Fuel du générateur
État du filtre à air

Ce n'est pas les médecins qui nous manquent, c'est la médecine. | Aaron
avatar
Niveau : Niv. 2
Espace inventaire : 8/18
0 RATION
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Métal réutilisable 0
VETEMENT 2
MÉDICAMENTS 0
DÉFIBRILLATEUR 1
Torche Incandescente 1
MORPHINE 4
KIT SOIN 1
COUVERTURE 1
BANDAGES 2
TEST SANGUIN 0
MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
Corde 0
M- AUCUNE ARME
ACC- Aucun
ACC - Aucun
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
M- Couteau Militaire
S- Jericho 941
I- AUCUNE ARME
N/A
N/A
Aucun objet de quête obtenu
Sexe : Féminin
85
Date d'inscription : 08/09/2016
Age : 21
Localisation : Strasbourg
Crédits avatar/images : Avvart | DeviantArt
87 / 25087 / 250

92 / 17592 / 175

2 / 102 / 10

Escouade India
le Ven 16 Sep - 3:04

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 28/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 2MÉDICAMENTS 0DÉFIBRILLATEUR 1Torche Incandescente 1MORPHINE 4KIT SOIN 1COUVERTURE 1BANDAGES 2TEST SANGUIN 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0Corde 0M- AUCUNE ARMEACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Couteau MilitaireS- Jericho 941I- AUCUNE ARMEN/AN/AAucun objet de quête obtenuFéminin8508/09/201621StrasbourgAvvart | DeviantArt
87 / 25087 / 250
92 / 17592 / 175
2 / 102 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Aaron| De-Anh
Ce n'est pas les médecins qui nous manquent, c'est la médecine.

Dents serrées, muscles bandés, De-Anh fixait le sol de ses orbes sombres, le front barré par la concentration. Elle souffrait. Chaque nouvelle seconde passée dans cette position était une torture qu'elle ne pouvait pourtant pas éviter. Il fallait qu'elle tienne. C'était une nécessité. Une obligation. Et tant pis si toutes les parcelles de son corps la brûlaient. Il était hors de question qu'elle se laisse aller maintenant. Un râle franchit ses lèvres claires. L'alarme grinçante de la montre qu'elle avait au poignet résonna à ses oreilles comme une douce libération. La jeune femme abandonna sa position de gainage. Elle se laissa quelques secondes de répit, le temps de régler le minuteur sur cent secondes. Et elle enchaîna. Jump, squat, planche, squat. Jump, squat, planche, squat. Le temps lui semblait affreusement long lorsqu'elle s'entraînait de la sorte.
Son cœur battait à un rythme endiablé contre sa cage thoracique. La survivante n'avait jamais été une grande sportive. Plus jeune, elle avait préféré se concentrer sur sa passion pour la musique et le piano. Puis en grandissant, elle n'avait plus eu en tête que ses études et son travail, les deux étant bien trop fatigants pour lui laisser l'envie de subir les attaques répétées de machines de sport et de courses au petit matin. La dernière réelle expérience sportive dont elle se souvenait remontait aux heures obligatoires qu'elle avait au lycée. Et autant dire que cette matière était loin d'être sa favorite à l'époque … Mais De-Anh avait compris durant son voyage jusqu'au Bunker qu'il lui faudrait rapidement se mettre à jour, plus encore si elle souhaitait intégrer une escouade. Il en allait de sa survie. Aussi la métisse s'était-elle entraînée. Plusieurs mois déjà qu'elle fréquentait les salles prévues à l'exercice des outsiders. Ses efforts finissaient par payer : sa condition physique s'améliorait jour après jour.

Nouvelle alarme, fin du calvaire. De-Anh s'immobilisa. Elle inclina le buste, bras ballants, comme soudainement abattue par la longue séance qu'elle avait enduré. Une dizaine de secondes passèrent avant qu'elle ne se redresse, mains sur les hanches. La sueur lui coulait le long des tempes, quelques cheveux rebelles échappés de sa queue de cheval lui collaient au front. La petite sportive quitta la zone d'entraînement délimitée par des lignes blanches au sol. Elle récupéra sa serviette accrochée à un portant et la passa sur ses joues rougies. Dans un geste vif, la médecin attrapa sa bouteille d'eau qu'elle vida d'une traite. Elle laissa son regard faire le tour de la salle d'entraînement. Certains visages lui étaient familiers. Il y avait peu d'outsiders, au final. En réalité, rares étaient les personnes qui avaient réellement envie de retourner à la surface. Pouvait-on réellement blâmer les autres ? Le bunker offrait un abri sûr, plus ou moins confortable, vivable. Pourquoi vouloir refouler la terre ferme quand on savait à quoi elle ressemblait à présent … Autant laisser faire les braves qui ne craignaient pas l'air irrespirable, les bandits, les créatures mutantes, ou encore les nouvelles catastrophes naturelles. Ceux suffisamment fous pour accepter de mettre leur vie en danger afin d'en sauver d'autres.

De-Anh poussa un long soupir. Elle chemina lentement le long des murs, de peur de gêner les autres sportifs. Son débardeur lui collait à la peau. Dieu qu'elle détestait cette sensation. Il lui tardait de se glisser sous un bon filet d'eau brûlante. En espérant qu'un peu d'eau chaude soit encore disponible. La journée se terminait, les douches ne tarderaient pas à fermer. La jeune femme n'y comptait plus réellement.

Ses yeux se posèrent sur une tignasse châtain qu'elle connaissait. Elle s'approcha discrètement d'Aaron.

« Hey. »

Elle lui adressa un salut discret de la main. La jeune femme se laissa choir au sol, ses jambes ne souhaitant plus porter son misérable poids après un tel effort. Juste revanche de membres n'appréciant pas le sort que leur faisait subir leur propriétaire. De-Anh glissa un sourire sur ses lèvres. Elle planta ses prunelles noires dans l'éclat azuréen de celles de l'outsider.

« J'ai entendu dire que vous alliez remonter. Pas trop stressé ? »

       
Niv. 28/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 2MÉDICAMENTS 0DÉFIBRILLATEUR 1Torche Incandescente 1MORPHINE 4KIT SOIN 1COUVERTURE 1BANDAGES 2TEST SANGUIN 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0Corde 0M- AUCUNE ARMEACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Couteau MilitaireS- Jericho 941I- AUCUNE ARMEN/AN/AAucun objet de quête obtenuFéminin8508/09/201621StrasbourgAvvart | DeviantArt
87 / 25087 / 250
92 / 17592 / 175
2 / 102 / 10
avatar
Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/18
0 RATION
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Métal réutilisable 0
VETEMENT 0
MÉDICAMENTS 0
PEINTURE 0
TORCHE 0
VISION NOCTURNE 0
JUMELLE 0
LEURRES 0
BANDAGES 0
APPAREIL PHOTO 0
MINE 0
Corde 0
M- AKM
ACC- Aucun
ACC - Aucun
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
M- Poing Américain
S- AUCUNE ARME
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 0
CIGARETTE 0
Aucun objet de quête obtenu
105
Date d'inscription : 08/08/2016
55 / 25055 / 250

90 / 17590 / 175

0 / 100 / 10

Escouade Hotel
le Sam 17 Sep - 1:08

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 10/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 0MÉDICAMENTS 0PEINTURE 0TORCHE 0VISION NOCTURNE 0JUMELLE 0LEURRES 0BANDAGES 0APPAREIL PHOTO 0MINE 0Corde 0M- AKMACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Poing AméricainS- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0CIGARETTE 0Aucun objet de quête obtenu10508/08/2016
55 / 25055 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.



