait léger et plus hésitant. Il craint un instant de troubler le spectacle qui se déroule devant ses yeux. Pour la première fois depuis très longtemps, Pierrot ne se sent plus comme l'artiste sur scène. Ses yeux connaisseurs ont très vite su voir le premier rôle en la personne qui dansait face à lui. Alors il s'est effacé, ralentissant peu à peu, presque sur la pointe des pieds à présent, comme happé par l'aura sublime de l'autre. Après son tour remarquable avec ses lames, il danse maintenant pour de bon. Pierrot accepte rapidement son rôle de spectateur devant une telle beauté d’exécution. Il n'a jamais regardé d'aussi près, il est totalement subjugué.

De temps à autre, il sent encore son cœur battre faiblement, comme si tout son corps se taisait pour le laisser apprécier pleinement le moment. Et l'autre chante avec une justesse et une tendresse infinie dans la voix, laissant Pierrot pantois devant son interprétation. Les larmes de Pierrot coulent sans un bruit, sans éclabousser, sagement sur ses joues et ne gâchent même pas son maquillage. Pierrot pleure facilement devant un beau spectacle ; Pierrot sait voir la beauté des choses. La petite créature est certainement la plus belle chose que Pierrot n'a jamais vu.

Quand elle s'approche de lui, tellement près que jamais il n'aurait pensé laisser faire ça à quiconque, Pierrot a du mal à sortir si soudainement de son rôle secondaire. Pour une fois qu'il accepte d'être tapis dans un petit rôle plutôt que de prendre toute la place, il y serait bien resté pour permettre à l'autre de briller de tout son soul. Mais entraîné au milieu de cette émouvante danse, il ne peut rester de marbre. De façon naturelle, son corps se dérouille et se meut. Pierrot ne danse que pour accompagner l'autre. Comme ce numéro est encore celui de l'autre, il préfère danser en écho à lui plutôt que seul. Ses gracieux mouvements se fondent dans ceux de l'autre, et il les prolonge plutôt que d'imposer les siens. Depuis le début du numéro, il n'a jamais quitté son visage joyeux du regard. Ses yeux bleus rendus plus profonds encore par les larmes caressent son corps délicat. Il est artiste mais reste spectateur. Jusqu'à la fin.

Ce n'est qu'alors que, légèrement déstabilisé par la fin de la musique, Pierrot se détourne. Séchant très promptement ses larmes, il évite le regard de l'autre homme. Sa question et le début bien trop abrupt de l'autre musique le mettent mal à l'aise. Il sert les points. Fort. Il a l'impression de perdre l'harmonie du moment, de perdre la beauté. Ce n'est pas qu'il n'aime pas Smooth Criminal. Il pourrait danser dessus aussi, mais seulement pas maintenant. Il est instinctif, Pierrot. Finalement, il arrive à sortir quelques mots éraillés d'entre ses lèvres, mais ils sonnent acides.

- Je suis... Pierrot.

Pierrot, Pierrot. Il est Pierrot. Cette réalité le secoue un peu. Pierrot se redresse comme s'il réalisait d'un coup qu'il avait lui aussi un rôle à jouer. Il a un rôle à jouer. Il est Pierrot. Il reprend, la voix beaucoup plus douce cette fois-ci. Un murmure.

- Je suis Pierrot, l'enfant de la Lune.

Et comme si cette identité ne se prêtait pas à une telle ambiance musicale, il recule, sans plus quitter l'autre des yeux à nouveau. Arrivant rapidement au poste d'où émane la musique de l'autre, il appuie sans remord aucun sur le bouton 'Suivant' de l'appareil. , autre chose. Aux premières notes de Mad World, un léger sourire s'esquisse sur ses lèvres. L'autre a de la chance de le voir sourire, ce n'est pas souvent. Revenant vers lui, il dénoue sa cape dans un seul mouvement, et, sans arrière pensée ni prétention, retire sa chemise pour être plus à l'aise. Pierrot n'a aucune conscience de l'espace privé de l'autre. Emporté par l'envie de danser encore, il s'approche plus près que permis de l'étrange bonhomme. Dans la danse, il n'y a aucune limite de proximité. Sa main effleure son menton, près de ces étranges croix rouges qu'il ne questionne pas encore, l'autre attrape celle de son désormais partenaire.

- Et toi, t'es qui ? Danse encore avec moi.

Rien qu'un murmure encore. Ne pas perturber la beauté. Même l'ordre, aussi intrusif soit-il, se doit d'être beau.

L'entraînant avec lui, Pierrot mesure doucement les aptitudes de son partenaire. Il reste prudent et lent dans ses mouvements, appréciant ses capacités et sa grâce. Il ne lâche pas sa main. S'il lâche sa main, il la reprend dès que le tour est terminé. Pierrot ne veut plus que danser, danser, danser toujours. Ne jamais s'arrêter.
RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
67 / 25067 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 1
0/12
N/A
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
VETEMENT 0
0 / 100 / 10
MÉDICAMENTS 0
Métal réutilisable 0
N/A
VISION NOCTURNE 0
APPAREIL PHOTO 0
PEINTURE 0
LEURRES 0
MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
TORCHE 0
BANDAGES 0
Corde 0
N/A
N/A
N/A
M- AKM
test
VISEUR- Red dot
ACC- Aucun
POIGNÉE- Aucune
DEVANT- Silencieux N2
SOUS- Aucun
M- Poing Américain
S- Berreta M9
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 2E
CIGARETTE 0
Aucune Compétence Active
Elena Nekrasova (DeviantArt)
710
Féminin
02/06/2016
19
Stras'
le Mer 28 Déc - 15:00
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
détails
Eye of the Tiger
"Je suis monsieur Loyal, je suis une tension sex... Artistique."
ft. Pierrot ♥
Ʃkaemp はは ™

Pierrot, Pierrot, cet artiste porte donc le nom de Pierrot. Le commun des mortels aurait, surement, ressentit une forte insatisfaction de cette réponse. Pierrot n'est, après tout et de toute évidence, pas son vrai nom. Mais pour Allen, pour Allen qui est un artiste, cette réponse était plus que suffisante. Un artiste n'a pas besoin d'exister au travers de son nom de naissance, son nom de scène lui suffit. Allen avait beau vivre dans la paperasse officielle sous le nom d'Allen Rings, il existait aussi sous le nom de Monsieur Loyal. C'était aussi simple que ça, il est autant Allen que Monsieur Loyal et il est autant Monsieur Loyal qu'il est Allen. Pour cet être tout à fait singulier en face de lui, pour Pierrot, cela devait être probablement la même chose.

Allen fut étrangement touché par ce petit être apparu devant lui. Il étudia consciencieusement son visage, ses habits, sa gestuelle. Cette mauvaise habitude de chercher à tout détailler et décortiquer chez quelqu'un qui l'intéressait lui venait essentiellement de Roman. En bon professeur, l'inspecteur de police lui avait appris que chaque être humain était unique, mais contrairement à ce que la croyance populaire pensait, on pouvait le prouver sans avoir recours au test ADN. Le secret était de bien observer. Alors, pendant des années, Allen avait observé. Des heures, des jours, ses proches et Roman avaient raison, chacun, dans sa façon d'être et de paraître avait quelque chose d'unique. Ainsi, Allen était devenu tellement fort à ce petit jeu qu'il avait été capable de différencier les jumelles de sa classe au bout de trois jours seulement.

