Fuel du générateur
État du filtre à air

J'te promets, c'est pas c'que tu crois ▬ ft. Jill O'Connor
avatar
Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/18
0 RATION
VETEMENTS 0
COMPOSANTS ELECTRONIQUE 0
METAL REUTILISABLE 0
MÉDICAMENTS 0
BOIS 0
PAPIERS 0
PLASTIQUE 0
MÉTAUX 0
COTON 0
LAINE 0
CUIR 0
SABLE 0
CORDE 0
M- AUCUNE ARME
CROSSE- Aucune
VISEUR- Aucun
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
S- AUCUNE ARME
M- AUCUNE ARME
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 0
TOOLBOX 0
Aucun objet de quête obtenu
Messages : 45
Date d'inscription : 25/06/2016
Crédits avatar/images : avatar@Néah.
16 / 25016 / 250

90 / 17590 / 175

0 / 100 / 10

Survivant du bunker
le Lun 27 Juin - 0:58

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 10/180 RATIONVETEMENTS 0COMPOSANTS ELECTRONIQUE 0METAL REUTILISABLE 0MÉDICAMENTS 0BOIS 0PAPIERS 0PLASTIQUE 0MÉTAUX 0COTON 0LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- AUCUNE ARMECROSSE- AucuneVISEUR- AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunS- AUCUNE ARMEM- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenu4525/06/2016avatar@Néah.
16 / 25016 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Il est tôt, pourtant t'es déjà debout. A vrai dire, t'es levé depuis déjà quelques heures, tu n'dors jamais beaucoup alors toi, ça ne t'étonne guère. Et puis, tu n'as pas trop la notion du temps, tu as plutôt tendance à vivre la nuit - enfin ça c'était avant, dorénavant qui peut bien se préoccuper du jour et de la nuit quand on ne voit même plus le soleil se lever ou se coucher ? Peu importe l'heure, ce qui compte c'est ce que l'on fait, et ce, pour tout le monde ici.

Tes journées sont peu intéressantes. Tu te lèves, tu vas bosser, et quand t'y penses, éventuellement, tu vas manger. Puis tu retournes bosser, jusqu'à ce qu'épuisement s'en-suive et que tu ailles t'effondrer sur ton lit-- pardon, dormir. La routine s'est installée rapidement, aujourd'hui ne déroge pas à cette règle immuable au sein du bunker A ... Enfin c'est ce que tu pensais en te réveillant pour la énième fois, tes yeux rubis entrouverts, ton esprit chassant les dernières bribes de rêve pour se pencher sur cette seule pensée. La routine ne t'a jamais dérangé, au contraire. Il est dit qu'elle peut aussi bien rassurer qu'énerver ; tu te trouves dans le premier cas. Tu t'en fous un peu, mais si ton petit train-train quotidien est perturbé, c'est toi qui le devient et tu deviens invivable - quiconque te dérange est perçu comme un ennemi à abattre. Tu vas un peu loin, t'es juste à cran quand on te dérange mais faut te comprendre : personne n'a à te faire chier quand t'es occupé, c'est tout.

Et pourtant, il faut croire que certains individus ne le comprennent tout simplement pas. Après t'être silencieusement éclipsé de la chambre que tu partages - malheureusement - avec trois Outsiders afin de ne pas les réveiller ('manquerait plus que ça, qu'ils viennent t'emmerder parce que t'as osé réveiller l'un d'entre eux, autant prévenir ce genre de situation dès maintenant), après avoir travaillé quelques heures, tu as fait une malheureuse rencontre avec l'un des mécanos dans les innombrables couloirs. Ton t-shirt s'en souvient encore (pas ta blouse, encore heureux). De l'huile bien noire sur du coton blanc - okay, plutôt gris-passé-mal-lavé - ça se voit plutôt bien. Non pas que ça te dérange ou quoi, t'es le genre de mec à porter les mêmes fringues pendant trois jours sans prendre de douche (sale cradingue), c'est juste que l'odeur est tout bonnement désagréable au possible - en plus, il a bien fallu trouver un prétexte décent pour pouvoir engueuler le pauvre handica-- homme maladroit. Tu jurerais que l'on t'a entendu sur deux étages entiers (non).

« PUTAIN VOUS POUVEZ PAS FAIRE ATTENTION, C'EST TROP VOUS DEMANDER ?! 'SPECE D'ABRUTI FINI ! » Quelle douce voix, mélodieuse qui plus est, non vraiment, on en redemanderait tous les jours.

Une fois le pauvre homme correctement disputé et disparu de ton champ de vision la queue entre les jambes, et alors que tu t'empresses de tourner les talons pour aller te changer, tu remarques quelque chose à tes pieds. En te penchant pour le récupérer, tu remarques que c'est un vieil MP3, probablement oublié par l'objet de la précédente altercation. Il marche encore ? Oh, en fait tu t'en fous, tu le glisses machinalement dans l'une de tes poches avant de te diriger vers la chambre numéro une, soit la tienne, avant de revêtir un autre vêtement autrement moins odorant. En pénétrant à l'intérieur, tu te rends compte qu'aucun autre occupant n'est encore couché, ou même n'est tout simplement présent dans la pièce. Tant mieux.