Du sport, tous les matins. C'était dur au début, mais Aaron s'en était accommodé. À vrai dire, c'était même devenu plutôt agréable. Pour un outsider, le sport fait partie du boulot, et tant qu'il n'est pas en mission, c'est également un bon moyen d'occuper les interminables journées sous terre.

Au fil des semaines, la tâche devenait moins fastidieuse, à mesure que la routine s'installait et que la condition physique s'améliorait. D'une petite heure douloureuse de sport par jour, le médecin en était arrivé à plusieurs heures, combinant dans une même séance la course à pieds, les exercices de musculation et l’entraînement au combat.

Comme chaque jour, c'est un Aaron tout transpirant qui finissait sa séance sur un banc, près des barres de traction, à s'étirer les jambes une serviette imbibée de sueur autour du cou. Et comme à son habitude, il portait son casque, relié à un vieil iPod d'un autre temps bourré d’electro du genre qui éclate les tympans. Ça occupe l'esprit pendant que le reste du corps travail, et ça couvre le bruit ambiant de la salle bien occupée à cette heure de la journée.

Le T-shirt couvert de traces de sueur peu ragoutantes, Aaron posa sur le banc sa serviette et son casque et entama dans un dernier effort l'étirement des mollets qu'il détestait tant. L'esprit dans le vague, il pensait à tout et à rien, surtout à rien. Puis une voix à quelques mètres de lui l'interpella :

« Hey. »

Il tourna le regard à sa droite, et vit De-Anh s'affaler par terre, sans doute épuisée par les exercices qu'elle aussi s'imposait. Aaron, plutôt satisfait de pouvoir remplir quelques minutes de plus de sa journée en discutant un peu, lui répondit avec un sourire chaleureux :

« Toi, tu vas bien dormir ce soir je crois. »

L'outsider poursuivait ses étirements, tendant devant lui une de ses grandes guibolles et tentant tant bien que mal d'atteindre de sa main le bout de sa chaussure. La souplesse, c'était pas son fort.

« J'ai entendu dire que vous alliez remonter. Pas trop stressé ? »

Elle le vouvoyait, comme tant d'autres. Aaron aurait espéré que la quasi-fin du monde ait raison du vouvoiement, mais il semblerait que non. Pas que ça l'énerve, mais il avait toujours eu du mal avec cette... coutume. C'était la marque de respect inutile et contraignante que s'infligeaient pas mal de monde, et il s'en serait bien passé.

« Ouais, je pars demain ! Et si, carrément stressé ! D'un côté j'ai hâte d'y être, de revoir le ciel et d'autres paysages que des couloirs moches. Mais d'un autre, je monte pas là haut pour prendre des vacances. »

Oui, il allait enfin revoir le « vrai » monde, mais il n'allait pourtant pas être semblable à celui qu'il avait connu il y a quelques mois à peine. Plus de chants d'oiseaux, plus du vent sur la peau. A la place, ce sera tenue de cosmonaute et absence totale de vie. Mais ça restait moins désagréable que le bunker.

«  Et puis, j'appréhende un peu ce qui va se passer. J'espère être au point sur la pratique, si quelqu'un venait à avoir un soucis de santé. La dernière fois que j'ai pratiqué sur un humain c'était... il y a quelques années déjà. Et je... il arrêta son discours quelques secondes, observant nerveusement les alentours avant de poursuivre, gêné. Enfin ouais, j'ai pas du te le dire... à la base, je suis vétérinaire. C'est presque pareil en soi mais... enfin voilà quoi. »





T'inquiète pas, tout va bien se passer ! J'ai déjà fait cette manipulation des dizaines de fois. Jamais sur un humain mais... c'est presque pareil non ? #a92024
Niv. 10/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 0MÉDICAMENTS 0PEINTURE 0TORCHE 0VISION NOCTURNE 0JUMELLE 0LEURRES 0BANDAGES 0APPAREIL PHOTO 0MINE 0Corde 0M- AKMACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Poing AméricainS- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0CIGARETTE 0Aucun objet de quête obtenu10508/08/2016
55 / 25055 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
avatar
Niveau : Niv. 2
Espace inventaire : 8/18
0 RATION
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Métal réutilisable 0
VETEMENT 2
MÉDICAMENTS 0
DÉFIBRILLATEUR 1
Torche Incandescente 1
MORPHINE 4
KIT SOIN 1
COUVERTURE 1
BANDAGES 2
TEST SANGUIN 0
MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
Corde 0
M- AUCUNE ARME
ACC- Aucun
ACC - Aucun
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
M- Couteau Militaire
S- Jericho 941
I- AUCUNE ARME
N/A
N/A
Aucun objet de quête obtenu
Sexe : Féminin
85
Date d'inscription : 08/09/2016
Age : 21
Localisation : Strasbourg
Crédits avatar/images : Avvart | DeviantArt
87 / 25087 / 250

92 / 17592 / 175

2 / 102 / 10

Escouade India
le Sam 17 Sep - 20:24

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 28/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 2MÉDICAMENTS 0DÉFIBRILLATEUR 1Torche Incandescente 1MORPHINE 4KIT SOIN 1COUVERTURE 1BANDAGES 2TEST SANGUIN 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0Corde 0M- AUCUNE ARMEACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Couteau MilitaireS- Jericho 941I- AUCUNE ARMEN/AN/AAucun objet de quête obtenuFéminin8508/09/201621StrasbourgAvvart | DeviantArt
87 / 25087 / 250
92 / 17592 / 175
2 / 102 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Aaron| De-Anh
Ce n'est pas les médecins qui nous manquent, c'est la médecine.

Le vouvoiement lui était venu si naturellement, comme l'écho d'un passé révolu. Son ancienne vie lui avait imposé des années durant ce signe de respect. Il fallait croire que certaines vieilles habitudes avaient la carapace bien dure. La jeune femme en fut déconcertée. Au final, elle devait bien avouer ne pas être proche d'énormément de survivants. La plupart des habitants du Bunker se comportaient entre eux comme de parfaits inconnus. À croire que l'Apocalypse avait emporté avec elle toute forme de socialisation …

De-Anh observa le jeune homme s'étirer, songeant qu'il lui faudrait également quelques minutes de stretching une fois retournée dans son compartiment. La séance qu'Aaron avait faite l'avait laissé dans un état semblable au sien. À bien y réfléchir, croiser dans cette pièce un outsider qui n'était pas couvert de sueur était rare. Les hommes et femmes qui retournaient à l'extérieur s'entraînaient bien trop pour rester secs. Que pouvaient-ils bien faire d'autre de leur journée de toute façon ? Les activités dans l'abri étaient rapidement limitées. Les survivants arrivés il y a quelques mois n'en pouvaient plus des murs gris et ternes, de l'absence de l'astre du jour, de cet air filtré. La métisse en faisait elle-même une overdose. Il lui tardait de sortir de ce tombeau et de voir enfin à quoi ressemblait le monde depuis qu'elle l'avait laissé. Elle avait besoin de constater de ses propres yeux ce qu'il était advenu de tout ce qu'elle avait jamais connu.