Pour en revenir au personnage de Pierrot, il y avait dans sa façon d'être quelque chose qu'Allen n'avait pas vu depuis sa vie tristement célèbre au cirque. Dans la démarche de cet homme, il y avait de la grâce, de fluidité. Il n'avait pas la démarche terrible des hommes de guerre comme Roman ou certains des Outsiders qu'il avait croisés dans les couloirs, non. Pierrot, lui, semblait être comme de la fumée, il était vaporeux et glissait à sa guise-là où il voulait. Il lui semblait qu'il était à ce moment précis un être libre et mystérieux. Comme la brume qui danse au clair de lune.

Allen eu une demie-seconde le regret de n'avoir pas rencontré plus tôt Pierrot. Si il avait eu quelqu'un comme cet artiste auprès de lui, sa vie aurait surement prit un autre tournant. Mais très rapidement cette pointe de regret laissa place à la joie. Je ne suis pas seul, je ne suis pas le seul. Il est comme moi fut la première chose que se dit Allen quand Pierrot tripota sans gêne son antiquité de lecteur mp4 pour changer de registre et arrêter son choix sur le titre Mad World. Cet étrange que ce titre soit sur sa playlist mais dieu que Monsieur Loyal l'aimait.

Allen avait tellement attendu de rencontrer quelqu'un comme Pierrot qu'il ne se défila pas. Il laissa l'artiste l'approcher. Il laissa les deux clowns qu'ils étaient se rencontrer. Il laissa sur ses lèvres se dessiner un sourire jovial, son sourire habituel, peut être moins théâtrale pendant ce moment unique. Il avait presque un visage vrai Allen, c'était la première fois depuis Roman qu'il le montrait. Enfin, il répondit à l’interrogation de son désormais complice.

- Bien sûr, c'est mon rôle que d'accompagner l'artiste sur scène. Je suis Monsieur Loyal.

S'en suivi une danse intime, lente, sans prétention. Si quelqu'un passait par là en cette heure tardive de la nuit, cette personne aurait surement la vision de deux idiots un peu torchés dansant un slow grotesque. Peut être verrait-il dans ces deux hommes presque enlacés un couple qui se cache des regards indiscrets. Pour Allen, bien que cette danse eût une apparence tout à fait innocente, il ne pouvait s'empêcher de ressentir un réel plaisir à exécuter ce numéro. Voilà bien longtemps qu'il n'avait rien de partager de plus intime que cette danse-là. Voilà bien longtemps qu'il n'avait plus ressentit un plaisir aussi doux que celui de se laisser porter par l'imagination et l'univers d'un autre. Monsieur Loyal venait d'ouvrir une nouvelle porte, d'entrer dans un monde dont il ne connaissait rien. Tout un univers à explorer, tant de secrets à révéler. Doucement, avec une délicatesse dont il n'avait plus fait preuve depuis fort longtemps, Monsieur Loyal resserra la main de cet artiste dans la sienne et osa, de l'autre, faire danser ses doux doigts blancs sur la peau de marbre de Pierrot. Il laissa son regard de feux détailler toute la finesse du maquillage de son partenaire avant de laisser sous sourire redoubler. Il resta ainsi béa et enchanté le reste de la chanson, transporter par cette rencontre inattendue. Au fond de son coeur Allen hurlait Il est comme moi ! Il est comme moi !. Et quand la fin de la chanson arriva malgré eux Monsieur Loyal ne lâcha pas la main de son artiste, bien au contraire il la tenait fermement.

- La prochaine fois chantons.

Et tu chantes, chantes, chantes ce refrain qui te plaît. Et tu tapes, tapes, tapes, c'est ta façon d'aimer. Ce rythme qui t'entraîne jusqu'au bout de la nuit réveille en toi le tourbillon d'un vent de folie !!!!! *o*

RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
avatar
Expérience :
67 / 25067 / 250

Points de vie :
90 / 15090 / 150

Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/12
Gilet Tactique : N/A
Composants électroniques : COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Sacs : VETEMENT 0
Précision :
0 / 100 / 10

Médicaments : MÉDICAMENTS 0
Métal réutilisable : Métal réutilisable 0
Objet Secondaire :
Equipement 1 : N/A
Equipement 2 : VISION NOCTURNE 0
Equipement 3 : APPAREIL PHOTO 0
Equipement 4 : PEINTURE 0
Equipement 5 : LEURRES 0
Equipement 6 : MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
Equipement 7 : TORCHE 0
Equipement 8 : BANDAGES 0
Equipement 9 : Corde 0
Equipement 10 : N/A
Equipement 11 : N/A
Equipement 12 : N/A
Arme primaire en main : M- AKM
Mod : Skin : test
Mod : Optique : VISEUR- Red dot
Mod : Chargeur : ACC- Aucun
Mod : Poignée : POIGNÉE- Aucune
Mod : Bouche : DEVANT- Silencieux N2
Mod : Autre : SOUS- Aucun
Arme au corps à corps : M- Poing Américain
Arme secondaire en main : S- Berreta M9
Arme dans l'inventaire : I- AUCUNE ARME
Munitions 1 :
Munitions 2 :
Munitions 3 :
Competence 1 : JERRICAN 2E
Competence 2 : CIGARETTE 0
Competence 3 : Aucune Compétence Active
Compétence 4 :
Crédits avatar/images : Elena Nekrasova (DeviantArt)
Messages : 710
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 02/06/2016
Age : 19
Localisation : Stras'
Escouade Alpha
le Lun 2 Jan - 11:56

Identité
Personnage:
Spécialité: Messager
67 / 25067 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 10/12N/ACOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0VETEMENT 0
0 / 100 / 10
MÉDICAMENTS 0Métal réutilisable 0N/AVISION NOCTURNE 0APPAREIL PHOTO 0PEINTURE 0LEURRES 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0TORCHE 0BANDAGES 0Corde 0N/AN/AN/AM- AKMtestVISEUR- Red dotACC- AucunPOIGNÉE- AucuneDEVANT- Silencieux N2SOUS- AucunM- Poing AméricainS- Berreta M9I- AUCUNE ARMEJERRICAN 2ECIGARETTE 0Aucune Compétence ActiveElena Nekrasova (DeviantArt)710Féminin02/06/201619Stras'
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Le sourire qui se dessine sur le visage du jeune homme quand il effleure son menton étonne Pierrot. Lui qui a appris à s'approcher trop près des gens pour arrêter de les faire sourire bêtement, voilà que sa présence provoque l'effet inverse. Légèrement intimidé par cette jovialité constante qui émane de l'autre clown, il détourne le regard en souriant malgré lui. Mais le sourire de Pierrot n'est pas aussi étincelant que celui du clown coloré. Pierrot est le clown terne, le clown cassé. Son triste sourire n'étire que partiellement ses lèvres et ne laisse transparaître qu'une satisfaction relative, qu'un réconfort temporaire qui adoucit son expression un instant. Pourtant Pierrot ne s'est pas senti aussi apaisé depuis longtemps. La rencontre d'un être qui lui ressemble autant réchauffe son cœur froid et réveille ses instincts artistiques. Et Pierrot danse encore avec lui.