Tu jettes négligemment ta blouse par terre et retire la fringue tâchée, la tenant dans une main pendant que de l'autre, tu farfouilles dans une armoire à la recherche de ses semblables. Ce que tu n'avais pas prévu, en te débarrassant de ta blouse de laboratoire ainsi, c'est que le lecteur MP3 se cognerait contre le sol. Ce que tu n'avais pas prédit, c'est qu'il marcherait encore. Le pire dans tout ça, c'est que ça aurait été trop simple si le son avait été au minimum. Non, beaucoup moins amusant. C'est pourquoi tu sursautes violemment en te retournant d'un seul coup lorsque l'objet se met à hurler la première chanson qu'il a en mémoire.



« BORDEL DE MERDE QU'EST-CE QUE- »

Et comme un malheur n'arrive jamais seul ... Il faut bien que quelqu'un puisse être témoin de la scène.

C'est beaucoup moins drôle sinon.
Niv. 10/180 RATIONVETEMENTS 0COMPOSANTS ELECTRONIQUE 0METAL REUTILISABLE 0MÉDICAMENTS 0BOIS 0PAPIERS 0PLASTIQUE 0MÉTAUX 0COTON 0LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- AUCUNE ARMECROSSE- AucuneVISEUR- AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunS- AUCUNE ARMEM- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenu4525/06/2016avatar@Néah.
16 / 25016 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
le Lun 27 Juin - 1:47
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
J'te promets, c'est pas c'que tu crois
ft. Un mec torse-nu


Après quelque instant à traîner dans mon lit, je finis par me lever sans bruit. J't'aime bien Morgan, mais, je n'ai pas envie de voir ta gueule au réveil tout comme pour les deux autres zigotos. Je fouille dans mon coin de placard et fini par trouver une serviette pas trop petite.

Je sors sans remarquer que j'oublie une tenue de rechange. Je me gratte sous la fesse puis redescends mon short avant de replacer mon sweat toujours trop grand sur mes épaules, alors que mes cheveux roux ressemblent plus à la coupe d'un des Jackson five qu'à mon chignon habituel. J'entre dans la douche et garce a mon cd que j'ai pu sauver avant d'entrée dans le bunker, je peut profiter d'un peu de musique. Je lance la piste numéro 3 tous en chatonnant doucement. Vu l'heure personne devrais débarquée et puis de toute façon j'ai croiser personne dans les couloirs.

Après quelque instant passer sous la douche, je sors rapidement. Toujours ma limite des cinq minutes. Cela peut paraître débile, mais je reste toujours cinq minutes. Alors, que ma chevelure commence à ressembler à quelque chose, j'entends quelqu'un gueuler dehors.

- Sympathique apparemment.

Après avoir passé un temps infini à les sécher et les brosser, j'attache mes cheveux encore légèrement humides en un chignon éclaté comme à mon habitude alors que quelque mèche sculpte mon visage. Aucun maquillage en ma possession, je passe de l'eau froide sur mes cernes qui semble moins visible.

- ... Jolie mais moche.

Arrête avec ton physique Jill ! C'est la fin du monde, allô, allô ! Ce n'est pas une nouvelle maps de League Of Legends. C'est la vraie vie débile ! Je souffle quelque instant avant de remarquer que je n'avais rien pour m'habiller.

- Putain…

Après avoir bien serré ma serviette autour de moi, ce qui a pour effet de marquer mes hanche et d’écraser ma poitrine, je fini par sortir mon pyjama dans une main, le cd dans sont truc plastique dans l'autre tout en retenant la serviette. Vous avez dit ridicule ? C'est bien vrai. Alors que j'ouvre ce que je pensais être pour moi ma chambre. Une voix criarde et une chanson assez nulle arrivent à mes oreilles. Je parle mal le français. Mais une ancienne amie venant de Paris me l'avais traduite en anglais. Elle parlait justement de… Serviettes. J'étais mal barré.

Figée à la porte, je me retrouve nez à nez avec un homme torse-nu qui venait de gueuler une insulte puis moi en plein milieu de la porte comme une conne avec ma serviette. Sans cette musique, ça aurait pu être le début d'un des films bizarre qui passaient à la télé vers deux heures du mat, mais là, il est littéralement sept heures. Alors, faudrait m'expliquer.

- J'ai dû… Me tromper de chambre…


.
avatar
Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/18
0 RATION
VETEMENTS 0
COMPOSANTS ELECTRONIQUE 0
METAL REUTILISABLE 0
MÉDICAMENTS 0
BOIS 0
PAPIERS 0
PLASTIQUE 0
MÉTAUX 0
COTON 0
LAINE 0
CUIR 0
SABLE 0
CORDE 0
M- AUCUNE ARME
CROSSE- Aucune
VISEUR- Aucun
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
S- AUCUNE ARME
M- AUCUNE ARME
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 0
TOOLBOX 0
Aucun objet de quête obtenu
Messages : 45
Date d'inscription : 25/06/2016
Crédits avatar/images : avatar@Néah.
16 / 25016 / 250

90 / 17590 / 175

0 / 100 / 10

Survivant du bunker
le Lun 27 Juin - 18:00

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 10/180 RATIONVETEMENTS 0COMPOSANTS ELECTRONIQUE 0METAL REUTILISABLE 0MÉDICAMENTS 0BOIS 0PAPIERS 0PLASTIQUE 0MÉTAUX 0COTON 0LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- AUCUNE ARMECROSSE- AucuneVISEUR- AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunS- AUCUNE ARMEM- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenu4525/06/2016avatar@Néah.
16 / 25016 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
« ... »

Putain. De bordel. De merde.