Son escouade serait bientôt prête à partir en mission. Ne manquait plus qu'un messager pour la compléter et lancer enfin le début des hostilités. De-Anh faisait pleinement confiance à Wayne sur ce coup. Elle ne doutait pas que son camarade d'infortune bouillonnait déjà d'idées quant au recrutement du dernier membre d'India.

« Ouais, je pars demain ! Et si, carrément stressé ! D'un côté j'ai hâte d'y être, de revoir le ciel et d'autres paysages que des couloirs moches. Mais d'un autre, je monte pas là haut pour prendre des vacances. »

Elle hocha la tête. Quelques secondes d'un lourd silence s'installèrent. Ce devait être une source considérable de trac. Remonter. C'était s'exposer au risque de ne jamais revenir. Allez donc savoir quelle mort serait la plus agréable : hémorragie due à une balle ennemie, attaque de bête féroce affamée, empoisonnement aux substances présentes dans l'air, hypothermie si une tempête de neige se levait, … De-Anh n'arrivait pas à déterminer quelle fin elle préférait.

«  Et puis, j'appréhende un peu ce qui va se passer. J'espère être au point sur la pratique, si quelqu'un venait à avoir un soucis de santé. La dernière fois que j'ai pratiqué sur un humain c'était... il y a quelques années déjà. Et je... Enfin ouais, j'ai pas du te le dire... à la base, je suis vétérinaire. C'est presque pareil en soi mais... enfin voilà quoi. »

L'ancienne chirurgienne le dévisagea, incertaine de ce qu'elle venait d'entendre. Devait-elle rire ou pleurer ? Elle cligna des yeux quelques secondes, le temps de faire mentalement le tour des escouades dont elle connaissait les médecins. Une réalité à laquelle elle n'avait encore jamais songé la frappa : ils n'étaient pas formés. Aucun d'eux n'était réellement formé à la médecine ; et cette simple pensée l'effraya quelque peu.
La plupart des outsiders-médecin étaient encore en école – voire même en classe préparatoire aux écoles – lorsque les dieux avaient abattu leur ire sur le monde. Ces jeunes apprentis, qui n'avaient aucun diplôme en main et ne pouvaient pas prétendre au titre de docteur, ne pouvaient s'imaginer une seule seconde ce qu'était la pratique de la médecine. La théorie était une chose, mais elle ne faisait pas tout. Elle ne suffisait pas. N'importe quel quidam pouvait panser une plaie ou constater qu'un homme souffrait d'un rhume ou d'une mauvaise tout. Un kit de premiers soins était d'une facilité d'utilisation déconcertante. Mais qu'en était-il de la chirurgie qui était nécessaire au terrain ? Combien de ces médecins envoyés à la surface pouvaient prétendre s'en sortir face à un cas chirurgical dans des conditions exécrables ?

Aucun.

Ou une, peut-être. De-Anh avait entendu parlé d'une certaine Marla, qui aurait officié durant plusieurs années dans l'armée. Elle n'était plus sûre de se souvenir.

Lynn et elle étaient-elles les deux seules personnes aptes à soigner et à opérer ? Et dire que la première ne quittait jamais le bunker … Triste nouvelle. De-Anh déglutit. L'idée que des escouades puissent être envoyées dehors sans médecin compétent dans leurs rangs l'horripila. Merde. Les hauts-gradés n'étaient donc pas fichus de recruter des personnes formées ? Ils n'avaient que ça à foutre de mettre la vie des outsiders en danger ?

La jeune femme reporta son attention sur Aaron. Elle chassa la pointe de colère qui lui serrait la gorge face à l'incompétence chronique des têtes pensantes de ce Bunker.

« Je suis sûre que ça se passera bien ! Tu, elle fit un effort sur le tutoiement, as au moins eu l'occasion de pratiquer sur un humain, c'est mieux que la plupart des médecins envoyés à la surface. Je doute que la pratique vétérinaire soit la même que celle de la médecine appliquée aux hommes. Clairement, nous n'avons pas les mêmes formations. Mais quoi qu'il en soi … quelque chose me dis que tu t'en sortiras à merveille. »

Elle eut un petit sourire rassérénant. De-Anh inclina sa tête pour libérer ses cervicales qui craquèrent l'une après l'autre.

« Si tu as besoin de conseils … Ou si tu as des questions ? Je peux peut-être t'aider. »

       
Niv. 28/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 2MÉDICAMENTS 0DÉFIBRILLATEUR 1Torche Incandescente 1MORPHINE 4KIT SOIN 1COUVERTURE 1BANDAGES 2TEST SANGUIN 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0Corde 0M- AUCUNE ARMEACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Couteau MilitaireS- Jericho 941I- AUCUNE ARMEN/AN/AAucun objet de quête obtenuFéminin8508/09/201621StrasbourgAvvart | DeviantArt
87 / 25087 / 250
92 / 17592 / 175
2 / 102 / 10
avatar
Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/18
0 RATION
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Métal réutilisable 0
VETEMENT 0
MÉDICAMENTS 0
PEINTURE 0
TORCHE 0
VISION NOCTURNE 0
JUMELLE 0
LEURRES 0
BANDAGES 0
APPAREIL PHOTO 0
MINE 0
Corde 0
M- AKM
ACC- Aucun
ACC - Aucun
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
M- Poing Américain
S- AUCUNE ARME
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 0
CIGARETTE 0
Aucun objet de quête obtenu
105
Date d'inscription : 08/08/2016
55 / 25055 / 250

90 / 17590 / 175

0 / 100 / 10

Escouade Hotel
le Lun 19 Sep - 2:12

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 10/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 0MÉDICAMENTS 0PEINTURE 0TORCHE 0VISION NOCTURNE 0JUMELLE 0LEURRES 0BANDAGES 0APPAREIL PHOTO 0MINE 0Corde 0M- AKMACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Poing AméricainS- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0CIGARETTE 0Aucun objet de quête obtenu10508/08/2016
55 / 25055 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.



... à la base, je suis vétérinaire. C'est presque pareil en soi mais... enfin voilà quoi. »

S'il fallait illustrer l'expression « silence gênant », cet instant serait un cas d'école. Aaron s'attendait sans doute à l'étonnement, même à l'incompréhension, mais le regard perdu dans le vide de De-Anh exprimait un tout autre sentiment.

Perdue dans ses songes, l'ancienne chirurgienne semblait réagir plutôt mal à la révélation. Ce clignement d’œil, ce regard dans le vague, ce discret froncement de sourcil. Aaron ne s'attendait pas à un « c'est pas un soucis voyons », mais pas à tuer instantanément la conversation non plus.

Il fallait peut-être la comprendre ? Elle, comme lui, avait fait de longues études, pour arriver à la pointe de son domaine. Entendre un simple vétérinaire lui dire qu'il allait peut-être devoir opérer dans l'urgence des hommes, ça ne devait pas la rassurer. Ça avait peut-être même de quoi la mettre hors d'elle.


Mais non, elle se trompait. De-Anh, comme tant d'autres personnes issues de formations médicales plus classiques, avaient un certain problème à reconnaître le soin animalier comme une véritable discipline médicale. Et pourtant, Aaron, bien que frileux à l'idée de devoir soigner de hommes, savait qu'il avait vécu des expériences qui l'aideraient dehors. Sans doute bien plus que les opérations cliniques de la plupart des chirurgiens.