Il n'a pas besoin d'attendre beaucoup plus longtemps pour connaître l'identité de son partenaire. Monsieur Loyal, l'homme du cirque. Silencieusement, Pierrot semble émettre un petit rire, qui soulève promptement sa poitrine et qui laisse entrevoir une demie-seconde l'éclat impeccable de sa dentition. Pierrot ne rit jamais sans que cela n'ait été provoqué par le malheur d'un autre. Cet éclat timide s'efface immédiatement et il glisse son regard sur le sol, fuyant les yeux flamboyants de Monsieur Loyal, qui l'observent avec trop d'attention à son goût. S'il l'observe de trop il risquerait de remarquer que le blanc froid de ses joues brûle sous la couche de maquillage qui peine à cacher son rougissement soudain. L'enfant de la Lune est gêné d'être vu dans une telle clarté. Généralement on l'observe dans l'ombre, on ne regarde ni la perfection des traits charbonneux qui décorent son visage, ni les arêtes plus irrégulières qui se cachent sous ce maquillage. Dans l'instant, il semble à Pierrot que Monsieur Loyal voit les deux d'un seul regard. Et il danse encore avec lui.

Si le clown terne éclaire une seconde la pièce d'un sourire un peu plus prononcé, c'est par nervosité. Il espère que Monsieur Loyal ne se sentira pas vexé d'avoir été l'objet de son rire. Il n'est pas l'objet de son rire. Pierrot rigole parce qu'il aurait eu du mal à trouver seul l'identité de son partenaire. Si son art, son excentricité et sa jovialité avaient vite fait écho au cirque dans l'esprit de Pierrot, il n'avait pas deviné qu'il s'agissait du personnage central du cirque, de son chef d'orchestre. Mais maintenant, il affilie tous les talents du personnage à son rôle et il comprend. La danse, le chant, le jeu, autant de talents que Monsieur Loyal doit maîtriser. Pierrot a ri parce qu'il réalise qu'il n'a pas encore tout vu, que l'humour et l'élocution doivent être deux talents de plus que son partenaire possède, et il est impressionné par sa polyvalence. Il se surprend à vouloir le regarder faire son spectacle, à voir son art dans son entièreté, jusqu'à apprécier la vision de son costume de scène. Pierrot ne s'intéresse généralement pas autant aux autres. Et Pierrot danse encore avec lui.

Pierrot ne danse plus avec personne. Avant, il arrivait qu'il doive de temps en temps serrer un autre corps contre le sien le temps d'un spectacle. Il a toujours toléré ce contact, malgré ses réticences habituelles, parce qu'un tel contact, aussi intime et appuyé puisse-t-il être, reste un contact purement artistique. Sèchement artistique. Pourtant cette fois, Pierrot se trouve un peu plus gêné et moins à l'aise que lors de ses anciennes représentations en duo ou en groupe. Il ne peut s'empêcher de penser que son partenaire danse volontairement avec lui. Il ne peut s'empêcher de se rappeler qu'il l'a invité avec si peu de pudeur à venir le rejoindre encore une fois sur la piste, après avoir lui-même été invité alors qu'ils ne se connaissaient même pas. Il ne peut s'empêcher de se dire que Monsieur Loyal a voulu cette intimité, ce qui n'était pas forcément le cas des autres partenaires qu'il a pu avoir. Et Monsieur Loyal danse encore avec lui.

Et il danse encore avec lui jusqu'aux toutes dernières notes. Elles résonnent en Pierrot comme le glas de fin, comme l'annonce d'une séparation. Pourtant la main de Monsieur Loyal reste étroitement serrée autour de la sienne, réveillant une nouvelle fois les pigments sur les joues de Pierrot. Il regrette soudain de ne pas avoir utilisé ce fard rosé qu'il saupoudre quelques fois sur ses pommettes et qui aurait eu le mérite de cacher un peu mieux ses émotions. Les seules couleurs que Pierrot a sorti aujourd'hui sont le rouge sanglant de ses lèvres et le doré métallique de ses paupières. Il ne s'imaginait pas en se maquillant qu'un petit clown jovial viendrait perturber sa froideur. Et les doigts de Monsieur Loyal qui parcouraient la peau de son épaule depuis un petit moment déjà, mais qu'il s'efforçait d'ignorer pour la performance artistique semblent soudain brûler sa peau, lui signifiant tout d'un coup qu'ils ne devraient pas être . Pierrot s'empresse d'attraper la seconde main de son partenaire pour qu'un tel contact ne se reproduise plus. Fermant les yeux, il serre les dents et tente de calmer son corps qui n'a de cesse de lui répéter que ces doigts- ne devraient pas se trouver sur son corps une fois la performance terminée et que Monsieur Loyal se trouve actuellement un peu trop près de lui. Il tente, mais c'est trop pour lui et il finit par lâcher ses mains et s'éloigner quelque peu en se maudissant de sa différence. Rouvrant les yeux, il présente une expression trahissant son malaise.

- Je ne sais pas chanter.

C'est vrai, Pierrot ne sait pas chanter. Ce n'est pas qu'il n'a pas une jolie voix. Quand il le veut, sa voix est douce et chaude, devient parfois si profonde et rauque qu'on penserait entendre un murmure. Mais pour chanter, il faut avoir libéré ses cordes vocales, éclairci sa voix, Pierrot le sait. Or, Pierrot a toujours cette masse qui alourdit sa gorge et l'empêche parfois ne serait-ce que d'émettre un son. Il n'a pas chanté depuis des années.

- Chante, toi. Je t'écoute.
RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
67 / 25067 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 1
0/12
N/A
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
VETEMENT 0
0 / 100 / 10
MÉDICAMENTS 0
Métal réutilisable 0
N/A
VISION NOCTURNE 0
APPAREIL PHOTO 0
PEINTURE 0
LEURRES 0
MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
TORCHE 0
BANDAGES 0
Corde 0
N/A
N/A
N/A
M- AKM
test
VISEUR- Red dot
ACC- Aucun
POIGNÉE- Aucune
DEVANT- Silencieux N2
SOUS- Aucun
M- Poing Américain
S- Berreta M9
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 2E
CIGARETTE 0
Aucune Compétence Active
Elena Nekrasova (DeviantArt)
710
Féminin
02/06/2016
19
Stras'
le Lun 2 Jan - 13:52
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
détails
Eye of the Tiger
"Toxic"
ft. Pierrot ♥
Ʃkaemp はは ™

Quelle ne fut pas sa surprise quand, d'un coup, la main de Pierrot attrapa la sienne. Monsieur Loyal ne s'attendait pas à ce genre de réaction de la part de cet être aussi singulier que lui. Mais, Allen était bien placé pour savoir qu'on ne pouvait prévoir les actes d'un artiste. Cela ne l'empêcha pas pour autant de poser un regard curieux et innocent sur son partenaire. Il lui semblait presque qu'un combat intérieur sévissait dans le cœur du danseur, un combat dont Allen ne connaîtrait sans doute jamais la nature, ni la violence. Et lorsque Pierrot lâcha enfin sa prise pour s'éloigner de quelques pas, Monsieur Loyal en fut tout décontenancé.

Il y avait dans cet être qu'était Pierrot, une part de mystère qu'Allen ne comprenait pas. Malgré des années d'observations, les interactions sociales étaient une science obscure pour Monsieur Loyal. On pouvait, de son avis, comprendre beaucoup de choses en observant, mais on ne pouvait certainement pas capter l'essence d'une personne, son cheminement de penser ou ses sentiments. C'était là le point faible des yeux humains. On ne pouvait lire dans le cœur d'une personne seulement en l'observant. Cette réalité, pourtant jusque-là acquise pour Allen, le fit rager intérieurement. Pierrot était, décidément, quelqu'un de bien particulier et dense.