Il te faut quelques instants pour réaliser ce qu'il vient tout juste de se passer. A savoir, qu'une illustre inconnue a ouvert la porte de ta chambre au même moment où l'objet du diable s'est mis en marche d'une manière peu conventionnelle.

Ca ne pouvait pas être pire. Honnêtement. Alors que le lecteur MP3 crache toujours sa musique d'un autre monde, tes yeux se posent alternativement sur lui et sur la nouvelle arrivante, inconnue au bataillon et, qui plus est, présente dans (presque) le plus simple appareil. Tu la détailles à peine - son chignon d'une rousseur ternie, sa peau aux quelques irrégularités notables, sa haute taille, sa gêne et le simple rectangle de tissu éponge qui protège son intimité - et te focalises plutôt sur le morceau-de-métal-qui-bientôt-ne-sera-plus une fois la notable surprise passée sur ton visage. Le bruit qu'il fait, c'est tout bonnement horrible et insupportable, comment les gens peuvent bien faire pour écouter une daube pareille ? Les paroles résonnent (hurlent) au creux de tes oreilles, te rappelant forcément ta langue natale mais pas vraiment de façon très agréable. Sérieusement, combien de chances tu avais pour rencontrer un gars français en Amérique ? Dans un bunker ? Après l'apocalypse ?

En l'espace d'un instant, te voilà devant l'objet, immobile, comme si tu avais oublié que quelqu'un s'était introduit dans la scène et que tu étais à moitié à poil (c'est pas comme si il pouvait bien y avoir quelque chose à mater de toutes manières, les côtes saillants de cette façon ne sont guère attirantes). Tu sembles presque calme, comparé au spectacle dont a pu être témoin la jeune femme, mais cela ne dure ; au bout de deux ou trois secondes à peine, ton pied chaussé d'une basket aux lacets défaits s'abat violemment sur le vêtement chiffoné au sol, dans l'espoir d'écraser la source de nuisance sonore. Sauf que, eh, tu as l'air d'oublier que tu as une force de moustique, alors couplé au fait que tu y vas à l'auveuglette ... Autant dire que cela a autant d'effet qu'une pichenette sur la truffe d'un chien enragé.

Et quand on fait cela, tout le monde sait que le chien enrage encore plus.



C'en est trop. Tu abandonnes. Dans un accès de rage, tu donnes un coup de pied violent dans ta blouse en jurant encore, qui vole à travers la pièce, emportant le MP3 démoniaque loin de toi - c'est à dire près de la porte, là où tu n'es heureusement pas. La mâchoire tendue et les dents serrés, tu le fixes une dernière fois avant de te rappeler de l'intruse juste à côté. Ton regard se dirige automatiquement vers elle ; franchement elle aurait pu choisir un autre jour pour se planter de porte, celle-là ! Remontant ta paire de lunettes sur le nez avant de croiser les bras sur ta poitrine encore nue - seule ton épaule est couverte par le t-shirt négligemment posé dessus -, tu la toises de ton pauvre mètre cinquante comme si toute la scène que tu venais de faire était quelque chose de normal et que Patrick Sebastien n'existait pas.

« En effet. Celle-ci est complète, ce n'est donc la tienne. Logique imparable. T'es qui ? »

Non pas que l'information t'intéresse - t'en as même carrément rien à carrer, en fait - mais bon, elle vient quand même de pénétrer sur ton territoire, par effraction et tout le barzingue. C'est pas rien. T'aurais pu lui dire de dégager en fait, mais ta colère est partie avec le baladeur, loin, loiiiin de toi. Pour l'instant. Alors profitez-en tous les deux, bien que la situation ne soit pas vraiment propice à la discussion, avant que l'orage n'éclate de nouveau.

Car après tout, derrière vos voix, on entend encore le son du diable. Vingt dieux, tu vas l'étrangler ce mécano si tu le revois.
Niv. 10/180 RATIONVETEMENTS 0COMPOSANTS ELECTRONIQUE 0METAL REUTILISABLE 0MÉDICAMENTS 0BOIS 0PAPIERS 0PLASTIQUE 0MÉTAUX 0COTON 0LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- AUCUNE ARMECROSSE- AucuneVISEUR- AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunS- AUCUNE ARMEM- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenu4525/06/2016avatar@Néah.
16 / 25016 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
le Lun 27 Juin - 22:58
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
J'te promets, c'est pas c'que tu crois
ft. Un pervers incompris


Je dévisage l'inconnu en silence alors qu'il semble m’analyser en silence. Pervers. La musique toujours en route, je retiens un sourire et garde mon visage le plus neutre possible. Au lieu de tourner les serviettes, c'est les t-shirts, aujourd'hui ? Peut-être. J'ai toujours était une brelle en français. Mais apparemment mon interlocuteur parlait « Angliche » c'était déjà un bon début.