Aaron en était certain, ce mépris était injustifié. On n'applique pas toujours la même rigueur hygiénique dans le soin d'un chien que d'un homme, ni le même budget. Lequel de ces médecins pouvait se vanter d'avoir opéré des yeux, des pattes, retiré des tumeurs, anesthésié et euthanasié ? Dans un monde médical ultra spécialisé et contrôlé, quel chirurgien du bunker a, comme Aaron, opéré seul, sans aucun soutient, dans des conditions sanitaires bien loin des hôpitaux du XXIème siècle ? C'était peut-être ça, le point fort du bonhomme. Il savait faire dans l'urgence, dans l'insalubrité et surtout, dans le manque de moyens. Pas de découpe au laser ici, ce sera un scalpel pour ouvrir la carrosserie, de l'eau pour nettoyer, de la betadine pour empêcher la rouille et un bout de bandage pour colmater le trou. Oui, c'est mecs savaient faire des opérations minutieuses et difficiles, mais la médecine comme il fallait la pratiquer là dehors était sans doute aussi proche de la mécanique que de la chirurgie.

Puis De-Anh rompit le silence, rompit la tension de l'instant, l'air de rien, un petit sourire aux lèvres :

« Je suis sûre que ça se passera bien ! Tu as au moins eu l'occasion de pratiquer sur un humain, c'est mieux que la plupart des médecins envoyés à la surface. Je doute que la pratique vétérinaire soit la même que celle de la médecine appliquée aux hommes. Clairement, nous n'avons pas les mêmes formations. Mais quoi qu'il en soi … quelque chose me dis que tu t'en sortiras à merveille. »

S'était-il trompé ? Avait-il mal interprété la réaction de son homologue médecin ? Ou elle était peut-être simplement bonne actrice. Aaron ne voulait pas perdre la face. Il avait la désagréable impression de passer pour un con.

« Si tu as besoin de conseils … Ou si tu as des questions ? Je peux peut-être t'aider. »

Dans un élan de lucidité, Aaron sortit du sac à dos à ses pieds une petite feuille pliée en quatre. Il la déplia, la tendit afin de la défroisser un peu. Il posa le schéma tout à fait classique d'un squelette humain au sol. Il était bien décidé à montrer qu'il savait un minimum de quoi il parlait :

« Imagine qu'une personne se prenne une balle... disons de M16, à 30 mètres, dans l'abdomen, par devant. Expliqua Aaron d'un ton calme et naturel, tout en posant son doigt sur la partie correspondante du schéma. Il y a de fortes chances pour que la balle traverse, et qu'il y ait un beau trou à l'arrière, avec éviscération, toujours par l'arrière. Est-ce que tu penses qu'il vaut mieux... tout remettre dedans ? Au risque d'augmenter encore le nombre de germes pathologiques ? Ou bien il vaut mieux découper ce qui dépasse et qui est de toute façon souillé par le plomb et complètement déchiré ? Désolé si ça peut te sembler basique, mais la question ne se pose pas pour un animal. Ce serait l'euthanasie alors... Je cherche une réponse un peu moins négative pour les humains. »





T'inquiète pas, tout va bien se passer ! J'ai déjà fait cette manipulation des dizaines de fois. Jamais sur un humain mais... c'est presque pareil non ? #a92024
Niv. 10/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 0MÉDICAMENTS 0PEINTURE 0TORCHE 0VISION NOCTURNE 0JUMELLE 0LEURRES 0BANDAGES 0APPAREIL PHOTO 0MINE 0Corde 0M- AKMACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Poing AméricainS- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0CIGARETTE 0Aucun objet de quête obtenu10508/08/2016
55 / 25055 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
avatar
Niveau : Niv. 2
Espace inventaire : 8/18
0 RATION
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Métal réutilisable 0
VETEMENT 2
MÉDICAMENTS 0
DÉFIBRILLATEUR 1
Torche Incandescente 1
MORPHINE 4
KIT SOIN 1
COUVERTURE 1
BANDAGES 2
TEST SANGUIN 0
MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
Corde 0
M- AUCUNE ARME
ACC- Aucun
ACC - Aucun
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
M- Couteau Militaire
S- Jericho 941
I- AUCUNE ARME
N/A
N/A
Aucun objet de quête obtenu
Sexe : Féminin
85
Date d'inscription : 08/09/2016
Age : 21
Localisation : Strasbourg
Crédits avatar/images : Avvart | DeviantArt
87 / 25087 / 250

92 / 17592 / 175

2 / 102 / 10

Escouade India
le Ven 23 Sep - 22:07

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 28/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 2MÉDICAMENTS 0DÉFIBRILLATEUR 1Torche Incandescente 1MORPHINE 4KIT SOIN 1COUVERTURE 1BANDAGES 2TEST SANGUIN 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0Corde 0M- AUCUNE ARMEACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Couteau MilitaireS- Jericho 941I- AUCUNE ARMEN/AN/AAucun objet de quête obtenuFéminin8508/09/201621StrasbourgAvvart | DeviantArt
87 / 25087 / 250
92 / 17592 / 175
2 / 102 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Aaron| De-Anh
Ce n'est pas les médecins qui nous manquent, c'est la médecine.

La jeune femme rabattit ses jambes contre sa poitrine, les entourant de ses bras encore souffrant de la séance de sport. Elle posa son menton sur ses genoux, observa Aaron alors qu'il dépliait une petite feuille de papier, le regard soudain illuminé. Une expression intéressée passa sur les traits de la métisse lorsqu'elle posa les yeux sur le schéma d'un corps humain. Si elle pouvait donner un coup de main, elle le ferait de bon cœur. Cela la rassurerait de se dire qu'un vétérinaire avait pu revoir la surface avec en tête les conseils d'une personne ayant exercé la médecine au cours des dernières années. Il suffisait parfois d'un rien, d'une simple recommandation pour faire la différence. Et en temps d'Apocalypse, une petite différence, un simple réflexe chirurgical, faisait souvent tout.  

« Imagine qu'une personne se prenne une balle... disons de M16, à 30 mètres, dans l'abdomen, par devant. Il y a de fortes chances pour que la balle traverse, et qu'il y ait un beau trou à l'arrière, avec éviscération, toujours par l'arrière. Est-ce que tu penses qu'il vaut mieux... tout remettre dedans ? Au risque d'augmenter encore le nombre de germes pathologiques ? Ou bien il vaut mieux découper ce qui dépasse et qui est de toute façon souillé par le plomb et complètement déchiré ? Désolé si ça peut te sembler basique, mais la question ne se pose pas pour un animal. Ce serait l'euthanasie alors... Je cherche une réponse un peu moins négative pour les humains. »

Elle déchanta bien vite. De-Anh était une optimiste, une femme qui voyait le verre à moitié plein quand le monde entier le considérait à moitié vide. Elle avait toujours vu ce qu'il y avait de meilleur en chaque individu, cru en ce qu'il y avait de plus beau. Elle savait que les choses étaient vouées à s'améliorer. Que le cataclysme prendrait un jour fin, que chaque survivant pourrait retourner à un semblant de vie.
Son enthousiasme quant au futur et son optimisme semblaient sans limite. Et malgré cela, la médecin était réaliste. Elle avait appris à ne jamais donner d'espoir là où il n'y en avait pas. Elle savait briser les attentes des patients aussi bien que de ses pairs. Elle s'en voulait déjà d'avoir à jouer les rabats-joie avec Aaron.