Puis, vient un aveu, un aveu timide. Je ne sais pas chanter, c'est ce qu'il a dit. Sur le coup, la surprise se lu sur le visage de Monsieur Loyal. Il pense ne pas savoir chanter, se répéta-t-il plusieurs fois. Puis, lentement, cette surprise soudainement apparu prit le ton de l'attendrissement. C'est pour ça qu'il est aussi timide.

- C'est ridicule, tout le monde sait chanter. commença Allen en tournant joyeusement autour de Pierrot Quand tu fredonnes, tu chantes, quand tu restitues les paroles dans ton esprit, tu chantes, quand tu siffles, tu chantes, quand tu murmures un refrain, tu chantes. Tout le monde sait chanter Pierrot ! Même les plus muets d'entre nous savent aussi bien chanter que toi ou moi.

Fier de ses exemples il prit quelques secondes pour réfléchir et continua sa tirade.

- Le chant, c'est exactement comme la danse. La voix est un instrument, au même titre que le corps dans la danse, tu vois ? En danse, il existe à travers le monde des dizaines de styles différents. Beaucoup te diront qu'il n'y a rien à voir entre la danse classique et le break dance, pourtant, les deux sont bels et biens de la danse, non ? En chant, c'est exactement la même chose, il existe des centaines de styles et de techniques différentes, mais dans le fond tant que tu utilises ta voix, peu importe qu'on l'entende ou pas, tu chantes.

Soudainement, Allen eu une idée. Au cirque, nombreux étaient les enfants à avoir peur de la piste. Ces petits êtres qu'on offrait en spectacle à des gens méprisables tremblaient à l'idée de rater leurs prestations. Et au cirque des bois sombres on revoyait rarement un artiste n'ayant pas fait l’unanimité auprès du public. Combien de vois, Monsieur Loyal avait dû rassurer ces enfants ? Combien de fois s'était-il dans son grand costume de scène rassuré lui même ? C'était cela. Il allait faire chanter Pierrot, à sa façon.

- Je vais chanter mais tu vas chanter avec moi. fit-il en lui prenant les mains Peut m'importe que j'entende ta voix, ce n'est pas ça l'important. L'important, c'est que tu chantes. Tu dois le savoir, qu'importe la façon, une performance doit se faire jusqu'au bout. Si tu veux, chantes avec ton corps, chantes comme il te plaira.

Et c'est sautillant qu'Allen quitta Pierrot pour rejoindre le poste de musique. Il n'eu à appuyer qu'une fois sur suivant pour tomber sur un cover de Toxic de Brithney Spears. Un cover, d'un obscure chanteur trouvé autrefois sur Youtube. C'était même par le biais de cette chanson qu'Allen avait découvert le vaste genre du métal, de ses voix puissantes, parentes du hurlement, mais parfois aussi douces que peu l'être l'étreinte d'une mère. Monsieur Loyal avait tout de suite aimé ce jeu de voix, cette capacité qu'avaient les chanteurs de métal à hurler et susurrer en quelques secondes. La chanson démarra et il chanta.


Et ouais, Allen a une voix de métalleux.

RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
avatar
Expérience :
67 / 25067 / 250

Points de vie :
90 / 15090 / 150

Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/12
Gilet Tactique : N/A
Composants électroniques : COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Sacs : VETEMENT 0
Précision :
0 / 100 / 10

Médicaments : MÉDICAMENTS 0
Métal réutilisable : Métal réutilisable 0
Objet Secondaire :
Equipement 1 : N/A
Equipement 2 : VISION NOCTURNE 0
Equipement 3 : APPAREIL PHOTO 0
Equipement 4 : PEINTURE 0
Equipement 5 : LEURRES 0
Equipement 6 : MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
Equipement 7 : TORCHE 0
Equipement 8 : BANDAGES 0
Equipement 9 : Corde 0
Equipement 10 : N/A
Equipement 11 : N/A
Equipement 12 : N/A
Arme primaire en main : M- AKM
Mod : Skin : test
Mod : Optique : VISEUR- Red dot
Mod : Chargeur : ACC- Aucun
Mod : Poignée : POIGNÉE- Aucune
Mod : Bouche : DEVANT- Silencieux N2
Mod : Autre : SOUS- Aucun
Arme au corps à corps : M- Poing Américain
Arme secondaire en main : S- Berreta M9
Arme dans l'inventaire : I- AUCUNE ARME
Munitions 1 :
Munitions 2 :
Munitions 3 :
Competence 1 : JERRICAN 2E
Competence 2 : CIGARETTE 0
Competence 3 : Aucune Compétence Active
Compétence 4 :
Crédits avatar/images : Elena Nekrasova (DeviantArt)
Messages : 710
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 02/06/2016
Age : 19
Localisation : Stras'
Escouade Alpha
le Lun 2 Jan - 18:17

Identité
Personnage:
Spécialité: Messager
67 / 25067 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 10/12N/ACOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0VETEMENT 0
0 / 100 / 10
MÉDICAMENTS 0Métal réutilisable 0N/AVISION NOCTURNE 0APPAREIL PHOTO 0PEINTURE 0LEURRES 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0TORCHE 0BANDAGES 0Corde 0N/AN/AN/AM- AKMtestVISEUR- Red dotACC- AucunPOIGNÉE- AucuneDEVANT- Silencieux N2SOUS- AucunM- Poing AméricainS- Berreta M9I- AUCUNE ARMEJERRICAN 2ECIGARETTE 0Aucune Compétence ActiveElena Nekrasova (DeviantArt)710Féminin02/06/201619Stras'
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Au moment de reculer, Pierrot décèle dans le regard de Monsieur Loyal, tout le questionnement et peut-être toute la déception qui occupent ses pensées. La sensation de la chaleur de ses mains dans les siennes s'attarde sur sa peau et il se demande s'il n'aurait pas mieux fait de se poser moins de questions, il a peur d'avoir heurté l'être exceptionnel qui se tient devant lui et de perdre son intérêt. Bien qu'au fond, cela ne l'étonnerait pas beaucoup, il a l'habitude d'être relativement déçu des gens qu'il rencontre. Quelque fois, il développe un intérêt particulier pour les gens qu'il croise, mais cet intérêt s'efface rapidement dès que l'individu ouvre la bouche, ou dès qu'il le rejette. Alors perdre encore quelqu'un, Pierrot n'en serait pas vraiment surpris.

Mais contre toute attente, le petit clown aux yeux de sang présente une nouvelle fois son sourire sublime à Pierrot, et tourne autour de lui en tentant de le convaincre de chanter. L'auburn arrive difficilement à croire que Monsieur Loyal déploie autant d'efforts dans le seul but de le faire chanter avec lui. Mais n'est-ce pas justement cela son rôle ? Monsieur Loyal, en parfait chef d'orchestre se doit de motiver les artistes à monter sur scène, à jouer leur spectacle même s'il leur fait peur, même s'il est difficile. Ce spectacle pour Pierrot est difficile, du moins quand il s'agit de chanter avec une voix claire. Alors, si comme Monsieur Loyal le dit, fredonner c'est aussi chanter, Pierrot veut bien chanter.

Il se fige en sentant à nouveau les mains de Monsieur Loyal autour des siennes. Plus surpris qu’importuné, il le regarde avec étonnement et accueille son enthousiasme avec un léger scepticisme et un amusement bienveillant. Monsieur Loyal déploie vraiment tout son optimisme pour faire chanter Pierrot, pour faire que l'artiste entre en scène. Alors Pierrot va entrer en scène, il se le promet, pour Monsieur Loyal, que ce soit en chantant avec sa voix ou avec son corps.