Après quelque instant à réfléchies, je soupire. Ce n'est pas lui qui à gueuler quand j'étais à la douche ? Je crois. En tout ça ses goûts musicaux semblent en accord avec sa tenue et sont présumés caractère. C'est sûrement… Comment elle disait déjà… Un bœuf ? Nan… Un beauf ! Les Français, on, quand même des mots bizarres dans leurs vocabulaires. Tu ressers ta large serviette alors qui semble essayer d'écraser le mp3 d'où venais la musique avant de le balancer dans un coin de la pièce entourée d'une longue chemise, comme celle que l'on portait lors des cours de chimie. La blouse me fait alors souvenir d'une petite anecdote qui s'était passée quand j’étais encore au collège. On devait dissoudre de la paille de fer ou un truc dans, genre et mon binôme y avait foutu le feu avant de verser, je ne sais quel liquide dessus et que cela nous explose à la gueule. Résultat. Exclus deux semaines. Super, non ?

Un large sourire illuminait mon visage alors que la machine de l'enfer tournait encore. Raaah. J'essayais alors de me baisser en tenant ma serviette toujours fermement pour simplement appuies sur le bouton pause. Je me fige alors dans mon mouvement.

- En effet. Celle-ci est complète, ce n'est donc la tienne. T'es qui ?

Je le regardais bouche-bée. C'est vraiment une façon de parler à quelqu'un ?

- Hm. Je pourrais te retourner la question. J'entame une bataille de regarder avant de fini par appui sur le bouton pause. J. Simplement, J et toi ? Très cher fan de… Comment s’appelle-t-il déjà ?… Trucmuche.


.
avatar
Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/18
0 RATION
VETEMENTS 0
COMPOSANTS ELECTRONIQUE 0
METAL REUTILISABLE 0
MÉDICAMENTS 0
BOIS 0
PAPIERS 0
PLASTIQUE 0
MÉTAUX 0
COTON 0
LAINE 0
CUIR 0
SABLE 0
CORDE 0
M- AUCUNE ARME
CROSSE- Aucune
VISEUR- Aucun
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
S- AUCUNE ARME
M- AUCUNE ARME
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 0
TOOLBOX 0
Aucun objet de quête obtenu
Messages : 45
Date d'inscription : 25/06/2016
Crédits avatar/images : avatar@Néah.
16 / 25016 / 250

90 / 17590 / 175

0 / 100 / 10

Survivant du bunker
le Mar 28 Juin - 3:49

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 10/180 RATIONVETEMENTS 0COMPOSANTS ELECTRONIQUE 0METAL REUTILISABLE 0MÉDICAMENTS 0BOIS 0PAPIERS 0PLASTIQUE 0MÉTAUX 0COTON 0LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- AUCUNE ARMECROSSE- AucuneVISEUR- AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunS- AUCUNE ARMEM- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenu4525/06/2016avatar@Néah.
16 / 25016 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
ENFIN. Enfin le silence, qu'il soit béni ce silence tant attendu ! Tu ne peux que pousser un soupir de soulagement lorsque la machine infernale s'arrête de cracher ses cris suraigus, un mal de crâne commençait à prendre place entre tes deux tempes et ne serait probablement pas parti avant cette nuit. En un seul geste, la rouquine a su arrêter la cacophonie ambiante et rien que pour cela, elle remonte - un peu - dans ton estime. Mais juste un peu, car tu aurais tout aussi bien pu le faire toi-même. Faut pas déconner non plus. C'est juste que t'étais un peu énervé. Un peu beaucoup, même. Tout ça à cause de cet homme, là, qui n'est même pas foutu de mettre un pied d'vant l'autre sans se rétamer dans quelqu'un.

La miss, au moins, semble un peu mieux fourni niveau cerveau que ce type-là.

Tu n'as pas quitté son corps des yeux, ou plutôt son visage : tes yeux rouges plongent dans les siens lorsque la surprise la quitte et vous restez ainsi jusqu'à ce qu'elle daigne répondre à ta question, non sans t'avoir dévisagé comme si t'avais dit une énorme connerie. Des têtes comme ça t'en as déjà vu, surtout quand t'étais plus jeune. Tu détestes ça. T'as l'impression qu'on te juge.

« Eh, c'est pas c'que tu crois, c'est pas à moi ce machin-là ! »

Et en un geste plus qu'accusateur, tu pointes l'objet du désastre de ton menton, comme si tu sentais le besoin de te justifier pour une quelconque raison. Pourtant, tu ne lui comptes pas toute l'histoire, que tu trouves bien trop longue. T'as une flemme pas croyable. Tu soupires derechef, en t'avançant vers l'entrée de la chambre d'un pas décidé. En vérité la pièce n'est pas grande et il ne te faut pas plus de quelques enjambées pour te retrouver en face de Jill, baissant brièvement les yeux vers le sol avant de les relever.