De-Anh saisit du bout des doigts le petit croquis pour observer plus attentivement la zone pointée par son collègue d'infortune. Elle fronça légèrement les sourcils avant de reposer la feuille au sol.

« Si les circonstances avaient été différentes, je t'aurais bien dit de faire ton maximum pour sauver la personne. Mais … elle eut une moue, franchement ? Avec de telles blessures, le pourcentage de survie frôle le zéro. »

En d'autres temps, sa réponse aurait été tout autre. Mais avec l'Apocalypse, sa vision de la survie avait affreusement changé. Les opérations médicales et chirurgicales qu'ils auraient à exercer là-tiendraient plus de la médecine militaire. Sur le terrain, quatre-vingt-sept pour-cent des soldats souffrant d'une hémorragie mourraient dans les trente minutes suivant la blessure. C'était bien avant qu'ils n'aient le temps d'atteindre un hôpital. Et parmi ceux-là, vingt-cinq pour-cent auraient eu une réelle chance de survie. La perte importante de sang, la tension, l'état de choc, … autant de paramètres qui déterminaient l'heure à laquelle leur Créateur les rappellerait à lui.

« Si ça devait advenir … elle soupira. Ne coupe surtout pas. Tu n'auras de toute manière pas le matériel pour opérer. Et dans des conditions pareilles ? Bonjour les dégâts supplémentaires ! Replacer délicatement ce qui dépasse, ça vaudra toujours mieux que de laisser les organes trop exposés à l'air libre. Surtout vu la qualité de l'air. Tu poses de la gaze pour remplir la partie la plus touchée, tu fais pression manuellement pour endiguer l'hémorragie. »

Elle glissa une petite mèche échappée de sa queue de cheval lors de l'exercice derrière son oreille. La sueur qui lui collait encore aux tempes rendait ses cheveux poisseux. De-Anh se redressa légèrement pour se mettre en tailleur.

« Vous ne pourrez pas continuer la mission. Le mieux à faire sera de rentrer immédiatement, sachant qu'il faudra secouer le moins possible le blessé. Enfin … c'est plus facile à dire qu'à faire, je le sais bien … Elle prit une lourde inspiration. Mais il vaut mieux opérer dans un environnement sain et stérile. Le reste, tu dois connaître. Stabiliser la tension : trop haute c'est plus de saignements, trop basse c'est courir le risque d'endommager le cerveau. Sachant que le patient risque de faire de l'hypertension dans les minutes qui suivront la blessure, puisque le cœur va essayer de pomper plus pour combler. Elle toucha de son index droit le bout de son majeur gauche. Tu devras sans doute faire tout ton possible pour éviter que la personne tombe en état de choc. »

Les bandits, l'air contaminé, la combinaison trouée … En réalité, il valait mieux se mettre à prier pour que la personne décède de suite. La mort lui épargnait au moins quelques douloureuses minutes de supplice.

« De manière générale, ce sera à toi de déterminer ce qu'il y a de mieux à faire. Sachant que quelle que soit ta décision, tu feras automatiquement souffrir au moins une personne. Si ce n'est pas le blessé, ce sera toi. Et si ce n'est pas toi, ce sera le reste de l'escouade. C'est la merde, en fait … »

       
Niv. 28/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 2MÉDICAMENTS 0DÉFIBRILLATEUR 1Torche Incandescente 1MORPHINE 4KIT SOIN 1COUVERTURE 1BANDAGES 2TEST SANGUIN 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0Corde 0M- AUCUNE ARMEACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Couteau MilitaireS- Jericho 941I- AUCUNE ARMEN/AN/AAucun objet de quête obtenuFéminin8508/09/201621StrasbourgAvvart | DeviantArt
87 / 25087 / 250
92 / 17592 / 175
2 / 102 / 10
avatar
Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/18
0 RATION
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Métal réutilisable 0
VETEMENT 0
MÉDICAMENTS 0
PEINTURE 0
TORCHE 0
VISION NOCTURNE 0
JUMELLE 0
LEURRES 0
BANDAGES 0
APPAREIL PHOTO 0
MINE 0
Corde 0
M- AKM
ACC- Aucun
ACC - Aucun
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
M- Poing Américain
S- AUCUNE ARME
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 0
CIGARETTE 0
Aucun objet de quête obtenu
105
Date d'inscription : 08/08/2016
55 / 25055 / 250

90 / 17590 / 175

0 / 100 / 10

Escouade Hotel
le Lun 26 Sep - 15:02

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 10/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 0MÉDICAMENTS 0PEINTURE 0TORCHE 0VISION NOCTURNE 0JUMELLE 0LEURRES 0BANDAGES 0APPAREIL PHOTO 0MINE 0Corde 0M- AKMACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Poing AméricainS- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0CIGARETTE 0Aucun objet de quête obtenu10508/08/2016
55 / 25055 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.



Aaron espérait bien que sa question bousculerait un peu la perception que De-Anh semblait avoir de ses capacités à soigner. Nan, il ne lui avait pas demandé s'il fallait mettre un collet aux humains après une blessure à la tête pour éviter qu'ils n'arrachent les points de suture. Il ne demanda pas non plus par quelle voie il valait mieux administrer le vermifuge : voie orale comme sur le chat de Mr Smith, ou voie rectale comme sur le caniche de Mme Johns qui avait du mal avec les médicaments. Non. Il avait posé une question spontanée, sale et surtout, qui n'avait pas de « bonne » réponse.

Il espérait sans doute l'étonner, la faire bafouiller, voir sur son visage qu'elle ne s'attendait pas à une telle question de la part d'un vétérinaire. Mais non, elle fit face, calmement, expliquant son avis. Aaron l'écoutait, presque déçu que la médecin garde son sang froid. Elle évoqua d'ailleurs un point auquel le jeune homme n'avait pas songé dans la spontanéité de sa question. L'air.

Si l'air extérieur était d'une nocivité absurde pour la peau... quand était-il des blessures ouvertes ? La moindre petite plaie devenait un incident grave, et l'acte médical le plus raisonnable quelque soit la blessure serait alors de reboucher la combinaison avec un bout de scotch et retourner en urgence au bunker ?

Désinfecter, suturer... ce serait sans doute exposer la chair bien trop longtemps à un environnement beaucoup trop toxique. De-Anh faisait preuve d'un optimisme incroyable en parlant de ramener un outsider gravement blessé par balle. Le temps de reboucher le trou, trop d'air se serait déjà sans doute infiltré. On pouvait sans doute affirmer que les chances de survie dans ces cas étaient absolument nulles.

Cette vision glaçait le sang. Dans les guerres modernes, on parlait toujours de milliers de morts, et un nombre de blessés dix fois plus élevé encore. Mais pas cette fois. Cette fois, les blessés allaient pour la plupart mourir, infectés jusqu'à l'os par on ne sait pas trop quoi. Les balles pouvaient transpercer les combinaisons et la chair, c'est toujours ce foutu gaz qui allait avoir l'honneur d'achever les blessés, et à part une piqûre de morphine, il n'y a rien qu'un médecin puisse faire pour arranger la situation.