Aux premières notes, Pierrot reconnait Toxic de Britney Spears, une chanson qu'il apprécie beaucoup et sur laquelle il a souvent dansé. Mais il s'avère que le style adopté par les artistes est très différent de la chanson originale. D'abord choqué par le choix de Monsieur Loyal, il comprend ce que celui-ci a voulu lui dire par "il existe des dizaines de styles différents". Il s'agit là de métal si Pierrot ne se trompe pas, et c'est un style qu'il n'écoute pas du tout. Il trouve généralement les textes et les interprétations beaucoup trop trash. Pourtant la voix tantôt claire tantôt rauque de Monsieur Loyal le séduit plus qu'autre chose. Ce n'est qu'au bout d'un certain temps qu'il se souvient que lui aussi, il doit chanter. Et comme il ne peut pas chanter vraiment, puisqu'il n'a aucune connaissance en métal et que sa voix se prêterait difficilement à de telles intensités de son, il se met à chanter dans un murmure, contrastant avec les éclats de Monsieur Loyal. La différence le fait sourire, et il s'approche du clown coloré pour lui montrer qu'il chante.

Par moments, la voix de l'enregistrement se fait plus claire, et le ton du chanteur correspond plus ou moins à celui de l'original. Écoutant alors attentivement la douce voix de Monsieur Loyal, Pierrot en oublie de s'écouter lui-même et commence à chanter lui aussi à voix haute, avec une justesse largement acceptable. Sa voix s'élève et il chante un peu plus fort, avant de s'arrêter soudainement comme s'il entendait sa voix pour la première fois. Il a à peine le temps de rougir que déjà la fin de la chanson s'annonce. Il commence à avoir honte d'avoir chanté vraiment, a peur de s'être trompé, d'avoir chanté faux ou d'avoir une voix horrible. Il sourit faiblement à l'intention de Monsieur Loyal.

- La prochaine fois, je me contenterai de danser...

Ça y est, il recommence à murmurer. Sa voix ne va peut-être plus se faire entendre avant longtemps. Ou peut-être que Monsieur Loyal le fera chanter encore une autre fois. Ce qui est sur c'est que Monsieur Loyal chante incroyablement bien, même du métal. Pierrot lui sourit.

- Tu as une très jolie voix.

Pierrot fait rarement des compliments. La prochaine musique va bientôt démarrer.

- Je suppose que c'est mon tour ?

Depuis le tout premier numéro, ils alternent, alors Pierrot en déduit que cette fois c'est à lui de choisir la musique et de faire son numéro. Mais Pierrot n'est pas très sûr de ce qu'il a envie de faire. Il va danser, mais tout comme Monsieur Loyal connait plusieurs types de chants, Pierrot connait plusieurs types de danses. Et il hésite. Fouillant dans la poche arrière de son pantalon, il attrape son crayon. Un clown se doit de savoir réparer son maquillage en cas d'accident. Souriant toujours à Monsieur Loyal, il écrit une lettre dans chacune de ses deux mains, un "L" d'un côté, et un "C" de l'autre. Il ferme ensuite ses poings et les tend devant lui.

- Choisis une main.

Il affiche un drôle de sourire, comme si la perspective d'avoir à danser un des deux styles au hasard lui plaisait, comme si jamais dans sa vie il n'avait rien laissé au hasard. Monsieur Loyal peut voir que les mains de Pierrot tremblent un peu, mais Pierrot s'en fiche, il s'inquiète de savoir laquelle des deux mains, de la droite ou de la gauche, l'emportera.
RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
67 / 25067 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 1
0/12
N/A
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
VETEMENT 0
0 / 100 / 10
MÉDICAMENTS 0
Métal réutilisable 0
N/A
VISION NOCTURNE 0
APPAREIL PHOTO 0
PEINTURE 0
LEURRES 0
MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
TORCHE 0
BANDAGES 0
Corde 0
N/A
N/A
N/A
M- AKM
test
VISEUR- Red dot
ACC- Aucun
POIGNÉE- Aucune
DEVANT- Silencieux N2
SOUS- Aucun
M- Poing Américain
S- Berreta M9
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 2E
CIGARETTE 0
Aucune Compétence Active
Elena Nekrasova (DeviantArt)
710
Féminin
02/06/2016
19
Stras'
le Lun 2 Jan - 19:55
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
détails
Eye of the Tiger
"Jeu de main, jeu de vilain ♥"
ft. Pierrot ♥
Ʃkaemp はは ™

Le métal avait été pour lui un défouloir. Un vent de folie. Souvent, Allen avait passé des heures entières devant des lives à la télé en rêvant d'être dans la foule déchaînée qui sautait en rythme et hurlait au gré des chansons. Il avait trouvé son bonheur plus particulièrement dans des groupes comme Rhapsody ou Dragon Force. À côté de tout cela, Monsieur Loyal avait découvert la capacité qu'avait de nombreux chanteurs amateurs à s'approprier les titres des autres pour en créer des chansons totalement différentes. C'était le cas dans la version qu'il chantait en ce moment. C'était aussi pour cela qu'Allen l'avait choisi. Il adorait les nombreux changements de voix que lui offrait le morceau. Tantôt c'était avec force qu'il chantait, tantôt c'était avec douceur. Tantôt avec énergie, tantôt avec calme. Après une chanson comme Come What May toute dans l'émotion, Toxic était une véritable joie.

Allen s'appliquait, tout en lançant un regard sur son artiste, il fut comblé de le voir chanter. Oh, c'était un murmure, mais ses lèvres rouges, incroyablement rouges, bougeaient. Il ne se contentait pas de fredonner, il chantait. Faisait sortir d'entre sa bouche délicate les paroles d'une chanson qu'il avait pensée décourageante au vu de l'apparence innocente de son partenaire. Mais il chantait. Il s'était même approché de lui pour l'en assurer. Monsieur Loyal répondit à son effort par un sourire reconnaissant. Et il continua de chanter.

Ce duo plus la chanson progressait, plus il se m'était à l'aimer. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas poussé la chansonnette avec quelqu'un. La chanson, avait été une activité du cirque, une activité de Monsieur Loyal, imposée pour plaire à la galerie. Il avait souvent chanté en groupe sans pour autant y prendre un réel plaisir. Mais là, avec Pierrot, c'était différent. Lui qui n'avait commencé qu'à chanter réellement seul chantait avec quelqu'un. Quelqu'un comme lui. Rings serait surement fier s'il le voyait. Quelques secondes son esprit dériva pour penser à son père, allongé là, dans son lit, probablement de mort. Du moins c'est ce que pensait beaucoup de monde.

Il ne sortit de sa rêverie qu'en entendant la voix de Pierrot plus clairement. Allen eut un regard surpris l'espace de quelques secondes avant de prendre une mine réjouie. Ça y était, il chantait. Sans doute Pierrot ne s'en était même pas rendu compte, car rapidement, il sembla prendre conscience de son chant et s'arrêta brusquement. Mais c'était déjà la fin de la chanson et le morceau n'attendit pas le début de sa honte pour finir et dériver bientôt sur un autre titre.