« C'est à moi, ça. »

Tu lances ça comme si c'était J qui te l'avait volé, de ton air le plus dédaigneux qui soit et ton bel accent anglais qui te vient de nombreuses discussions avec ton paternel, londonien jusqu'au bout des ongles, avant de te pencher en avant pour tirer le vêtement d'un coup sec dans le but de le récupérer. T'es tellement de mauvaise foi que c'en est pas croyable, c'est toi qui a jeté ça là en entrant dans le compartiment mais tu agis comme si la presque dénudée se l'était approprié. T'as vraiment un problème, tu sais Will ? Le pire c'est que tu t'en fous, tout comme tu n'as cure du MP3 resté à terre. Il ne t'intéresse pas.

« Et Trucmuche, c'est Patrick Sébastien. Le fleuron de l'art musical français, comme tu as pu l'entendre. »

Ironique au possible.

Tu te redresses, mais pas avant avoir jeté un long regard méprisant au lecteur, retenant un grognement qui t'aurait probablement fait passer pour un freak. Tu relèves le bras qui tient ta blouse tout en la faisant passer derrière ton épaule, levant ensuite de nouveau les yeux vers ton interlocutrice - bordel, qu'est-ce que c'est chiant d'être petit ! Elle te dépasse d'au moins deux têtes, et tu dois légèrement lever le menton pour être à l'aise, comme à chaque fois que tu t'adresses à une quelconque personne. Tu n'pensais pas que parler à quelqu'un serait aussi chiant, dans tes jeunes années, et si tu l'avais su, t'aurais encore moins passé de temps dehors.

« Tu peux m'appeler Hoxworth. Docteur Hoxworth. »

Tu ne peux faire plus clair et concis que ceci. Ton prénom ? Bah, ton nom suffira ! Après tout, qu'est-ce qu'un nom ? Une simple appellation afin de définir et de séparer individuellement chaque personne vivant en ce bas-monde ? Oui. Un numéro suffirait presque - et c'est ce que tu pensais qu'ils vous donneraient, en vous parquant ainsi. Un simple numéro, un matricule, rendant l'identification plus aisée. Mais non, ils ont préféré opté pour une pseudo-vie en communauté, comme si le bunker était une petite ville américaine, paisible, normale. C'est bien pour ça que le nom que t'a donné J ne t'a pas gêné : de toutes façons, vous n'êtes pas grand-chose de plus.

Des numéros, des lettres sur un dossier. Bien rangé au fond des archives de la bibliothèque.

L'être humain n'est qu'un concentré d'idiotie, tu t'en aperçois chaque jour.
Niv. 10/180 RATIONVETEMENTS 0COMPOSANTS ELECTRONIQUE 0METAL REUTILISABLE 0MÉDICAMENTS 0BOIS 0PAPIERS 0PLASTIQUE 0MÉTAUX 0COTON 0LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- AUCUNE ARMECROSSE- AucuneVISEUR- AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunS- AUCUNE ARMEM- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenu4525/06/2016avatar@Néah.
16 / 25016 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
le Mar 28 Juin - 16:03
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
J'te promets, c'est pas c'que tu crois
ft. Une blouse sur pattes


Il semble que mettre sur pause le mp3 ne lui avais pas traverser l’esprit. Je crois qu'il manque de la matière grise à celui-ci. Silencieux, il me fixe dans les yeux quelque instants alors que je fais de même. Je me rends alors compte que le brun à les yeux rouge, c'est super étrange… Surprise quelque instants, je n'en tiens pas compte. Sûrement, des lentilles qu'il a gardées de « L'avant ».

Puis, il ouvre enfin la bouche, pour dédaigner l'objet qui semblait ne pas lui appartenir. Toujours en main, je repose le mp3 sur le sol en silence. Après quelque instant à relayer mon regard entre l'objet et l'inconnu. Je hausse les épaules désintéressées et attrape la blouse par le col. Une magnifique trace de chaussure était maintenant bien visible dans son dos. Je la fais tourner le tissue du col entre mes doigts. Une seule trace apparemment.

Il tire alors sur le tissu violemment, le fessant chauffer entre mes doigts. Ce mec est vraiment bizarre et petit aussi, mais, ça s'est plutôt drôle.

Alors, qu'il m'explique qu'apparemment, c'est un classique de la musique française, je hausse pas répondre. Ils aimaient vraiment ce style de musique ? Je trouve ça… Plutôt nul personnellement. Après avoir longuement soufflé, je tapote des pieds sur place. Ça caille ici…

Alors que j'allais faire demi-tour pour me rendre, je l’espère, à ma chambre. Il passe sa chemise longue sur son épaule et daigne me répondre.

- Ok… Docteur... Je l'observe bizarrement, il est assez jeune pour être docteur, il doit avoir deux, trois ans de moins que moi, tout au plus. J'ai l'impression que « Docteur » se fous littéralement de ma gueule. Autant le vérifier.

- T'à l'air jeune pour un docteur. Tu fous pas un petit peut ma gueule ?