Aaron observait d'un œil attentif De-Anh finir son explication :

« De manière générale, ce sera à toi de déterminer ce qu'il y a de mieux à faire. Sachant que quelle que soit ta décision, tu feras automatiquement souffrir au moins une personne. Si ce n'est pas le blessé, ce sera toi. Et si ce n'est pas toi, ce sera le reste de l'escouade. C'est la merde, en fait … »

« La belle routine d'un chirurgien urgentiste quoi, répondit-il sur le ton de la plaisanterie. Merci de la réponse en tout cas, je m'attendais pas à une solution miracle de toute façon. »

Aaron était solide émotionnellement. Du moins, c'est ce qu'il pensait et c'est ce qu'on pouvait entrevoir de sa personnalité. L'important, c'était de faire de son mieux, et si le résultat n'était pas au niveau des attentes, c'est qu'il n'y avait pas d'autre résultat possible. Cela valait pour la vie du caniche de Mme Johns bouffé par les vers, et pour les outsiders qui allaient mourir en mission. Il ne devait pas y avoir de distinction. Un humain cessait d'en être un quant il devenait un patient. Ça devenait « le boulot ». C'était une manière tranchée et sans doute un peu cruelle de voir les choses, mais il n'en fallait pas moins pour réussir à fermer l’œil la nuit après une opération ratée, par la faute du chirurgien ou non.

Le biologiste repensa à ce qu'il avait vu en visitant la salle de soin. Il avait vu des cabinets vétérinaires de campagne mieux équipés que ça. Il valait mieux ne pas se blesser trop gravement en ces temps, car s'il y a bien une chose dont on pouvait maintenant dire que « c'était mieux avant », c'était la médecine.
Alors qu'Aaron finissait ses étirements et s'asseyait enfin sur son banc dans une position plus standard et moins inconfortable, un silence s'installa. Après un long bâillement maladroitement dissimulé, il réamorça la conversation :

« T'avais une spécialité avant tout ça ? Parce que je sais que tu bossais dans la médecine mais... je sais rien de plus en fait ! »





T'inquiète pas, tout va bien se passer ! J'ai déjà fait cette manipulation des dizaines de fois. Jamais sur un humain mais... c'est presque pareil non ? #a92024
Niv. 10/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 0MÉDICAMENTS 0PEINTURE 0TORCHE 0VISION NOCTURNE 0JUMELLE 0LEURRES 0BANDAGES 0APPAREIL PHOTO 0MINE 0Corde 0M- AKMACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Poing AméricainS- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0CIGARETTE 0Aucun objet de quête obtenu10508/08/2016
55 / 25055 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
avatar
Niveau : Niv. 2
Espace inventaire : 8/18
0 RATION
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Métal réutilisable 0
VETEMENT 2
MÉDICAMENTS 0
DÉFIBRILLATEUR 1
Torche Incandescente 1
MORPHINE 4
KIT SOIN 1
COUVERTURE 1
BANDAGES 2
TEST SANGUIN 0
MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
Corde 0
M- AUCUNE ARME
ACC- Aucun
ACC - Aucun
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
M- Couteau Militaire
S- Jericho 941
I- AUCUNE ARME
N/A
N/A
Aucun objet de quête obtenu
Sexe : Féminin
85
Date d'inscription : 08/09/2016
Age : 21
Localisation : Strasbourg
Crédits avatar/images : Avvart | DeviantArt
87 / 25087 / 250

92 / 17592 / 175

2 / 102 / 10

Escouade India
le Lun 3 Oct - 23:18

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 28/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 2MÉDICAMENTS 0DÉFIBRILLATEUR 1Torche Incandescente 1MORPHINE 4KIT SOIN 1COUVERTURE 1BANDAGES 2TEST SANGUIN 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0Corde 0M- AUCUNE ARMEACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Couteau MilitaireS- Jericho 941I- AUCUNE ARMEN/AN/AAucun objet de quête obtenuFéminin8508/09/201621StrasbourgAvvart | DeviantArt
87 / 25087 / 250
92 / 17592 / 175
2 / 102 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Aaron| De-Anh
Ce n'est pas les médecins qui nous manquent, c'est la médecine.

Il n'était pas facile de se dire que son travail impliquait des responsabilités pouvant faire basculer plusieurs vies. Quand un patient mourrait, ses proches recherchaient automatiquement un coupable. Bien souvent, un réflexe de deuil se glissait dans le chagrin, rendant aveugle la famille et les amis. Ils accusaient alors le chirurgien, qui n'avait pas fait son travail correctement, ou qui n'avait pas tout tenté pour sauver le défunt. Il arrivait que ce soit vrai ; mais ne disait-on pas que l'erreur était humaine ? La plupart du temps, cependant, le personnel médical n'était en rien responsable. Les chirurgiens apprenaient à supporter le regard plein de haine, embué de larmes, que lançait parfois un mari éploré. Ils apprenaient à faire avec et surmontaient cela comme ils le pouvaient. Parfois, lorsque le regard était trop dur à oublier, la solution se trouvait dans un verre d'alcool, dans un somnifère.
De-Anh se souviendrait toute sa vie du premier mort qu'elle avait laissé sur une table d'opération. Elle avait fini par oublier le regard noir dont on l'avait gentiment congratulé lorsqu'elle avait annoncé le décès à la famille et avait appris à surmonter son propre dégoût, sa haine et sa déception. La métisse savait donc parfaitement que les petits jeunes inexpérimentés qu'on envoyait sur le terrain, par manque de considération ou d'intelligence, survivraient à leur première perte. Ils affronteraient le regard des amis du décédé, s'habitueraient aux souvenirs qui les empêcheront de dormir, supporteraient le fil de l'opération se jouant en boucle dans leur tête pour tenter de savoir où était l'erreur, accepteraient de se détester et de se répéter qu'ils auraient pu faire quelque chose. Dû faire quelque chose.

Il arrivait encore à la jeune femme de ne pas fermer l’œil de la nuit, son esprit la forçant à revivre sa dernière opération encore, et encore, et encore. Noah … C'était une forme de torture. Le visage de ses parents la hantait toujours lorsqu'elle fermait les yeux pour tenter de trouver le sommeil.

« La belle routine d'un chirurgien urgentiste quoi. Merci de la réponse en tout cas, je m'attendais pas à une solution miracle de toute façon. 
- Pas de quoi, souffla-t-elle dans un petit sourire. »

De-Anh crut sentir une petite pointe de déception dans la voix du vétérinaire. Elle se demanda l'espace d'un instant si elle avait imaginé cela ou non. Il était vrai que sa réponse ne donnait pas envie. Et de meilleurs orateurs auraient sans doute trouvé un moyen de motiver les foules plutôt que de leur imposer une cruelle réalité alors même qu'ils remontaient en surface le lendemain. L'outsider aurait pu, mais n'avait pas voulu. Il n'y avait aucun intérêt à ménager un homme qui allait affronter un environnement hostile et mortel.

La petite médecin se releva dans un râle et rejoint Aaron qui venait de s'installer sur son banc. Elle posa ses coudes sur ses cuisses, laissa son menton reposer sur ses paumes. Ses prunelles firent le tour de la salle. Quelques outsiders motivés s'entraînaient encore. D'autres rejoignaient déjà les douches pour se libérer de la transpiration.

« T'avais une spécialité avant tout ça ? Parce que je sais que tu bossais dans la médecine mais... je sais rien de lus en fait ! »

Elle hocha la tête, une expression douce et nostalgique peinte sur les traits.

