Fuel du générateur
État du filtre à air

[Passé-fT ELIZAH COHEN] « Les couleurs des tableaux sont les VERTUS des maux de chaque journaux»
le Lun 10 Oct - 13:44
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.


Un monochrome de mille couleurs...

« Les gens sont un peu comme une faciale. On les acceptes à l'occasion pour faire plaisir. ils sont transparents, gênants, dégoûtants, & on finit toujours par les foutres à la poubelle après qu'ils nous aient brouillé les yeux, Drew. J'ai pas envie d'me faire chier avec eux. » 

« Blanche. »

« Quoi ? C'était Rock-n-Roll comme adage, non ? Haha~ »

« C'était surtout des paroles qui ne conviennent pas à un si jolie minois, mademoiselle l'vampire cynique. Arrêtes de t’enlaidir, ça ne te va pas, d'acc' ? Et puis, j'aimerais bien que ma petite soeur reste ce petit bout innocent que j'aime tant, hein.  »

« Bla. Bla. Bla. »

« Je ne plaisantes pas, tu sais. Tu devrais cesser de voir chaque individu avec une date de péremption, mini-teigne. Essayes de t'ouvrir un peu aux autres, investie toi, lâches-toi, amuses-toi. Les gens ne sont pas des énièmes pères en puissance cherchant à te manipuler. Tu ne risques rien à avoir un peu de confiance en eux, tu le sais non ?  »
Juillet deux milles vingt. Blanche leva son allongé à emporter de chez Stackbuck jusqu'à ses lèvres, soutirant de la mixture maintenant froide toute son ignoble caféine. Il était déjà trois heures, & son royale postérieur lui hurlait la douleur d'une attente interminable. Chronos était un véritable fils de pute & il comptait bien l'être encore pour les deux prochaines heures. L'été américain avait l'indélicat charme d'être aussi chaud qu'étouffant, & pour compléter le Parthénon des emmerdes, les amerloques du coin avaient apparemment tous choisie leur lundi après-midi pour la paperasse : A croire qu'il y avait barbuc' de prévue à la mairie de Twenty-one. Autant le dire, outre la longue attente qui se profilait devant elle, entendre son frère Drew lui faire la morale sur son pathétique cynisme n'allait clairement pas enjouer sa journée.

Draw avait néanmoins parfaitement raison. Si l'ancienne geek à la peau d'albâtre avait grandit avec un balais en argent enfoncé dans son fondement, son frère lui avait rapidement fait goutter un savant mélange de culture zef sauce mac'crevard & rock'n'roll sauci'fétard, afin de peindre un peu de couleur sur ce teint blafard. Sa soeur était son plus beau tableau, Et heureusement qu'il avait entreprit pareils rescousse. Elle était devenue une de ces juvéniles & mornes  philosophes un peu différente, un peu trop différente même. Dix huit ans, & déjà l'esprit pourrie par Xélès, Camus & Nietzche.

La jeunesse rêve toujours avec optimisme, écrit souvent avec idéalisme, & chante parfois avec libéralisme. Belles conneries. Chez Val', c'était plutôt cynisme & fatalisme, direction plein régime vers un détachement qui n'avait de cesse de l'éconduire inlassablement à un conflit entre elle, & elle. Elle n'aimait pas être seule, mais creuser l'amitié superficielle l'emmerdé. Elle ferait volontiers la guerre aux cotés des isolés, mais l'altruisme, c'était pas sa tasse de thé. La faim dans le monde ? Militer était d'une fatuité ennuyeuse. Blanche était cette petit geek punk qu'on avait prit soin d'armer avec les mauvais bouquins. Sa culture était indéniable, mais peut-être aurait-il été plus judicieux qu'elle reste ignare un peu plus longtemps. Au moins le temps de sa jeunesse, dont elle foutait en l'air toutes possibilités d'être atteinte par l'ivresse de l'âge con.
« Tu crois vraiment qu'l'Amerique, ça va m'aider ? »

« Oh que oui. Le cul pincé des vieux allait finir par tellement t'engraisser le cul qu'ils auraient cherché six-mois comment te faire rentrer dans leurs fameuses robes de soirée. Non, sérieusement, Blanche. Dévores la vie à pleine dent. T'es peut-être le pire monochrome que j'ai vue d'ma vie, mais t'es pleine de couleurs, sœurette. N'oublies jamais ça.  »

« T'es chiant quand tu dis des trucs comme ça, j'vais finir par y croire... Fock ! Ils se bougent les manchots, là ? J'en ai marre d'attendre, moi. Et ce putain de café est déjà froids. Fait chier ! »

« Haha, Ouai.. bon.. Bah au moins, t'aura pas d'problème pour t'intégrer, hein, haha.  »

« B'hey.. Pourquoi ? »
...se nuance toujours avec le temps.
© El'Riot
RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES

CLIQUER POUR AFFICHER/CACHER LA RÉPONSE RAPIDE