.
avatar
Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/18
0 RATION
VETEMENTS 0
COMPOSANTS ELECTRONIQUE 0
METAL REUTILISABLE 0
MÉDICAMENTS 0
BOIS 0
PAPIERS 0
PLASTIQUE 0
MÉTAUX 0
COTON 0
LAINE 0
CUIR 0
SABLE 0
CORDE 0
M- AUCUNE ARME
CROSSE- Aucune
VISEUR- Aucun
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
S- AUCUNE ARME
M- AUCUNE ARME
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 0
TOOLBOX 0
Aucun objet de quête obtenu
Messages : 45
Date d'inscription : 25/06/2016
Crédits avatar/images : avatar@Néah.
16 / 25016 / 250

90 / 17590 / 175

0 / 100 / 10

Survivant du bunker
le Sam 2 Juil - 16:40

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 10/180 RATIONVETEMENTS 0COMPOSANTS ELECTRONIQUE 0METAL REUTILISABLE 0MÉDICAMENTS 0BOIS 0PAPIERS 0PLASTIQUE 0MÉTAUX 0COTON 0LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- AUCUNE ARMECROSSE- AucuneVISEUR- AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunS- AUCUNE ARMEM- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenu4525/06/2016avatar@Néah.
16 / 25016 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Y'a une trace de godasse sur ta blouse. Y'a une putain de trace de godasse sur ta putain de blouse. Le pire, c'est que c'est toi qui l'a foutu là quand, quelques minutes auparavant, tu as déchainé ta colère sur ce MP3 de la mort. Ca t'apprendra, tiens. C'est pas que tu t'en fous pas, loin de là, c'est juste que ça donnera une raison de plus aux autres pour se foutre de ta gueule. C'pas comme si t'avais pas l'habitude, de toutes façons ça ne changera rien. Qu'ils bitchent dans leur coin, tant qu'ils viennent pas t'emmerder après, hein ...

Ce qui te réjouit un tant soit peu, c'est que les seules visites que tu reçois se font par accident. Même si tu préfèrerais largement ne pas en avoir du tout. Coucou Jill.

Tu sens le regard de J sur toi, t'as la désagréable impression qu'elle t'observe plus que de raison. Un bref souvenir se présente à toi l'espace d'un instant ; tu te revois un peu plus jeune, quelques jours après ton arrivée à Paris, pendant ton premier jour de cours. Quiconque posait les yeux sur toi semblait te juger, ils t'observaient comme si t'étais un animal - tes yeux ne leur paraissaient pas normaux, ton attitude sauvage en déroutait plus d'un et ta solitude couplée à ton caractère de merde les faisait rire. C'est ça, t'étais une bête de foire, pour eux. Maintenant, ça n'a plus grande importance.

« Quoi, y'a un problème ? » Tu n'peux t'empêcher de répondre aux mots qu'elles laissent en suspension, comme si elle était en proie à un intense moment de réflexion - ou bien serait-ce de la suspicion ? Quoi, ta tête lui revient pas, c'est ça ? Tu hausses un sourcil, attendant de voir si elle compte poser la question qui semble lui brûler les lèvres ou non, espérant que le cas échéant, elle fasse vite. « T'as l'air jeune pour un docteur. Tu te fous pas un petit peu de ma gueule ? » Ah. C'était donc ça. Un soupir agacé passe tes lèvres pressées l'une contre l'autre, qu'est-ce que ça aurait bien pu être d'autre de toutes façons ? Une grande majorité de la population ne conçoit pas qu'une petite partie d'entre elle peut être différente. Ton parcours scolaire n'est peut-être pas achevé, il n'empêche que ce titre par lequel tu te présentes, tu l'aurais eu si le monde n'était pas parti en cacahouètes.

Tu ne sais quoi lui répondre, pour être honnête. Et puis, qu'est-ce que ça peut bien lui faire ? « Pour quelqu'un qui utilise un pseudonyme, tu es bien culottée de me dire ça. » Tu plonges tes iris couleur de sang dans ceux émeraude de l'Outsider, soutenant son regard avant de reprendre la parole. Ton visage reste neutre, l'agacement ressenti juste avant dissipé. « Je fais peut-être plus jeune que mon âge réel. Qui sait ? Et si ça ne te convient pas, faudra faire avec. C'est comme ça. » Et sur ce, tu tournes les talons et retournes devant l'armoire pour couvrir le haut de ton corps, resté nu depuis le début de la conversation, te faisant ressentir la fraîcheur de la pièce plus que de raison.

Tu n'as pas l'habitude d'être si loquace, et secrètement tu espères qu'elle se contentera de pousser un soupir exaspéré et de partir à son tour, te laissant ainsi seul. Si elle émet des doutes - justifiés - quant à ton statut, elle peut toujours t'appeler par ton nom qui est, lui, correct. Et puis au pire, elle ne t'appelle pas et tout le monde est content.