« Je taffais dans un cabinet de médecins généralistes avant. On était un petit trio d'associés, je m'étais greffé aux deux collègues quelques semaines avant le cataclysme, juste après avoir arrêté la neurochir'. »

Elle se tut une seconde ou deux. Comme elle avait aimé la neurochirurgie. La discipline avait été son amour, son amante, son amie, sa raison de vivre. Elle y avait excellé, fut brillante en la matière. Son mentor l'imagine plus d'une fois devenir l'une des plus grandes pratiquantes de la profession. Il la traînait sur chaque opération délicate, l'emmenait à toutes les conférences et conventions. Jamais il n'avait cherché à cacher son favoritisme. Lorsqu'un autre résident osait se plaindre, il lui rabattait le caquet en lui intimant qu'il n'avait pas de temps à perdre avec une personne moins douée que sa petite protégée.

« Je travaillais exceptionnellement à l'hôpital quand l'alarme d'alerte s'est déclenchée à Manhattan. J'avais été appelée en urgence pour filer un coup de main à l'équipe médicale qui était débordée avec les premiers cas graves qui affluaient en masse. Vas savoir pourquoi, j'ai suivi le premier connard borgne qui avait l'air de savoir ce qu'il faisait, et j'ai déserté le Bellevue avant qu'ils ne le mettent en quarantaine. Elle tourna son regard vers le jeune homme. Tu vivais à New York avant que le monde ne s'effondre ? »

       
Niv. 28/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 2MÉDICAMENTS 0DÉFIBRILLATEUR 1Torche Incandescente 1MORPHINE 4KIT SOIN 1COUVERTURE 1BANDAGES 2TEST SANGUIN 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0Corde 0M- AUCUNE ARMEACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Couteau MilitaireS- Jericho 941I- AUCUNE ARMEN/AN/AAucun objet de quête obtenuFéminin8508/09/201621StrasbourgAvvart | DeviantArt
87 / 25087 / 250
92 / 17592 / 175
2 / 102 / 10
avatar
Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/18
0 RATION
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Métal réutilisable 0
VETEMENT 0
MÉDICAMENTS 0
PEINTURE 0
TORCHE 0
VISION NOCTURNE 0
JUMELLE 0
LEURRES 0
BANDAGES 0
APPAREIL PHOTO 0
MINE 0
Corde 0
M- AKM
ACC- Aucun
ACC - Aucun
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
M- Poing Américain
S- AUCUNE ARME
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 0
CIGARETTE 0
Aucun objet de quête obtenu
105
Date d'inscription : 08/08/2016
55 / 25055 / 250

90 / 17590 / 175

0 / 100 / 10

Escouade Hotel
le Dim 9 Oct - 3:39

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 10/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 0MÉDICAMENTS 0PEINTURE 0TORCHE 0VISION NOCTURNE 0JUMELLE 0LEURRES 0BANDAGES 0APPAREIL PHOTO 0MINE 0Corde 0M- AKMACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Poing AméricainS- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0CIGARETTE 0Aucun objet de quête obtenu10508/08/2016
55 / 25055 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.



Elle était donc neurochirurgienne. Au final, elle serait sans doute tout aussi hésitante que lui s'il fallait opérer quoi que ce soit. Si Aaron avait peur de passer de l'animal à l'homme, c'est sans doute l'outillage qui pourrait bloquer De-Anh. D'après ce qu'en savait le vétérinaire, cela faisait belle lurette que le scalpel et la pince n'étaient plus les outils de prédilection neurochirurgicaux. La discipline s'était grandement améliorée dans les années 2010, et l'informatique y avait pris une part considérable.


Tout ce matos étant devenu inutilisable, on pouvait presque dire que la pratique de la neurochirirgie était devenue impossible, un simple souvenir d'une époque ou la médecine était plus performante ? Ca faisait froid dans le dos. Il y a quelques mois, les médias parlaient d'avancées spectaculaires dans la guérison de cancers jusqu'ici incurable. Aujourd'hui, on pouvait à nouveau mourir d'une appendicite, comme au début du XXème siècle.


Aaron écouta attentivement la petite histoire de la brune, épongeant encore et encore son visage collant de sueur, avant d'entamer son propre récit :


« Je vivais à Twenty One. J'ai fait mes études là bas, puis à New York où je suis allé jusqu'à une thèse en biologie animale, en parallèle de mon boulot de vétérinaire. Manque de bol, on m'a confié une mission importante en lien avec ma thèse et j'ai du partir sur la côte Ouest quelques heures après l'incident en Russie. J'ai du retraverser tout le pays en bagnole quand les choses se sont gâtées.


J'aurais sans doute pu rester dans un bunker à l'Ouest mais j'espérais retrouver des connaissances ici. Enfin, j'en ai retrouvé une, c'est déjà pas mal ! »



Malgré l'optimisme forcé du jeune homme cachant maladroitement la frustration d'avoir tout donné pour ne presque rien retrouver, il gardait le sourire. La situation n'allait pas le rendre heureux, alors il devait se forcer à l'être, à se contenter de ce qu'il avait. Il tentait tant bien que mal de voir le verre de ses liens sociaux au moins un peu rempli, alors qu'il n'en restait que quelques gouttes.


Le monologue se termina sur un long silence, rythmé par le son des pas de course, des coups dans les sacs, des poulies et vérins des machines. Quelques outsiders s’entraînaient encore, sans doute plus pour longtemps. Les douches allaient bientôt être inaccessibles, en plus d'être certainement froides. Motivé par la possibilité d'avoir encore de l'eau au moins tiède, Aaron se leva d'un bond, ignorant sa fatigue par un entrain démesuré :


« Allez, l'heure de la douche ! Tu y vas aussi ? On peut faire le chemin ensemble, même si c'est pas spécialement loin. »





T'inquiète pas, tout va bien se passer ! J'ai déjà fait cette manipulation des dizaines de fois. Jamais sur un humain mais... c'est presque pareil non ? #a92024
Niv. 10/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 0MÉDICAMENTS 0PEINTURE 0TORCHE 0VISION NOCTURNE 0JUMELLE 0LEURRES 0BANDAGES 0APPAREIL PHOTO 0MINE 0Corde 0M- AKMACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Poing AméricainS- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0CIGARETTE 0Aucun objet de quête obtenu10508/08/2016
55 / 25055 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
avatar
Niveau : Niv. 2
Espace inventaire : 8/18
0 RATION
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Métal réutilisable 0
VETEMENT 2
MÉDICAMENTS 0
DÉFIBRILLATEUR 1
Torche Incandescente 1
MORPHINE 4
KIT SOIN 1
COUVERTURE 1
BANDAGES 2
TEST SANGUIN 0
MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0
Corde 0
M- AUCUNE ARME
ACC- Aucun
ACC - Aucun
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
M- Couteau Militaire
S- Jericho 941
I- AUCUNE ARME
N/A
N/A
Aucun objet de quête obtenu
Sexe : Féminin
85
Date d'inscription : 08/09/2016
Age : 21
Localisation : Strasbourg
Crédits avatar/images : Avvart | DeviantArt
87 / 25087 / 250

92 / 17592 / 175

2 / 102 / 10

Escouade India
le Ven 14 Oct - 2:17

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 28/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 2MÉDICAMENTS 0DÉFIBRILLATEUR 1Torche Incandescente 1MORPHINE 4KIT SOIN 1COUVERTURE 1BANDAGES 2TEST SANGUIN 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0Corde 0M- AUCUNE ARMEACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Couteau MilitaireS- Jericho 941I- AUCUNE ARMEN/AN/AAucun objet de quête obtenuFéminin8508/09/201621StrasbourgAvvart | DeviantArt
87 / 25087 / 250
92 / 17592 / 175
2 / 102 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Aaron| De-Anh
Ce n'est pas les médecins qui nous manquent, c'est la médecine.