À voir les légères rougeurs qui transperçaient son maquillage et son regard confus Monsieur Loyal ne trouva Pierrot que plus charmant encore. Il eut l'envie de lui prendre de nouveau les mains pour le féliciter de son courage, mais se souvient de la gêne qu'avait semblé exprimer Pierrot pendant la danse. Il se retint. À la place, il lui offrit son plus beau sourire et le complimenta.

- Tu as une très belle voix aussi.

S'en suivit le tour de Pierrot. Cette histoire d'alternance avait été adoptée d'une sorte d'un commun accord qu'Allen ne se souvenait plus d'avoir proposé. C'était cela les artistes, beaucoup disaient qu'il suffisait de se croiser du regard pour savoir comment agir. C'était sans doute ce qui se passait dans la salle d'entraînement.

L'artiste sortit de sa poche un crayon et l'utilisa pour marquer dans les paumes de ses mains deux étranges lettres. L et C. À quoi cela pouvait correspondre ? Allen pariait sur une danse, mais il était alors incapable de savoir laquelle. Il ne s'était jamais réellement intéressé de prêt aux différents genres. Quand on lui demandait de danser, il dansait, simplement, sans trop savoir si ses gesticulations pouvaient être qualifiées de danse ou non. Il réfléchit un moment, observant les deux mains, tentant de déchiffrer la signification précise de ces lettres. Sans grands succès. Puis, après quelques instants Allen posa la main sur le poing qu'il avait choisi.

- Celle là, la lettre C.

Il regarda curieusement et avec un certain amusement Pierrot. Allen aimait les surprises, il aimait le frisson de l'inconnu et de l’entendu. Quoi que s'il s'agissait, comme il le pensait, de danse, Monsieur Loyal marcherait sans doute sur des œufs.

- Je ne suis pas danseur. avoua-t-il Si c'est de la danse il va falloir que tu m’apprennes.

MOUHAHAHAHA HYPE DANS LE POSTE SUIVANT

RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
avatar
Expérience :
67 / 25067 / 250

Points de vie :
90 / 15090 / 150

Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/12
Gilet Tactique : N/A
Composants électroniques : COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Sacs : VETEMENT 0
Précision :
0 / 100 / 10

Médicaments : MÉDICAMENTS 0
Métal réutilisable : Métal réutilisable 0
Objet Secondaire :
Equipement 1 : N/A
Equipement 2 : VISION NOCTURNE 0
Equipement 3 : APPAREIL PHOTO 0
Equipement 4 : PEINTURE 0
Equipement 5 : LEURRES 0
Equipement 6 : MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
Equipement 7 : TORCHE 0
Equipement 8 : BANDAGES 0
Equipement 9 : Corde 0
Equipement 10 : N/A
Equipement 11 : N/A
Equipement 12 : N/A
Arme primaire en main : M- AKM
Mod : Skin : test
Mod : Optique : VISEUR- Red dot
Mod : Chargeur : ACC- Aucun
Mod : Poignée : POIGNÉE- Aucune
Mod : Bouche : DEVANT- Silencieux N2
Mod : Autre : SOUS- Aucun
Arme au corps à corps : M- Poing Américain
Arme secondaire en main : S- Berreta M9
Arme dans l'inventaire : I- AUCUNE ARME
Munitions 1 :
Munitions 2 :
Munitions 3 :
Competence 1 : JERRICAN 2E
Competence 2 : CIGARETTE 0
Competence 3 : Aucune Compétence Active
Compétence 4 :
Crédits avatar/images : Elena Nekrasova (DeviantArt)
Messages : 710
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 02/06/2016
Age : 19
Localisation : Stras'
Escouade Alpha
le Mer 4 Jan - 21:51

Identité
Personnage:
Spécialité: Messager
67 / 25067 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 10/12N/ACOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0VETEMENT 0
0 / 100 / 10
MÉDICAMENTS 0Métal réutilisable 0N/AVISION NOCTURNE 0APPAREIL PHOTO 0PEINTURE 0LEURRES 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0TORCHE 0BANDAGES 0Corde 0N/AN/AN/AM- AKMtestVISEUR- Red dotACC- AucunPOIGNÉE- AucuneDEVANT- Silencieux N2SOUS- AucunM- Poing AméricainS- Berreta M9I- AUCUNE ARMEJERRICAN 2ECIGARETTE 0Aucune Compétence ActiveElena Nekrasova (DeviantArt)710Féminin02/06/201619Stras'
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Au compliment du clown coloré, les joues de Pierrot virent au cramoisi. Si cela continue comme ça, il va finir par aller chercher son fard, et pourquoi pas rajouter un peu de couleurs au tableau. Après tout ils se rapprochent, clown terne et clown coloré, et Pierrot voit très mal Monsieur Loyal se vêtir de noir, alors c'est à lui d'égayer son costume. Pour que l'harmonie du spectacle puisse se ressentir plus encore. En attendant le moment où leurs deux performances n'en formeront plus qu'une, pour longtemps peut-être, Pierrot digère ce que lui dis l'autre artiste. Il a une très belle voix. Sauf si Monsieur Loyal ment. Pourrait-il mentir ? Le ventre de Pierrot se serre un peu, mais il lui suffit de poser son regard sur le sourire apaisant de son clown préféré pour que la confiance revienne.

- Merci beaucoup.

Forcément Pierrot sourit. Une telle concentration de sourires en une seule soirée, c'est son jour de chance. Et il sourit de plus belle quand Monsieur Loyal choisit la lettre C. Voilà qui est plus sage. Non pas que Pierrot n'aurait pas voulu qu'il choisisse la lettre L, sinon il ne lui aurait pas proposé. C'est juste qu'il a été partagé entre essayer de construire calmement quelque chose qui pourrait s'apparenter à une amitié durable, ou s'engager comme à son habitude dans une expérience trop intense qui se serait très vite et très mal terminée. Pierrot, à force d'essayer, s'est toujours rabattu sur les expériences fortes et courtes, quitte à vivre une solitude quasi-permanente en dehors de ces pics d'adrénaline si isolés qu'ils deviennent une légende à peine terminés. Ce soir il a voulu laisser le choix, voir ce que l'autre veut avant de prendre en compte ses propres envies. Même si Monsieur Loyal n'a pas deviné ce qui se cache derrière les lettres, c'est au moins le hasard qui a choisi. Et le hasard fait bien les choses, non ? Même si le hasard fait mal les choses, Pierrot n'aurait pas été déçu, car avec Monsieur Loyal, il a autant envie de réessayer l'exercice que de se jeter à corps perdu dans une expérience sans avenir.

- Bon choix.

Le sourire de Pierrot est doux. Les croissants de Lune dans la nuit sont froids et sans vie, mais le sourire de Pierrot ce soir est doux et plein d'espoir. Rien que sa démarche traduit un certain bien-être, et plutôt que glisser silencieusement sur le sol comme un fantôme, ses jambes le font rebondir très légèrement comme s'il marchait pour la première fois. Il arrive très rapidement auprès de la petite merveille de technologie d'où émane une musique qu'il n'entend même pas, et il appuie frénétiquement sur le bouton 'Suivant' jusqu'à lire un titre qui lui convient plus ou moins.

- Tu as deviné, il s'agit bien de danse. De la danse classique, en fait. Je vais te guider, mais je ne doute pas une seconde que tu arriveras à me suivre un minimum et très facilement. J'espère que tu aimes cette musique de Queen.