Désirant retourner rapidement à l'étage du dessous, tu saisis le premier pull qui passe pour t'en vêtir, par chance c'est un gros sweat à capuche qui saura te préserver du froid ambiant. Lorsque ta blouse, que tu dépoussières sommairement du plat de la main pour ôter la majeure partie de la trace de chaussure, est enfilée elle aussi, tu te retournes derechef, prêt à rejoindre le laboratoire.
Niv. 10/180 RATIONVETEMENTS 0COMPOSANTS ELECTRONIQUE 0METAL REUTILISABLE 0MÉDICAMENTS 0BOIS 0PAPIERS 0PLASTIQUE 0MÉTAUX 0COTON 0LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- AUCUNE ARMECROSSE- AucuneVISEUR- AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunS- AUCUNE ARMEM- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenu4525/06/2016avatar@Néah.
16 / 25016 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
le Sam 2 Juil - 20:19
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
J'te promets, c'est pas c'que tu crois
ft. Eau froide et savon de Marseille


Mes jambes tremblent légèrement, j'ai vraiment froid. Hoxworth semble ne pas sentir l'air glacé de la pièce. Super pour lui. Alors, qu'il me fixe une nouvelle fois avec, ses yeux rouges. Je soutiens sont regard avec un petit air de défis coller sur la gueule alors que lui semblais complètement neutre. Puis « Docteur » m’expliquais qu'il pouvait faire moins que sont âge et bla, bla bla. Après un soupir exaspéré et exagérer. Je lui donnais alors un simple conseil.

- Ok Hoxworth. Pour ta blouse, eau froide et savon de Marseille. de préférence puis rince à l'eau chaude. Si besoin d'aide… Je suis du compartiment deux. Tu n'auras qu'à demander « J ».

Sa blouse avait l'air d'être en coton. Comme l'étaient les chemises de mon père. Je me souviens encore que chaque tache de café, de vin, de nourriture ou tout d'autre chose. J'arrivais toujours à les avoirs. D’abords avec de l'eau glacée pour ne pas fixer la tache et ensuite de l'eau chaude pour rendre ça propre tout en repassant la tache avec du savon.

Sûrement, mon côté trop gentille qui ressortait. C'était bizarre, pendant quelque instant… Je me pensais de retour à la maison. Alors quand mes yeux s'étaient rouverts et que j'avais vu le sol gris du bunker, je ne pue retenir un soupir. Quasiment en même temps que mister Hoxworth, je fit demi-tour pour sortir.

.
avatar
Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/18
0 RATION
VETEMENTS 0
COMPOSANTS ELECTRONIQUE 0
METAL REUTILISABLE 0
MÉDICAMENTS 0
BOIS 0
PAPIERS 0
PLASTIQUE 0
MÉTAUX 0
COTON 0
LAINE 0
CUIR 0
SABLE 0
CORDE 0
M- AUCUNE ARME
CROSSE- Aucune
VISEUR- Aucun
POIGNÉE- Aucune
SOUS- Aucun
DEVANT- Aucun
S- AUCUNE ARME
M- AUCUNE ARME
I- AUCUNE ARME
JERRICAN 0
TOOLBOX 0
Aucun objet de quête obtenu
Messages : 45
Date d'inscription : 25/06/2016
Crédits avatar/images : avatar@Néah.
16 / 25016 / 250

90 / 17590 / 175

0 / 100 / 10

Survivant du bunker
le Sam 6 Aoû - 4:23

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 10/180 RATIONVETEMENTS 0COMPOSANTS ELECTRONIQUE 0METAL REUTILISABLE 0MÉDICAMENTS 0BOIS 0PAPIERS 0PLASTIQUE 0MÉTAUX 0COTON 0LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- AUCUNE ARMECROSSE- AucuneVISEUR- AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunS- AUCUNE ARMEM- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenu4525/06/2016avatar@Néah.
16 / 25016 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
P'tain mais elle est sérieuse, là ?

Elle s'trompe de chambre, et en plus de ça, elle s'permet de t'donner des conseils de lavage ? Tu la fixes de nouveau, une once de colère dans le regard - tant d'insolence en toi, mon grand, un jour tu l'paieras sûrement. J, t'arrives pas à savoir si elle se fout de toi ou si son conseil est sincère, ça t'met hors de toi. C'est donc en montrant les crocs que tu lui réponds, métaphoriquement bien sûr, l'agacement visible dans ta voix, plus que d'habitude.

« J'sais pas si t'es au courant, mais le savon de Marseille, ça court pas les rues, par ici. »

Elle a oublié l'Apocalypse ou quoi ? T'en soupires d'exaspération, c'est pas comme si ça faisait déjà six putain de mois que vous êtes confinés sous terre, incapables pour la plupart d'entre vous de retourner voir la terre ferme - ou les étoiles, ou l'air libre, bref, votre monde. Déjà que pour prendre une douche - le truc que tu fais qu'une fois tous les trois jours, et encore, c'est quand t'y penses - c'est la galère, alors laver son linge et gaspiller de l'eau, même pas en rêve. Tu t'vois bien, tiens, aller voir les hauts-gradés en leur brandissant tes fringues puantes et crades en exigeant d'avoir de l'eau froide et du savon de Marseille.

Si tu finis pas avec une balle entre les deux yeux, ça s'ra un miracle.