La métisse se massa la paume gauche de son pouce droit. Le pincement au cœur qu'elle avait ressenti en repensant à sa fuite de l'hôpital lui nouait l'estomac comme la gorge. De-Anh ne regrettait pas d'avoir suivi un parfait inconnu jusqu'à ce bunker. Au fond, elle était plus en sécurité avec Wayne qu'avec n'importe qui d'autre, et pour cause : il comprenait ce qu'il faisait, il était entraîné à le faire. Et pourtant, parfois, lorsqu'elle fixait le plafond de son compartiment à une heure improbable de la nuit, lorsqu'elle cherchait à s'épuiser mentalement pour enfin trouver le sommeil, elle se demandait quelle aurait été sa vie si elle n'avait pas croisé le chemin du marine. Danny aurait tout fait pour la mettre en sécurité, elle en était persuadée. Il aurait dépêché un hélicoptère ou un avion gouvernemental s'il l'avait fallu, aurait tenté l'impossible pour la ramener auprès de sa famille. Son frère lui manquait. Ses parents lui manquaient. De-Anh les savait à l'abri, quelque part dans un bunker grand luxe, entourés de proches et membres du gouvernement.

« Je vivais à Twenty One. J'ai fait mes études là bas, puis à New York où je suis allé jusqu'à une thèse en biologie animale, en parallèle de mon boulot de vétérinaire. Manque de bol, on m'a confié une mission importante en lien avec ma thèse et j'ai du partir sur la côte Ouest quelques heures après l'incident en Russie. J'ai du retraverser tout le pays en bagnole quand les choses se sont gâtées. »

Elle prêta une oreille attentive au récit de son interlocuteur. Le bunker avait fait perdre à De-Anh la sensation d'humanité. Les relations sociales, les interactions communes lui manquaient. Malgré son enthousiasme, son optimisme communicatif, la métisse se sentait étrangère à ces hommes et femmes qu'elle côtoyait pourtant au quotidien. Comme si d'immenses murailles empêchaient les liens de se créer. La plupart du temps, des voisins de compartiment ne se connaissaient pas, le prénom de la personne croisée tous les matins dans les couloirs était un mystère, le passé de l'employée du réfectoire servant quotidiennement le café restait secret.
L'outsider s'efforça d'ancrer chaque mot prononcé par Aaron dans sa mémoire. Les bribes d'un passé regretté, livrées dans un sourire forcé, ajoutaient du baume au cœur de la jeune femme. C'était un premier pas. Vers quoi ? Elle l'ignorait. Vers quelque chose, c'était déjà bien.

« J'aurais sans doute pu rester dans un bunker à l'Ouest mais j'espérais retrouver des connaissances ici. Enfin, j'en ai retrouvé une, c'est déjà pas mal, ajouta-t-il un sourire contrit aux lèvres. »

Un long silence frappa le duo. De-Anh ne pouvait s'empêcher d'imaginer la déception qu'avait dû ressentir Aaron en retournant à Twenty-One pour n'y retrouver personne. Ce devait être particulièrement dur pour un homme ayant vécu dans cette ville de la savoir désolée, vide du dynamisme et de l'activité qui l'avait un jour secouée.

« Allez, l'heure de la douche ! Tu y vas aussi ? On peut faire le chemin ensemble, même si c'est pas spécialement loin. »

La jeune femme releva les yeux vers lui et acquiesça. La dernière chose dont elle avait envie était de rejoindre ses draps dans un tel état. Si le bunker était loin d'égaler un hôtel quatre étoiles en plein cœur de la Grosse Pomme, les survivants pouvaient au moins se targuer d'avoir un accès journalier aux douches. Le luxe d'une bonne hygiène corporelle ne devait pas être donné en temps d'apocalypse.

Elle lui emboîta le pas, marchant à sa hauteur, traînant les pieds, fatiguée.

« Et ta famille, demanda-t-elle en sachant qu'elle s'aventurait sur un terrain hypothétiquement glissant. Tu as dis avoir retrouvé une seule connaissance ? Tes proches n'habitaient plus à Twenty-One ? Enfin … s'ils y ont vécu un jour. Tu ne m'as pas dis si tu avais vécu toute ta vie ici ou non. Ou alors j'ai mal compris ? »

       



Things are only gonna get better as it turns.
Niv. 28/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 2MÉDICAMENTS 0DÉFIBRILLATEUR 1Torche Incandescente 1MORPHINE 4KIT SOIN 1COUVERTURE 1BANDAGES 2TEST SANGUIN 0MALLETTE PRÉLÈVEMENT 0Corde 0M- AUCUNE ARMEACC- AucunACC - AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- Couteau MilitaireS- Jericho 941I- AUCUNE ARMEN/AN/AAucun objet de quête obtenuFéminin8508/09/201621StrasbourgAvvart | DeviantArt
87 / 25087 / 250
92 / 17592 / 175
2 / 102 / 10
avatar
Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 4/18
0 RATION
COMPOSANTS ELECTRONIQUES 0
Métal réutilisable 0
VETEMENT 0
MÉDICAMENTS 0
PEINTURE 0
TORCHE 0
VISION NOCTURNE 0
JUMELLE 0
LEURRES 0
BANDAGES 0
APPAREIL PHOTO 0
MINE 0
Corde 0
M- AUCUNE ARME
ACC- Aucun
ACC - Niv 7
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
M- AUCUNE ARME
S- AUCUNE ARME
I- AUCUNE ARME
CADEAU 3
CIGARETTE 0
Aucun objet de quête obtenu
Sexe : Féminin
66
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 21
Localisation : Belgique
50 / 25050 / 250

90 / 17590 / 175

0 / 100 / 10

Survivant du bunker
le Lun 17 Avr - 15:56

Identité
Personnage:
Spécialité:
Niv. 14/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 0MÉDICAMENTS 0PEINTURE 0TORCHE 0VISION NOCTURNE 0JUMELLE 0LEURRES 0BANDAGES 0APPAREIL PHOTO 0MINE 0Corde 0M- AUCUNE ARMEACC- AucunACC - Niv 7POIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- AUCUNE ARMES- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMECADEAU 3CIGARETTE 0Aucun objet de quête obtenuFéminin6615/03/201721Belgique
50 / 25050 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
25
Niv. 14/180 RATIONCOMPOSANTS ELECTRONIQUES 0Métal réutilisable 0VETEMENT 0MÉDICAMENTS 0PEINTURE 0TORCHE 0VISION NOCTURNE 0JUMELLE 0LEURRES 0BANDAGES 0APPAREIL PHOTO 0MINE 0Corde 0M- AUCUNE ARMEACC- AucunACC - Niv 7POIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunM- AUCUNE ARMES- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMECADEAU 3CIGARETTE 0Aucun objet de quête obtenuFéminin6615/03/201721Belgique
50 / 25050 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.

CLIQUER POUR AFFICHER/CACHER LA RÉPONSE RAPIDE