Quand Pierrot parle, quand il fait de vraies phrases, certains de ses mots sont plus appuyés que d'autres, il les prononce comme s'ils étaient plus importants que les autres. Pierrot parle comme il pense. Rejoignant sa copie presque-parfaite au milieu de la piste, Pierrot se place derrière lui et attrape doucement ses hanches. Lorsqu'il commence à expliquer à Monsieur Loyal comment il doit se tenir, sa voix n'est qu'un souffle que seul le petit clown peut entendre par delà la musique.

- Commençons par quelque chose de simple : les positions des mains. Ça n'a l'air de rien comme ça, mais ça fait beaucoup. Elles finissent le mouvement et doivent donc être toujours gracieuses et dans le prolongement du bras... dans une danse traditionnelle, j'entends. Bien sur dans le cas d'une mise en scène, les positions peuvent être rompues pour exprimer des émotions. Mais pour les bases, tes mains doivent être détendues et non crispées.

Tout en donnant ses instructions, Pierrot a pris la fine main droite de Monsieur Loyal dans les siennes. Il tend ses mains devant lui pour lever la sienne à hauteur de visage, et la manipule avec douceur pour lui montrer la bonne position. L'auburn se rend rapidement compte qu'en plus d'être fines, les mains de Monsieur Loyal sont d'une pâleur qui avoisine la sienne. Peut-être même qu'il a les mains plus pâles que celles de Pierrot. Il essaye de ne pas trop s'attarder sur leur douceur, qui lui ferait presque avoir honte des siennes qui commencent à être un peu sèches à force de les étouffer sous des gants, et se concentre sur ses explications. Lorsque Monsieur Loyal a expérimenté la position de repos et la position allongée pour ses mains, Pierrot entoure avec ses doigts les deux poignets délicats du clown. Baissant ses bras, il se retrouve obligé de s'approcher encore plus de Monsieur Loyal pour lui montrer la position de repos des bras, son torse flirtant ainsi avec le débardeur rose fluo.

- N'hésite pas à me dire si...

...je te gêne. C'est ce que Pierrot veut dire, mais les mots restent bêtement coincés au fond de sa gorge. Pierrot ne veut pas que Monsieur Loyal lui dise qu'il le gêne. Si c'est le cas, il préférerait encore le voir partir que l'entendre lui dire. Se raclant la gorge nerveusement, il reprend, d'un murmure un peu tremblotant. Le rythme de ses paroles devient alors moins régulier et naturel qu'à l'accoutumée.

- ... Pour les bras c'est un peu plus difficile. En fait il y a plus de positions à connaître... Là, c'est la position de repos, tes bras sont relâchés vers le bas, sous le bassin, mais ne sont pas tendus. Tes poignets sont tournés vers l'intérieur, et tes mains sont loin de ton bassin, comme si tu portais un panier contre ton ventre. Mais tu ne dois pas crisper tes muscles...

La mélodie rassurante de Bohemian Rhapsody s'arrête un peu avant qu'il ne finisse sa phrase. L'écho du murmure de Pierrot résonne dans ses oreilles comme un sifflement agaçant. Sa gorge se serre. Pierrot n'a pas l'habitude de s'entendre parler, il ne parle d'ailleurs jamais très longtemps et jamais très souvent. Le débit de paroles qu'il a depuis qu'il a commencé à enseigner la danse à Monsieur Loyal est impressionnant. Mais maintenant il se sent mal à l'aise, a cette étrange impression que ce qu'il se passe n'est pas normal et il se sent vulnérable. Il se sent vulnérable face à un possible rejet de Monsieur Loyal, s'il n'aime pas la danse ou s'il n'aime pas qu'on le touche. Pierrot essaye de reprendre sans céder à ses angoisses mais plus un son ne veut franchir le seuil de ses lèvres. Et un Highway to Hell déchirant vient troubler encore plus son assurance. Il reste planté là, ses doigts auparavant légers sur les poignets du clown, mais qui maintenant sont un peu crispés sans qu'il ne le veuille, serrant doucement comme s'il espérait que Monsieur Loyal le sorte de sa détresse.
RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
67 / 25067 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 1
0/12
N/A
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
VETEMENT 0
0 / 100 / 10
MÉDICAMENTS 0
Métal réutilisable 0
N/A
VISION NOCTURNE 0
APPAREIL PHOTO 0
PEINTURE 0
LEURRES 0
MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
TORCHE 0
BANDAGES 0
Corde 0
N/A
N/A
N/A
M- AKM
test
VISEUR- Red dot
ACC- Aucun
POIGNÉE- Aucune
DEVANT- Silencieux N2
SOUS- Aucun
M- Poing Américain
S- Berreta M9
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 2E
CIGARETTE 0
Aucune Compétence Active
Elena Nekrasova (DeviantArt)
710
Féminin
02/06/2016
19
Stras'
le Sam 7 Jan - 23:36
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
détails
Eye of the Tiger
"Just Dance"
ft. Pierrot ♥
Ʃkaemp はは ™

Comme l'avait craint Allen, il s'agissait de danse. Jamais Allen n'avait dansé de sa vie, du moins, réellement. Oh, il gesticulait, sautait, bougeait, mais n'avait jamais fait quelque chose de comparable à une chorégraphie. La scène avait été sa maison durant une bonne partie de son enfance, mais au plus profond de lui-même Monsieur Loyal avait toujours été conscient qu'on ne l'admirait pas pour ce dont il était capable, mais pour ce qu'il était. C'est-à-dire pour les spectateurs du cirque des bois sombres : un monstre de foire.

Alors, quand Pierrot prit sa main il ne put s'empêcher de se raidir. Il avait peur. Peur de quoi me direz-vous ? Peur de l'échec, de rater cette performance à laquelle il n'était point préparé. De sa vie, jamais Allen n'avait échoué dans son rôle de Monsieur Loyal. En plusieurs années de cirque, jamais Allen n'avait faillit à son rôle, jamais. Mais là, tout de suite, vêtu de son débardeur rose au milieu de cette salle d'entraînement Monsieur Loyal se sentit tout petit et il avait cette terrible impression de frôler le ridicule à chaque seconde. Face à quelqu'un comme Pierrot aurait-il le talent nécessaire pour ne pas briser l'harmonie de ses pas ? L'émotion de sa danse ? Il en doutait. Et ce doute était la pire des choses pour un être comme Allen Rings.

Pourtant, et il s'en félicita, il eut très vite la décence de se reprendre. Il laissa un soupir traversé ses lèvres et tenta de détendre son corps engourdi par le stress. Il était là pour apprendre et l'apprentissage donnait droit à l'erreur. C'était là un luxe, qui même s'il ne voulait l'utiliser, n'était pas négligeable. De plus, Monsieur Loyal avait une confiance certaine en ses capacités physiques. Il était souple, agile, rapide, cela aiderait à coup sûr. Il ne serait pas ridicule face à Pierrot. Tout irait bien. Quand l'heure de la pratique sonna, Allen se montra consciencieux, attentif et à moitié détendu.

Il prit bien en compte toutes les indications de Pierrot quant aux mouvements des bras. Il l'écoutait dans un silence presque religieux, prenant bien garde à respecter chaque consigne et à ne pas troubler le maître dans son enseignement. Très vite, Allen prit confiance en lui. Les mouvements que lui enseignait Pierrot ressemblaient fort à ce qu'il avait l'habitude de faire. Quand bien même il n'en avait eu jamais conscience, il en avait fait, de la danse. Réalisé, cela permit à Monsieur Loyal de poursuivre la leçon, bien déterminé à passer à des notions bien plus complexes.