Tu restes planté devant ton armoire le temps de cette réflexion et, une fois de retour à la réalité après cette brève interlude, tu franchis le maigre espace qui te sépare de la rouquine en quelques pas seulement. Les murs à moitié peints te donnent la nausée, tu les as déjà trop longtemps vu aujourd'hui - à ce que tu as compris, les divers motifs colorés apposés notamment au plafond, vous les devez à l'un de vos colocataires. Non mais sérieusement, qui s'amuse à faire ce genre de choses ? C'est pas comme si le travail manquait - un peu de main d'oeuvre ne serait pas de trop, tant qu'ils ne te gênent pas toi -, et surtout c'est pas comme s'il était dehors six jours sur sept à crapahuter dans les hautes herbes ou que sais-tu encore.

Les joies de partager un compartiment avec trois Outsiders.

Au moins, avec eux, t'as la paix assez souvent. 'Fin, c'est pas comme si t'étais au pieu toutes les nuits de toutes façons, si l'on te désire te voir - mais qui pourrait bien vouloir voir ta sale gueule de déterré ? - mieux vaut descendre jusqu'aux laboratoires. Il est d'ailleurs temps d'y retourner, trop de temps a été perdu et le temps, c'est de l'argent c'est un peu tout ce qu'il vous reste. Plus vite vous bossez, plus vite vous améliorerez vos conditions de vie et plus vous augmenterez vos chances de sortir d'ici.

C'est sans lui jeter un seul regard que tu passes à côté de J, l'ignorant tandis que tu la devances et sort le premier de cette salle commune, retrouvant avec joie (non) les longs couloirs du bunker A. Machinalement tu te tournes vers les escaliers qui te conduiront bientôt à l'étage inférieur et t'apprêtes à y aller mais une dernière pensée traverse ton esprit.

« Au fait, t'oublieras pas de refermer derrière toi. »

Une dernière parole, prononcée sans ne serait-ce que te retourner pour lui faire face.

Un dernier geste de la main, pour lui signaler que la discussion est terminée avant de remettre tes lunettes en place.

Puis cette fois, pour de bon, tu t'éloignes du tout premier compartiment, faisant claquer tes chaussures sur le sol, sans même un regard en arrière, jusqu'à ce que tu disparaisses encore plus profondément sous terre.

HRP:
Voilà, c'est terminé pour ma part. C'est franchement pas génial, je suis toute rouillée, pardon e_e ;;
Niv. 10/180 RATIONVETEMENTS 0COMPOSANTS ELECTRONIQUE 0METAL REUTILISABLE 0MÉDICAMENTS 0BOIS 0PAPIERS 0PLASTIQUE 0MÉTAUX 0COTON 0LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- AUCUNE ARMECROSSE- AucuneVISEUR- AucunPOIGNÉE- AucuneSOUS- AucunDEVANT- AucunS- AUCUNE ARMEM- AUCUNE ARMEI- AUCUNE ARMEJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenu4525/06/2016avatar@Néah.
16 / 25016 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
avatar
Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 17/18
0 RATION
VETEMENTS 0
COMPOSANTS ELECTRONIQUE 2
METAL REUTILISABLE 3
MÉDICAMENTS 0
BOIS 0
PAPIERS 0
PLASTIQUE 0
MÉTAUX 0
COTON 5
LAINE 0
CUIR 0
SABLE 0
CORDE 0
M- HK416
CROSSE- Standard
VISEUR- ACOG
POIGNÉE- Courte
SOUS- Lampe tactique
DEVANT- Silencieux N2
S- AUCUNE ARME
T- BATTE
I- FUSIL-A-P
JERRICAN 0
TOOLBOX 0
Aucun objet de quête obtenu
Sexe : Masculin
Messages : 1756
Date d'inscription : 02/06/2016
248 / 250248 / 250

90 / 17590 / 175

0 / 100 / 10

Escouade Bravo
le Mar 16 Aoû - 0:33

Identité
Personnage:
Spécialité: Médecin
Niv. 117/180 RATIONVETEMENTS 0COMPOSANTS ELECTRONIQUE 2METAL REUTILISABLE 3MÉDICAMENTS 0BOIS 0PAPIERS 0PLASTIQUE 0MÉTAUX 0COTON 5LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- HK416CROSSE- StandardVISEUR- ACOGPOIGNÉE- CourteSOUS- Lampe tactiqueDEVANT- Silencieux N2S- AUCUNE ARMET- BATTEI- FUSIL-A-PJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenuMasculin175602/06/2016
248 / 250248 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
16



All the survivors
Singing in the rain

Niv. 117/180 RATIONVETEMENTS 0COMPOSANTS ELECTRONIQUE 2METAL REUTILISABLE 3MÉDICAMENTS 0BOIS 0PAPIERS 0PLASTIQUE 0MÉTAUX 0COTON 5LAINE 0CUIR 0SABLE 0CORDE 0M- HK416CROSSE- StandardVISEUR- ACOGPOIGNÉE- CourteSOUS- Lampe tactiqueDEVANT- Silencieux N2S- AUCUNE ARMET- BATTEI- FUSIL-A-PJERRICAN 0TOOLBOX 0Aucun objet de quête obtenuMasculin175602/06/2016
248 / 250248 / 250
90 / 17590 / 175
0 / 100 / 10
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.

CLIQUER POUR AFFICHER/CACHER LA RÉPONSE RAPIDE