Allen n'était pas quelqu'un de prude ni de pudique. C'était un homme plutôt tactile qui ne se formalisait pas de la plupart des contacts humains. Il ne voyait rien de malfaisant ou de gênant aux caresses, aux mains baladeuses et à tout le reste. Une main sur les fesses n'avait jamais tué quelqu'un, c'était là la façon de penser de Monsieur Loyal. Mais en sentant les mains de Pierrot se crisper d'un coup et enserrer ses poignets Allen fut surpris. Il leva la tête pour poser un regard interrogateur à son partenaire.

- Quelque chose ne va pas ?

En effet, quelque chose n'allait pas. Allen put lire dans les yeux de l'artiste une émotion, un sentiment négatif. Avait-il peur ? Cette interrogation fit soulever un sourcil à Monsieur Loyal. Peur, soit, mais de quoi ? Avec agilité Allen rompit le contact l'espace d'une seconde pour se retourner et reprit en main les poignets de Pierrot. Il resta là, un moment, à le fixer un peu perturbé.

- Tu as peur ? Tu as mal quelque part ? Ou... Ou bien... Tu es raide, non, tu n'as pas mal... Tu stresses?

Cette idée amusa Monsieur Loyal. S'il en avait un qui devrait être stressé, c'était lui. Pourquoi diable donc Pierrot était-il dans cet état ? Ça n'avait pas de sens. Mais plus que de trouver le pourquoi du problème, c'était le comment qui intéressait Allen. Monsieur Loyal balaya la salle du regard puis eu une idée. Il courut vers le poste et appuya une bonne minute frénétiquement sur le bouton suivant. Enfin, il tomba sur ce qu'il cherchait. La musique fit de nouveau écho dans la salle et Allen se pressa de se poster devant Pierrot pour lui tendre la main.

- Je pense pouvoir te suivre. Tu m'accordes cette danse ?



Tu peux imaginer le sourire ravageur fait toi plaiz 8D ♥

RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
avatar
Expérience :
67 / 25067 / 250

Points de vie :
90 / 15090 / 150

Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/12
Gilet Tactique : N/A
Composants électroniques : COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Sacs : VETEMENT 0
Précision :
0 / 100 / 10

Médicaments : MÉDICAMENTS 0
Métal réutilisable : Métal réutilisable 0
Objet Secondaire :
Equipement 1 : N/A
Equipement 2 : VISION NOCTURNE 0
Equipement 3 : APPAREIL PHOTO 0
Equipement 4 : PEINTURE 0
Equipement 5 : LEURRES 0
Equipement 6 : MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
Equipement 7 : TORCHE 0
Equipement 8 : BANDAGES 0
Equipement 9 : Corde 0
Equipement 10 : N/A
Equipement 11 : N/A
Equipement 12 : N/A
Arme primaire en main : M- AKM
Mod : Skin : test
Mod : Optique : VISEUR- Red dot
Mod : Chargeur : ACC- Aucun
Mod : Poignée : POIGNÉE- Aucune
Mod : Bouche : DEVANT- Silencieux N2
Mod : Autre : SOUS- Aucun
Arme au corps à corps : M- Poing Américain
Arme secondaire en main : S- Berreta M9
Arme dans l'inventaire : I- AUCUNE ARME
Munitions 1 :
Munitions 2 :
Munitions 3 :
Competence 1 : JERRICAN 2E
Competence 2 : CIGARETTE 0
Competence 3 : Aucune Compétence Active
Compétence 4 :
Crédits avatar/images : Elena Nekrasova (DeviantArt)
Messages : 710
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 02/06/2016
Age : 19
Localisation : Stras'
Escouade Alpha
le Ven 24 Fév - 14:17

Identité
Personnage:
Spécialité: Messager
67 / 25067 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 10/12N/ACOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0VETEMENT 0
0 / 100 / 10
MÉDICAMENTS 0Métal réutilisable 0N/AVISION NOCTURNE 0APPAREIL PHOTO 0PEINTURE 0LEURRES 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0TORCHE 0BANDAGES 0Corde 0N/AN/AN/AM- AKMtestVISEUR- Red dotACC- AucunPOIGNÉE- AucuneDEVANT- Silencieux N2SOUS- AucunM- Poing AméricainS- Berreta M9I- AUCUNE ARMEJERRICAN 2ECIGARETTE 0Aucune Compétence ActiveElena Nekrasova (DeviantArt)710Féminin02/06/201619Stras'
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Les doigts de Pierrot se serrent autour du vide lorsque le petit clown coloré se défait de son emprise. Il lève les yeux vers lui, un peu inquiet de sa réaction à venir. Les doigts blancs et doux de l'albinos autour de ses poignets, attrapés comme il l'avait fait quelques secondes avant avec les siens, le rassurent. Il lui sourit doucement, jusqu'à ce que son partenaire s'éloigne, se dirigeant vers le poste d'où émane la musique. Pierrot effectue un ou deux pas en sa direction, sans vraiment réfléchir, un geste lent qui confirme l'attachement déjà fort qu'il a pour Monsieur Loyal. Il l'attend, sur la pointe des pieds, la tête levée vers lui, le regard empli d'une curiosité qu'il ne cache pas. Il a hâte de passer au prochain numéro.

Il le voit enfin arriver, après un temps qui lui a semblé être une éternité. Il rit même en reconnaissant la musique. Lorsque l'autre clown est de nouveau à sa portée, il saisit sa main. N'écoutant que son cœur d'artiste, il glisse son autre main autour de sa taille et l'attire à lui, gardant nécessairement une certaine distance entre leurs deux corps. Cela ressemble plus actuellement à une étreinte qu'à une danse, puisque Pierrot ne bouge rien d'autre qu'un de ses doigts, son majeur, celui qui est posé sur sa taille. C'est nerveux, il le presse un peu contre le tissus de son débardeur, comme un mauvais tic.

- Tu aimes bien cette chanson, n'est-ce pas ?

Il sourit, commençant à bouger enfin sur ses pieds, entamant la danse du prochain numéro. Il ne regarde plus le petit clown, danse un peu la tête en l'air.

- Je crois que je préfère quand c'est toi qui la chante..., qu'il murmure, s'étant rapproché de son visage pour parler bas, dans son oreille. Après, chante-moi encore quelque chose. Comme avant, le métal. J'adore ça, tu as une très jolie voix.

Dans un sourire plus timide, il ressert son étreinte, son corps frôlant maintenant celui de l'albinos avec beaucoup plus de sensualité.

U're my white tiger.. ♥
RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
67 / 25067 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 1
0/12
N/A
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
VETEMENT 0
0 / 100 / 10
MÉDICAMENTS 0
Métal réutilisable 0
N/A
VISION NOCTURNE 0
APPAREIL PHOTO 0
PEINTURE 0
LEURRES 0
MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
TORCHE 0
BANDAGES 0
Corde 0
N/A
N/A
N/A
M- AKM
test
VISEUR- Red dot
ACC- Aucun
POIGNÉE- Aucune
DEVANT- Silencieux N2
SOUS- Aucun
M- Poing Américain
S- Berreta M9
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 2E
CIGARETTE 0
Aucune Compétence Active
Elena Nekrasova (DeviantArt)
710
Féminin
02/06/2016
19
Stras'
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
Aller à la page : 1, 2  Suivant

CLIQUER POUR AFFICHER/CACHER LA RÉPONSE RAPIDE